Présidentielle : Et si aucune chaîne ne diffusait le meeting géant d'Emmanuel Macron samedi ?

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle : Et si aucune chaîne ne diffusait le meeting géant d'Emmanuel Macron samedi ?
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Extrait du discours d'Emmanuel Macron à la Porte de Versailles en 2017
Tenues à une stricte égalité des temps de parole, BFMTV ne compte pas le proposer, tandis que CNews, LCI et franceinfo: songent aussi à faire l'impasse, au moins partiellement.

Une diète médiatique forcée ? Samedi 2 avril, Emmanuel Macron tiendra son premier - et sans doute seul - grand meeting avant le premier tour de la présidentielle 2022 prévu le 10 avril prochain. S'il a mené jusque-là une campagne mezzo voce, le favori des sondages entend bien cette fois marquer le coup et faire de cette réunion publique l'acte fondateur de sa campagne pour un second mandat. Ses troupes ont donc vu grand, très grand, en réservant la Défense Arena, la plus vaste salle d'Europe, où elles attendent près de 30.000 personnes.

À lire aussi
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la radio juive et le journaliste Frédéric Haziza
Politique
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la...
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour "consternée", Aïda Touihri fustige "une analyse de caniveau"
Politique
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour...
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les mauvais classements de la France à l'Eurovision
Politique
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les...
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la cheffe du service politique du "Monde" quitte ses fonctions
Politique
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la...

"Ce n'est pas tenable !"

Pour décupler encore la résonance de ce meeting géant, les troupes d'Emmanuel Macron misaient aussi sur les chaînes d'information en continu. C'était sans compter sur l'entrée en vigueur cette semaine de la période dite "de stricte égalité des temps de paroles". Celle-ci oblige désormais toutes les chaînes de télévision et de radio à donner la même exposition à chacun des 12 prétendants à l'Elysée, et ce dans les mêmes conditions de programmation. Un véritable casse-tête pour les états-majors des chaînes, qui songent sérieusement à ne pas retransmettre en direct le meeting de samedi.

"Si on fait 1h ou 1h30 de Macron samedi après-midi, cela veut dire qu'il faut faire aussi 1h ou 1h30 pour chacun des 11 autres candidats, et dans la même tranche horaire en plus ! Ce n'est pas tenable !", résume, un brin dépité, un journaliste de LCI préférant garder l'anonymat. Et d'ajouter : "On peut faire des duplex avec les autres candidats pour essayer de compenser, mais pas pendant une heure et demi ! Il faut quand même une antenne qui ressemble à quelque chose".

"Nous ne pourrons pas diffuser le meeting de samedi"

"Nous ne pourrons pas diffuser le meeting d'Emmanuel Macron sur l'antenne de BFMTV samedi", tranche d'ores et déjà Marc-Olivier Fogiel. Pour faire vivre l'évènement malgré tout, le directeur général de BFMTV compte miser sur le numérique, en proposant un dispositif éditorial similaire à celui déployé jusque-là en linéaire. "Nous délocaliserons notamment un plateau de journalistes sur place. Tous les meetings avec un flux disponible et organisés d'ici le premier tour bénéficieront du même dispositif", détaille-t-il.

"Cela paraît extrêmement compliqué de diffuser le meeting de samedi", glisse-t-on également dans les couloirs de LCI, où on se donne jusqu'à jeudi pour officialiser une décision. "A ce stade, impossible de diffuser le meeting dans son intégralité", estime aussi la direction de l'information de France Télévisions, au sujet de franceinfo:. Du côté de CNews, on prévoit de se décider au dernier moment, en fonction de la comptabilité interne des temps de parole.

"On ne fait plus du journalisme, on fait de la comptabilité"

Garante du bon respect des règles, l'ARCOM* est, elle, droite dans ses bottes, malgré les réclamations des chaînes. Joint par puremedias.com, le régulateur de l'audiovisuel estime que les règles sont connues depuis longtemps et laissent une liberté éditoriale suffisante aux médias pour s'organiser. "Depuis quelques jours, la part du journalisme est réduite à zéro !", s'étrangle au contraire un journaliste de chaîne info. "On fait de la comptabilité et ce sont les temps de parole qui dictent le contenu à l'antenne", révèle-t-il. Et de décrire des réunions internes un brin ubuesque durant lesquelles les services juridiques réclament "trois minutes d'Arthaud entre 9h et 18h" ou "2 minutes trente de Lassalle entre 18h et minuit".

Emmanuel Macron avait-il anticipé ce blocage et son impact sur le retentissement cathodique de son premier meeting ? Non, à en croire tous ceux que nous avons pu interroger. Les équipes de campagne du président comptaient bien sur les chaînes info pour relayer la sortie de leur champion auprès du plus grand nombre. "Son entourage pensait initialement qu'il ferait plusieurs meetings. La forte actualité autour de la guerre en Ukraine a bouleversé leurs plans et il ne reste plus que celui-ci", croit ainsi savoir un cadre de la rédaction de BFMTV.

"Ce n'est pas véritablement un sujet pour nous"

L'équipe de campagne du candidat, elle, assume de ne pas s'être calée sur "le calendrier de l'ARCOM" pour fixer la date du meeting d'Emmanuel Macron. "Ce n'est pas véritablement un sujet pour nous. Le meeting sera retransmis sur le numérique par plusieurs chaînes de télévision et des extraits seront diffusés sur leur antenne linéaire respective. Il sera aussi retransmis sur les réseaux sociaux d'Avec vous (la campagne d'Emmanuel Macron, ndlr) et l'ensemble des canaux de la majorité", se rassure l'entourage du prétendant à l'Elysée.

* Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, ex-CSA

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : France 2 déprogramme en dernière minute son prime de mardi
"La culture du viol au plus haut sommet de l'État" : Une tribune dénonce le soutien d'Emmanuel Macron à Gérard Depardieu dans "C à vous"
Pourquoi la vidéo d'Emmanuel Macron hué au Stade de France est supprimée sur internet ?
Audiences : Plus de 700.000 vues pour l'interview d'Emmanuel Macron par HugoDécrypte en 16 heures
Voir toute l'actualité sur Emmanuel Macron
l'info en continu
Eurovision 2024 : Jugée trop politique, la nouvelle chanson proposée par Israël a été refusée
TV
Eurovision 2024 : Jugée trop politique, la nouvelle chanson proposée par Israël a...
"Rien n'avait été enregistré à l'avance" : Afida Turner dévoile les dessous de son passage dans "LOL : qui rit sort", alors que le titre "La Barbichette" fait un carton
Plateforme
"Rien n'avait été enregistré à l'avance" : Afida Turner dévoile les dessous de son...
"NCIS" : Paramount+ va lancer un spin-off de la série culte, Cote de Pablo et Michael Weatherly de retour
TV
"NCIS" : Paramount+ va lancer un spin-off de la série culte, Cote de Pablo et...
"C'est violent..." : Denis Brogniart révèle ce qu'il se passe pour les aventuriers de "Koh-Lanta" juste après leur élimination
TV
"C'est violent..." : Denis Brogniart révèle ce qu'il se passe pour les aventuriers...
"Scènes de ménages" : Un an après sa disparition, M6 va rendre hommage à Marion Game
TV
"Scènes de ménages" : Un an après sa disparition, M6 va rendre hommage à Marion...
"Quand on veut des followers..." : Accusé de viol par Yanis Marshall, Bruno Vandelli réagit dans "Face à Hanouna" sur C8
TV
"Quand on veut des followers..." : Accusé de viol par Yanis Marshall, Bruno...