Présidentielle : Une boulette de Maurice Szafran vaut une mise en garde à LCI

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle : Une boulette de Maurice Szafran vaut une mise en garde à LCI
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Sur LCI, Maurice Szafran donne trop tôt des indications sur le vote dans les DOM-TOM. © LCI
Le 24 avril dernier, l'éditorialiste Maurice Szafran avait donné trop tôt des indications sur le vote dans les DROM-COM.

L'Arcom sévit sur les non-respects de la période de réserve. Dans une décision prise en Assemblée plénière le 27 avril dernier et publiée hier, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique a décidé de mettre en garde LCI pour une séquence diffusée quelques heures avant la révélation des résultats du deuxième tour du scrutin présidentiel, le 24 avril. Le régulateur est également intervenu auprès de France 2 et TV5 Monde pour un manquement aux règles de période de réserve lors du deuxième tour de l'élection présidentielle.

À lire aussi
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros après sa sortie sur J-P Pernaut
TV
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros...
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
TV
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
"Poutine est une fiotte" : Après un nouveau dérapage, LCI se sépare de son expert Sergueï Jirnov
TV
"Poutine est une fiotte" : Après un nouveau dérapage, LCI se sépare de son expert...
"Je ne peux pas les blairer" : La France insoumise veut des excuses après la sortie d'une journaliste de France 24 (MAJ)
TV
"Je ne peux pas les blairer" : La France insoumise veut des excuses après la...

"C'est un vote ultra-massif pour Marine Le Pen"

Le dimanche 24 avril, sur la chaîne info du groupe TF1, vers 16h20, Maurice Szafran, éditorialiste de la chaîne, avait donné des indications concernant les résultats dans les DROM-COM. "Les états-majors chez Emmanuel Macron et Marine Le Pen regardent pour qui votent ou non les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Si on se base sur les DOM-TOM, c'est un vote ultra-massif pour Marine Le Pen, mais c'est sans doute pas le cas dans...", avait lancé l'ex-journaliste de "Marianne".

Et d'être stoppé par Damien Fleurot : "On ne peut pas dire ça !". "Vous parlez du premier tour, n'est-ce pas ?", avait interrogé Amélie Carrouër. "Je parle des résultats que l'on a eus de second tour...", s'était expliqué Maurice Szafran. La présentatrice lui avait indiqué : "Ce sont des résultats qu'on ne peut pas donner. C'était votre joker !". "On ne peut pas présager du vote des électeurs des DOM-TOM avant 20h. On le verra à ce moment-là", avait conclu Damien Fleurot.

En dépit des interventions des présentateurs en plateau, l'Arcom a considéré que "la diffusion de ces propos constitue un manquement aux dispositions", "qui proscrivent de diffuser tout élément susceptible de donner directement ou indirectement des indications sur l'issue du scrutin avant la clôture du dernier bureau de vote". "En conséquence, l'Autorité a mis en garde la chaîne et lui a demandé de veiller à respecter, lors des prochaines élections, les dispositions applicables la veille et le jour du scrutin", a ajouté l'autorité.

L'Arcom intervient auprès de France 2 et TV5 Monde

Concernant France 2, le gendarme de l'audiovisuel a constaté que la deuxième chaîne avait indiqué aux alentours de 21h10, "qu'en l'état du décompte effectué par le ministère de l'Intérieur à cet horaire", qu'Emmanuel Macron avait obtenu 14,2 millions de voix et Marine Le Pen 14,4 millions. "Or, les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur à ce même horaire ne correspondaient pas à ceux présentés à l'antenne", a précisé l'Arcom. Cette dernière a appelé France 2 "à la plus grande vigilance en la matière et à veiller à l'exactitude des chiffres communiqués lors des prochaines soirées électorales".

Enfin, TV5 Monde a également été épinglée pour une séquence le dimanche 24 avril. Vers 18h et 19h, la chaîne avait diffusé des propos d'électeurs dévoilant le sens de leur vote pour le second tour de l'élection présidentielle. Elle avait aussi relevé vers 18h la diffusion d'une brève séquence au cours de laquelle les candidats se sont exprimés. L'Arcom a ainsi rappelé à la chaîne ses dispositions concernant la période de réserve et lui a demandé de veiller à les respecter pour les prochaines échéances électorales.

LCI
LCI
Christophe Galtier et Kylian Mbappé se moquent d'une question de Paul Larrouturou
LCI présente ses excuses après l'imitation jugée raciste d'un chroniqueur
LCI : Adrien Gindre récupère l'interview politique de la matinale, Elizabeth Martichoux décroche le 9h-12h
"Attention à ne pas en faire trop !" : Le présentateur météo de LCI tacle son confrère de BFMTV sur la canicule
Voir toute l'actualité sur LCI
l'info en continu
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros après sa sortie sur J-P Pernaut
TV
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros...
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
TV
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...
"Poutine est une fiotte" : Après un nouveau dérapage, LCI se sépare de son expert Sergueï Jirnov
TV
"Poutine est une fiotte" : Après un nouveau dérapage, LCI se sépare de son expert...
Audiences : Le "13 Heures" de Julian Bugier au plus haut depuis septembre 2019 sur France 2
Audiences
Audiences : Le "13 Heures" de Julian Bugier au plus haut depuis septembre 2019 sur...
"Je ne peux pas les blairer" : La France insoumise veut des excuses après la sortie d'une journaliste de France 24 (MAJ)
TV
"Je ne peux pas les blairer" : La France insoumise veut des excuses après la...