Public Sénat, chaîne regardée par "10 à 15 personnes" selon Marion Maréchal–Le Pen

Partager l'article
Vous lisez:
Public Sénat, chaîne regardée par "10 à 15 personnes" selon Marion Maréchal–Le Pen
Marion Maréchal-Le Pen critique Public Sénat sur BFMTV.
La députée FN ne décolère pas contre la chaîne parlementaire dirigée par Gilles Leclerc après la remise controversée d'un prix tout autant controversé à Steeve Briois.

Marion Maréchal-Le Pen ne décolère pas contre Gilles Leclerc et la chaîne qu'il dirige, Public Sénat. Invitée ce matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, la députée FN est revenue sur son altercation avec le patron de la chaîne parlementaire en marge de la remise du prix "d'élu de l'année" à Steeve Briois le 27 janvier dernier.

À lire aussi
Régionales : Le journaliste Périco Légasse candidat sur la liste du ministre Marc Fesneau
Politique
Régionales : Le journaliste Périco Légasse candidat sur la liste du ministre Marc...
Philippe Ballard de LCI sera tête de liste du Rassemblement national pour les régionales à Paris
Politique
Philippe Ballard de LCI sera tête de liste du Rassemblement national pour les...
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre Didier Raoult
Politique
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre...
"Scandalisée" par "Incroyables mariages gitans" sur TFX, Marlène Schiappa saisit le CSA
Politique
"Scandalisée" par "Incroyables mariages gitans" sur TFX, Marlène Schiappa saisit...

Marion Maréchal-Le Pen a exprimé plusieurs regrets sur cette affaire. Tout d'abord que les organisateurs de la cérémonie n'aient pas mis en ligne la vidéo intégrale du discours de Gilles Leclerc prononcé juste avant la remise du prix à Steeve Briois. Ensuite, la députée du Vaucluse a regretté de ne pas avoir terminé sa dernière phrase ce jour-là. "Mais on va vous avoir ! Mais quand ça va arriver ça va vraiment vous faire mal !", avait-elle lancé à Gilles Leclerc ce jour-là. Elle a précisé ne pas être allée au bout de son propos "par bienséance" et "par bonne éducation", laissant aux téléspectateurs le soin de deviner ce qu'elle aurait aimé ajouter à la fin de sa dernière phrase.

"On ne s'indigne pas de l'essentiel"

Marion Maréchal-Le Pen a enfin exprimé un dernier regret, teinté de mépris pour Public Sénat. "C'est important que dans une société où l'on s'indigne de tout en permanence on ne s'indigne pas de l'essentiel" a-t-elle commencé. Avant d'ajouter : "Parce que ce qui aurait dû indigner les journalistes sur ce sujet-là (...) c'est quand même que Gilles Leclerc qui est patron d'une chaîne publique, Public Sénat, payée par nos impôts et regardée par 10 personnes, peut-être 15, qui se permet de traiter de la sorte (Steeve Briois)". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

l'info en continu
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
TV
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
"LOL, qui rit, sort !" : Une saison 2 pour le programme de Philippe Lacheau sur Amazon
TV
"LOL, qui rit, sort !" : Une saison 2 pour le programme de Philippe Lacheau sur...
Euro 2021 : Julien Cazarre tous les jours à 20h sur RMC et présent sur M6 pendant la compétition
TV
Euro 2021 : Julien Cazarre tous les jours à 20h sur RMC et présent sur M6 pendant...
"Entre nous" : Faustine Bollaert à la tête d'un nouveau magazine féminin
Presse
"Entre nous" : Faustine Bollaert à la tête d'un nouveau magazine féminin
"Objectif reste du monde" : Nouvelle télé-réalité d'access pour W9 à partir d'aujourd'hui
Programme TV
"Objectif reste du monde" : Nouvelle télé-réalité d'access pour W9 à partir...
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont pas des gens corrects"
Radio
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont...
Vidéos Puremedias