Une journaliste allemande porte plainte contre Valéry Giscard d'Estaing pour agression sexuelle

Partager l'article
Vous lisez:
Une journaliste allemande porte plainte contre Valéry Giscard d'Estaing pour agression sexuelle
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Valéry Giscard d'Estaing
Valéry Giscard d'Estaing © Abaca
L'ancien président de la République aurait eu des gestes déplacés en 2018 à l'issue d'une interview.

Une rencontre dont elle garde un mauvais souvenir. Comme l'a révélé "Le Monde" mercredi soir, la journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke a décidé de porter plainte pour agression sexuelle le 10 mars dernier contre Valery Giscard d'Estaing. Selon la professionnelle, les faits se seraient déroulés le 18 décembre 2018, lorsqu'elle a rencontré dans son bureau à Paris l'ex-président de la République pour un entretien consacré au 100e anniversaire de la naissance de l'ancien chancelier fédéral Helmut Schmidt, destiné à être diffusé sur la chaîne publique allemande WDR.

À lire aussi
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa nomination à "Paris Match"
Presse
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa...
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la disparition de la reine
Presse
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la...
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie Pécresse
Presse
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie...

"J'ai tenté de repousser la main de M. Giscard d'Estaing"

Si l'échange face caméra se serait déroulé sans anicroches, selon la plaignante, la situation aurait basculé à l'issue, lorsqu'elle a demandé à pouvoir faire une photo avec son cameraman et sa preneuse de son aux côtés de VGE. Mais ce dernier en aurait profité pour lui mettre à plusieurs reprises la main sur les fesses. "J'ai tenté de repousser la main de M. Giscard d'Estaing, sans toutefois y parvenir", affirme Ann-Kathrin Stracke dans sa plainte. Ne tenant visiblement pas à laisser partir son invitée tout de suite, Valéry Giscard d'Estaing aurait ensuite insisté pour lui faire découvrir des photos accrochées au mur le montrant en compagnie de responsables du monde entier.

L'ex-chef de l'Etat aurait de nouveau eu des gestes déplacés en touchant les fesses de son interlocutrice, à tel point que son cameraman se serait senti obligé d'intervenir en laissant tomber un abat-jour pour faire diversion et en plaçant même une chaise entre les deux protagonistes. En la quittant, le nonagénaire lui aurait fait des "baisers appuyés sur les joues" et murmuré en allemand dans le creux de l'oreille : "Faites de beaux rêves".

De retour dans les locaux de la chaîne publique WDR à Cologne, Ann-Kathrin Stracke s'est émue des faits auprès de sa hiérarchie, qui a envoyé une lettre le 23 mai 2019 à l'ancien président de la République, dans laquelle on peut notamment lire : "Nous ne saurions tolérer que nos collaborateurs soient confrontés à de telles situations". Une lettre restée sans réponse. L'affaire a fait l'objet d'un rapport de 13 pages réalisé par un cabinet d'avocats, avec le témoignage de la victime présumée mais également du cameraman, qui a confirmé ses dires. Présente elle aussi, la preneuse de son a en revanche refusé de témoigner.

"Il ne se souvient de rien"

La journaliste a affirmé au "Monde" n'avoir pas songé à porter plainte dans un premier temps, avant de changer d'avis dans le sillage du mouvement de libération de la parole des femmes #MeToo. Contacté par "Le Monde" et par le quotidien allemand "Süddeutsche Zeitung", qui a également fait état de la plainte, Olivier Revol, le directeur de cabinet de Valéry Giscard d'Estaing, assure que l'ancien chef de l'Etat ne se souvient pas de sa rencontre avec la journaliste et que c'est la première fois qu'il est visé par une telle plainte. "Si ce qui lui est reproché était vrai, il en serait bien sûr navré, mais il ne se souvient de rien", résume le responsable.

Valéry Giscard d'Estaing
Valéry Giscard d'Estaing
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Les chaînes de télévision bousculent leurs programmes (MAJ)
Valéry Giscard d'Estaing est mort
Valéry Giscard d'Estaing, invité surprise des "Enfants de la télé"
Voir toute l'actualité sur Valéry Giscard d'Estaing
l'info en continu
Ce soir à la télé : Le plus décevant "Jurassic Park"
Programme TV
Ce soir à la télé : Le plus décevant "Jurassic Park"
Fin de "Plus belle la vie" : Alexandre Fabre ému aux larmes, son fils comédien lui rend un hommage appuyé
Séries
Fin de "Plus belle la vie" : Alexandre Fabre ému aux larmes, son fils comédien lui...
"Vous êtes nuls par définition !" : Passe d'armes entre Raphaël Enthoven et Manon Aubry sur franceinfo:
TV
"Vous êtes nuls par définition !" : Passe d'armes entre Raphaël Enthoven et Manon...
Conflit TF1-Canal+ : L'astuce de TF1 pour tenter de booster les audiences de son "13 Heures"
TV
Conflit TF1-Canal+ : L'astuce de TF1 pour tenter de booster les audiences de son...
"Star Academy" : Combien de semaines va durer la nouvelle saison sur TF1 ?
TV
"Star Academy" : Combien de semaines va durer la nouvelle saison sur TF1 ?
"Plus belle la vie" : Pourquoi le personnage de Michel Cordes va mourir dans la série de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Pourquoi le personnage de Michel Cordes va mourir dans la...