Procès Bolloré/France 2 : L'audience se tiendra ce lundi

Partager l'article
Vous lisez:
Procès Bolloré/France 2 : L'audience se tiendra ce lundi
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
L'industriel breton réclame 50 millions d'euros à la chaîne publique après la rediffusion d'un reportage de "Complément d'enquête".

Round 1 du combat judiciaire entre Vincent Bolloré et France 2. Selon nos informations, aujourd'hui à 14h s'ouvre devant le tribunal de commerce de Paris l'audience du procès intenté par l'industriel breton à la chaîne publique.

À lire aussi
Mis en examen, Arnaud Lagardère contraint de quitter de son poste de PDG du groupe Lagardère
Justice
Mis en examen, Arnaud Lagardère contraint de quitter de son poste de PDG du groupe...
"Faut s'arrêter là !" : Le youtubeur Cyprien Iov annonce déposer plainte contre de fausses publicités usurpant son image avec une IA
Justice
"Faut s'arrêter là !" : Le youtubeur Cyprien Iov annonce déposer plainte contre de...
Arthur, Cyril Hanouna et Mokhtar menacés de mort sur Instagram : L'auteur des messages antisémites condamné à six mois de prison avec sursis
Justice
Arthur, Cyril Hanouna et Mokhtar menacés de mort sur Instagram : L'auteur des...
La plainte de Booba contre Magali Berdah pour "pratiques commerciales trompeuses" a été classée sans suite
Justice
La plainte de Booba contre Magali Berdah pour "pratiques commerciales trompeuses"...

Cette assignation fait suite à la rediffusion en juillet 2016 - soit trois mois après sa première diffusion - d'un sujet de "Complément d'enquête" consacré aux activités de Vincent Bolloré, notamment en Afrique. Signée Tristan Waleckx et Mathieu Rénier, depuis récompensés du prix Albert Londres pour leur travail, cette enquête, à laquelle le tycoon d'Ergué-Gabéric avait refusé de participer, évoquait notamment le cas d'une entreprise camerounaise d'huile de palme, la Socapalm, dont le groupe Bolloré est actionnaire, et qui aurait recours à des travailleurs mineurs. Après la première diffusion du reportage en avril 2016, Vincent Bolloré avait accusé France 2 de bidonnage.

"Une volonté avérée de lui nuire en le dénigrant gravement"

Suite à la rediffusion de cette enquête par la chaîne publique, le groupe Bolloré avait dénoncé "une volonté avérée de lui nuire en le dénigrant gravement", "ceci port(ant) atteinte à ses intérêts commerciaux". "Afin de mettre un terme à cette campagne insidieuse et de protéger tant les intérêts de ses salariés que de ses actionnaires, le groupe Bolloré a assigné France 2 afin d'obtenir réparation devant le Tribunal de Commerce de Paris de son préjudice évalué à 50 millions d'euros", avait-il annoncé dans un communiqué.

Cette procédure devant le tribunal de commerce n'est que la première des trois engagées contre France 2 suite à la diffusion de ce reportage. Une plainte en diffamation a ainsi été déposée devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Une autre plainte en diffamation a également été déposée par la Socapalm devant le tribunal de Douala, capitale économique du Cameroun, un pays dans lequel la diffamation est passible de six mois de prison.

"Ces poursuites systématiques visent à faire pression"

En janvier 2018, une vingtaine de médias ont dénoncé dans une tribune les méthodes de Vincent Bolloré et de son groupe, accusés de faire pression sur les médias qui enquêtent sur leurs activités africaines en saisissant systématiquement la justice. "Ces poursuites systématiques visent à faire pression, à fragiliser financièrement, à isoler tout journaliste, lanceur d'alerte ou organisation qui mettrait en lumière les activités et pratiques contestables de grands groupes économiques comme le groupe Bolloré. Objectif : les dissuader d'enquêter et les réduire au silence, pour que le 'secret des affaires', quand celles-ci ont des conséquences potentiellement néfastes, demeure bien gardé", écrivaient notamment les signataires de ce texte.

Mise à jour 17h14 : La décision dans ce procès sera connue le 12 juin prochain. France 2 réclame de son côté 100.000 au groupe Bolloré pour "procédure abusive".

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré : "Je ne suis jamais intervenu dans les contenus du groupe Canal+"
Arrivée de Geoffroy Lejeune au "JDD" : La rédaction prolonge son mouvement de grève qui dépassera celui d'I-Télé en 2016
Vivendi, contraint de céder "Gala" pour racheter Lagardère, entre "en négociations exclusives" avec le groupe Figaro
Rachat de Lagardère par Vivendi : RSF demande à Bruxelles d'enquêter sur "une éventuelle prise de contrôle anticipée"
Voir toute l'actualité sur Vincent Bolloré
l'info en continu
"On a réduit le nombre de jours de tournage" : Comment la production de "Koh-Lanta" a affronté le passage d'un cyclone aux Philippines
TV
"On a réduit le nombre de jours de tournage" : Comment la production de...
"Koh-Lanta" 2024 : Qui sont les finalistes de l'émission d'aventure de TF1 ?
TV
"Koh-Lanta" 2024 : Qui sont les finalistes de l'émission d'aventure de TF1 ?
"Je vais chialer dès le début..." : Bouleversé, Slimane s'effondre en larmes lors de ses adieux dans "Rendez-vous en terre inconnue"
TV
"Je vais chialer dès le début..." : Bouleversé, Slimane s'effondre en larmes lors...
"Il faut assumer son âge" : Antoine de Caunes et CMI France lancent "Vieux", son magazine de société "impertinent"
Business
"Il faut assumer son âge" : Antoine de Caunes et CMI France lancent "Vieux", son...
"Barre-toi d'ici, va-t'en !" : Violente altercation entre les députés David Guiraud (LFI) et Meyer Habib (LR) en direct sur LCP
Politique
"Barre-toi d'ici, va-t'en !" : Violente altercation entre les députés David...
"Secret Story" 2024 : TF1 annonce (déjà) la date de la finale... il va encore falloir se coucher tard !
TV
"Secret Story" 2024 : TF1 annonce (déjà) la date de la finale... il va encore...