Présidentielle : "Le Parisien" s'offre une "pause" de sondage

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle : "Le Parisien" s'offre une "pause" de sondage
Stéphane Albouy (capture)
Stéphane Albouy (capture) © France Inter
Le directeur des rédactions du quotidien, Stéphane Albouy, a annoncé ce matin sur France Inter que son journal n'allait plus publier de sondages politiques dans les mois qui viennent.

Joli coup de com' pour "Le Parisien" aujourd'hui. Alors que les accusations contre les sondages ont redoublé dans le sillage de l'élection de Donald Trump ou de la victoire surprise de François Fillon à la primaire, le journal du groupe LVMH a décidé de ne plus en publier "dans les prochains mois". Cette période sera notamment marquée par la primaire à gauche et la campagne présidentielle.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

"Plus de sondage. C'est une pause qu'on s'offre", a annoncé Stéphane Albouy, directeur des rédactions, ce matin dans "L'instant M" sur France Inter. "On a décidé d'aborder la séquence un petit peu autrement de ce que l'on fait d'habitude", a-t-il expliqué, parlant d'une décision "collective" et "mûrement réfléchie".

"Ce n'est pas une critique de la méthodologie des sondeurs mais de l'exploitation que font les médias des sondages", a précisé Stéphane Albouy. Il veut que son journal ne soit plus dans "une course de petits chevaux permanente" et revienne à davantage de proximité et de reportages sur le terrain. "Je crois qu'il faut entendre le discours tenu de plus en plus selon lequel les médias sont associés à une forme d'élite, qu'ils sont coupés des réalités", estime-t-il, ne précisant pas combien de temps va durer cette cure de désintoxication sondagière.

Une décision de portée limitée

"On ne va pas vivre comme des ermites", a cependant annoncé le directeur des rédactions du "Parisien". Son journal ne s'interdira pas de commenter les sondages commandés par d'autres journaux. Stéphane Albouy a aussi précisé que la décision de son journal ne concernait que les sondages politiques et pas les autres, comme ceux sur la vie quotidienne par exemple.

Stéphane Albouy a enfin ajouté que cette décision n'était pas motivée par des raisons économiques, estimant que les sondages commandés par "Le Parisien" ne coûtaient que "quelques dizaines de milliers d'euros" par an à son journal. "Ca coûte plus cher d'avoir des gens sur le terrain que de commander un sondage et d'en faire le commentaire", a-t-il précisé.

l'info en continu
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la prestation d'un candidat
TV
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la...
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit le journal d'insultes
Presse
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit...
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler du féminisme dans "C à vous"
TV
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler...
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte subitement le plateau de CNews
TV
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte...
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna sous le million
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" faible, "Quotidien" en forme au million
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" faible, "Quotidien" en forme au million
Vidéos Puremedias