Radio France glisse de la publicité dans ses podcasts

Partager l'article
Vous lisez:
Radio France glisse de la publicité dans ses podcasts
Radio France
Radio France
Dans "L'Opinion", Mathieu Gallet revient notamment sur le succès de l'écoute en différé et annonce l'insertion de publicités dans les podcasts de Radio France.

Le podcast va-t-il enfin devenir un enjeu commercial ? Interrogé par "L'Opinion" sur la possibilité de faire payer l'accès aux podcasts, Mathieu Gallet, patron de Radio France, a réfuté cette hypothèse - un temps avancée - annonçant finalement l'introduction de messages publicitaires dans les podcasts de Radio France. Une manière pour le groupe public - en pleine réduction des dépenses - de monétiser le coût important engendré par cette technique d'écoute différée qui nécessite de la bande passante.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Audiences : Gros carton pour l'ouverture de la Coupe du monde féminine sur TF1, France 2 2e, France 3 sous le million
Audiences
Audiences : Gros carton pour l'ouverture de la Coupe du monde féminine sur TF1,...
"Plus belle la vie" : France 3 diffusera exceptionnellement un épisode ce samedi
Séries
"Plus belle la vie" : France 3 diffusera exceptionnellement un épisode ce samedi

Des recettes incertaines malgré le boom du podcast

Pour autant, l'arrivée de la publicité dans les podcasts de Radio France ne devrait pas miraculeusement remplir les poches du groupe. Le marché de l'audio numérique ne contribue actuellement qu'à hauteur de 1% des recettes publicitaires des stations FM. Quant aux podcasts, toutes les antennes privées n'ayant pas systématiquement recours à l'insertion de publicité, il est assez difficile de chiffrer les potentielles recettes qu'ils peuvent apporter.

Outil de fidélisation du public - "Hondelatte Raconte" sur Europe 1 en est l'un des meilleurs exemples -, le podcast est un contenu particulièrement sollicité par les auditeurs de Radio France. Selon Mathieu Gallet, ces derniers ont enregistré pas moins de 43 millions d'écoutes pour le seul mois d'octobre. Un bond en avant vertigineux si l'on compare avec les chiffres de 2010 : à l'époque, les podcasts de Radio France atteignaient une écoute mensuelle de 10 millions d'auditeurs.

Le plébiscite du fait divers, de l'humour et de la culture

Dans le détail, c'est France Inter, qui vient de signer une excellente rentrée, qui tient le haut du pavé avec quelque 24,5 millions d'écoutes mensuelles en octobre. Et c'est "L'humour d'Inter" qui se distingue le mieux avec 3,2 millions d'écoutes en différé le mois dernier. La pastille humoristique devance ainsi " Affaires sensibles", le programme qui traite notamment de faits divers et d'événements culturels, sportifs et politiques de Fabrice Drouelle. "Si tu écoutes, j'annule tout", l'émission de Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek, complète le podium.

De son côté, France Culture totalise pas moins de 15 millions d'écoutes mensuelles en différé en octobre. Un chiffre qui est notamment porté par "Les nouveaux chemins de la connaissance" d'Adèle Van Reeth. L'émission qui ambitionne de rendre la philosophie accessible à tous est le programme de France Culture le plus écouté en différé. Un chiffre qui fait écho au succès similaire rencontré, en podcast, par d'autres émissions à vocation culturelle comme "La marche de l'histoire" sur Inter et "Au coeur de l'histoire" sur Europe 1.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Hector

venant de toi, ça me fait rire. C'est pas parce qu’on critique le système qu'on y est opposé. On cherche simplement à l'améliorer. Afin que chacun y trouve son compte. Mais il est fort probable, à la lecture de tes commentaires publié sur ce site, que pour toi, cela demande trop de réflexion ;)



ElRom16

Pour ces deux, c'est uniquement en vidéo pour moi, via Dailymotion, et 0 pubs, bien évidemment. Le top !
Si tout le monde les zappent, je vois pas quel peut être l'interêt pour les annonceurs.



AB77

Si j'en entends régulièrement sur les podcasts de Canteloup ou Gerra, je sais plus lequel des deux. C'est pas tous les jours mais c'est de + en + fréquent. Elles durent entre 15 et 30 sec. Perso avec la barre du lecteur de l'appli je zappe ces quelques secondes ^^



TikTak

C'est fou qu'un programme payé par les français ne soit pas esclave des résultats. Choquant de lire ça en 2016. Déjà que c'est pas le rôle de l'Etat d'avoir des télés et des radios. C'est pas le club med ici.



Il n'y en a qu'une

FIP et France Cul', des radios populaires ?



jonathan06

Certes, il y en a beaucoup moins que sur les radios privées. Mais graduellement, la place des publicités s'accroît... Ce qui ne laisse rien augurer de bon.



jerome

T'as pas fini? Le groupe Radio France est très écouté. Point barre. On devrait en être fier. Des programmes qui ne sont pas esclaves du résultat. On peut discuter plus longuement, on peut prendre des risques. Vous voulez vraiment que tout cela s'arrête t qu'on n'ait que des radios commerciales? Allez, UK peu de bon sens.



jerome

Pas sur Radio France, non. Un confort d'écoute incomparable. Alors, si on me propose un ou deux spots avant mon podcast, je ne vais pas rechigner. On n'est pas sur RTL où les pubs sont parfois interrompues par des programmes.



