Présidentielle : "Le Parisien" s'offre une "pause" de sondage

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle : "Le Parisien" s'offre une "pause" de sondage
Stéphane Albouy (capture)
Stéphane Albouy (capture) © France Inter
Le directeur des rédactions du quotidien, Stéphane Albouy, a annoncé ce matin sur France Inter que son journal n'allait plus publier de sondages politiques dans les mois qui viennent.

Joli coup de com' pour "Le Parisien" aujourd'hui. Alors que les accusations contre les sondages ont redoublé dans le sillage de l'élection de Donald Trump ou de la victoire surprise de François Fillon à la primaire, le journal du groupe LVMH a décidé de ne plus en publier "dans les prochains mois". Cette période sera notamment marquée par la primaire à gauche et la campagne présidentielle.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

"Plus de sondage. C'est une pause qu'on s'offre", a annoncé Stéphane Albouy, directeur des rédactions, ce matin dans "L'instant M" sur France Inter. "On a décidé d'aborder la séquence un petit peu autrement de ce que l'on fait d'habitude", a-t-il expliqué, parlant d'une décision "collective" et "mûrement réfléchie".

"Ce n'est pas une critique de la méthodologie des sondeurs mais de l'exploitation que font les médias des sondages", a précisé Stéphane Albouy. Il veut que son journal ne soit plus dans "une course de petits chevaux permanente" et revienne à davantage de proximité et de reportages sur le terrain. "Je crois qu'il faut entendre le discours tenu de plus en plus selon lequel les médias sont associés à une forme d'élite, qu'ils sont coupés des réalités", estime-t-il, ne précisant pas combien de temps va durer cette cure de désintoxication sondagière.

Une décision de portée limitée

"On ne va pas vivre comme des ermites", a cependant annoncé le directeur des rédactions du "Parisien". Son journal ne s'interdira pas de commenter les sondages commandés par d'autres journaux. Stéphane Albouy a aussi précisé que la décision de son journal ne concernait que les sondages politiques et pas les autres, comme ceux sur la vie quotidienne par exemple.

Stéphane Albouy a enfin ajouté que cette décision n'était pas motivée par des raisons économiques, estimant que les sondages commandés par "Le Parisien" ne coûtaient que "quelques dizaines de milliers d'euros" par an à son journal. "Ca coûte plus cher d'avoir des gens sur le terrain que de commander un sondage et d'en faire le commentaire", a-t-il précisé.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
doudoudunet

Je discutais avec un pote qui travaille dans un institut de sondage. il me disait que 30% des gens se décident quand ils ont les bulletins en mains...

Comment voulez-vous faire un sondage ?

De plus un sondage ne veut rien dire en tant que tel c'est son évolution qui est intéressante ( dérivée seconde et même tertiaire). Le out de Jospin se voyait dans les courbe 15 jours avant comme celle de Jupp. On avait des taux exponentiels d’accélération de la hausse des votes pour Fillon une semaine avant le premier tour...



FREESBEE65

que le journal dise plutot, on en en pleine crise, Et on a decidé pour l'instant de faire des economies et le sondages ont pour l'instant pas ou peu d'interet. on comprendrai. cela est plus pour des raisons economiques que pour autre chose. car entre qualque chose qui ne coute pas cher mais pas grand interet et rien, pour une entreprise qui est pas loin de la banqueroute, malgré ce que dit Albouy



Tnec

De toute façon les sondages de Janvier n'auront aucun intérêt:
-pour la primaire de la gauche il sera difficile de faire un sondage fiable.
-pour la présidentielle nous ne connaissons pas le candidat du PS, et si Bayrou se présente ou non.

Donc avant mi février, aucun intérêt.

Et je suis certain que le parisien recommencera des sondages mi février/fin février.
Donc cette annonce sert à quoi?



Szut

faudrait les arrêter 1an avant les élections même



A French

Une bonne initiative (pourtant je suis pas très fan du Parisien).



Sheka

Diffusion en baisse de 6% pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, le prix qui augmente de 10 centimes début janvier. Clairement un gros bobard de Stéphane Albouy..



pupuce

Oust les sondages ...
oust les experts ...
oust les journalistes ..
oust les politiques ...
Qu'est-ce qui va rester ?
le bon peuple des sans dents ?



littleboots

C'est devenu le truc le plus débile des journaux télévisés, le fameux micro-trottoirs pour parler de quelque chose, ça ne montre rien et c'est juste du remplissage.



jonathan06

Leur décision est salutaire. Cela pollue la vie démocratique. Qu'ils consacrent leur argent et l'énergie de leurs journalistes à nous INFORMER. J'ai perdu toute foi en cette profession de journaliste quand j'ai vu le traitement calamiteux du débat sur la catastrophique réforme du collège de Mme Vallaud-Belkacem.



BLoogadees

Pourvu qu'il soit suivi par d'autres...



tikeum75003

Tout le monde devrait en faire autant, que d'argent volatilisé pour rien, pour ces photographies à l'instant T qui finalement ne sont absolument pas viables :) Suffit de voir Trump et cie....

Mais c'est vrai que cette institutionnalisation frénétique des sondages a été fait sous Sarko, n'y a-t-il pas une affaire en justice en cours justement avec Giacometti et l'Elysée du temps de ce Président ?



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
TV
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne américaine
SVOD
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne...
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
TV
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
Publicité
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage contre Radio France et "Le Point"
Politique
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage...
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt d'honneur adressé à des policiers
TV
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt...
Vidéos Puremedias