TikTak

Comme déjà énoncé de nombreuses fois ici, c'est facile d'être en tête quand t'es la seule radio bobo. Additionne les radios populaires, tu verras que le populaire l'emporte aisément.



ElRom16

Tu as des exemples ?
J'écoute juste des podcasts toute la semaine mais bon ... Et faut dissocier la pub externe, et celle qui est mise directement dans le podcast.



ElRom16

J'espère que tu sais (au moins) lire un graphique, et ... et oh mince les "bobos" sont plus nombreux que ceux qui écoutent NRJ ! :

https://uploads.disquscdn.com/...

Y'a qu'en nombre de webradios (153 !) qu'NRJ arrive à se placer lamentablement en tête :

https://uploads.disquscdn.com/...



DansTonTube

C'est tout le contraire de ce que font les périphériques qui offrent leurs programmes sans pub ou presque.
Et 15 ou 30 seconde avant chaque programme ça va sacrément augmenter le volume de pub pour France Inter. La même chose sur un podcast de RTL ou Europe 1, rien d'étonnant à ce que ça ne dépasse pas 1% des recettes.

C'est pas très "service public" mais ça sera quand-même mieux que le projet de podcasts payants qui avait été annoncé.



Michael

Bollore voulait faire une offre pour Europe 1 car il souhaitait avoir une radio generaliste qui pese sur le milieu politique...



propofol

Forcément, puisqu'il n'y a plus de programmes, c'est le serpent qui se mord la queue, il reste des tas de gens réveillés la nuit pour de multiples raisons qui aimeraient sans doute bien avoir quelque chose, là il ne reste que France-Info, et encore la nuit c'est toutes les demi-heures.



Sheka

Toute façon tout le monde s'en cogne, les gens qui écoutent la radio se font de plus en plus rare et ceux qui écoutent la nuit ça se compte en quelques dizaines de milliers d'auditeurs..



propofol

Donc c'est un mouvement général vers le "toujours moins", faudrait relire Isaac Asimov sur les signes de la décadence.



Sheka

Je ne pense pas que ça soit lié à des histoires de rénovation. RMC a initié le mouvement il y a une dizaine d'années. Europe a suivi et RTL vient de faire pareil. C'est un mouvement général.



jonathan06

Honte à eux. Comme s'il n'y avait pas encore suffisamment de publicités...



propofol

Oui, mais le problème, au moins pour Radio-France, c'est qu'il a fallu rénover la Maison de la Radio, un bâtiment énorme qui faisait très bien au début des années 60 mais qui s'est vite révélé un nid à problèmes. Du coup le béton a pris le pas sur la programmation et adieu Serge Le Vaillant... Si l'Etat avait mis une petite rallonge pour les travaux, ça se serait passé autrement, mais l'austérité, les déficits, ne l'ont pas rendu possible, d'où ma remarque.



Sheka

Ben justement, ça ne rapporte rien donc les radios suppriment les programmes..



TikTak

C'est un problème qu'on ne cesse de pointer du doigt. Mais la France vive sous un régime communiste étatique effroyable.



Virtuel

Sauf qu'en pratique les rentrées d'argent supplémentaires ne servent pas à racketter moins mais à dépenser plus ^^



TikTak

La pub permet aux français qui n'écoutent pas Radio France (L'énorme majorité) d'avoir, logiquement, à moins réclamer à ces français pour financer leurs radios bobos.



TikTak

Enorme rebellion. La France tremble.



TikTak

Ca manquait de communistes ici.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Karim Rissouli : "La crise des Gilets jaunes a été salutaire pour les médias"
Interview
Karim Rissouli : "La crise des Gilets jaunes a été salutaire pour les médias"
"X-Men : Dark Phoenix" : Le réalisateur Simon Kinberg reconnaît l'échec de son film
Cinéma
"X-Men : Dark Phoenix" : Le réalisateur Simon Kinberg reconnaît l'échec de son...
Fou rire dans la matinale de RMC Sport à cause d'un rugbyman presque nu
TV
Fou rire dans la matinale de RMC Sport à cause d'un rugbyman presque nu
TV Notes 2019 : Votez pour votre magazine préféré !
TV Notes
TV Notes 2019 : Votez pour votre magazine préféré !
"Nos maisons ont une histoire" : France 5 dégaine une série-documentaire avec Stéphane Thebaut le 5 juillet
Programme TV
"Nos maisons ont une histoire" : France 5 dégaine une série-documentaire avec...
Céline Kallmann quitte Europe 1 et rejoint RMC
Exclusivité
Céline Kallmann quitte Europe 1 et rejoint RMC
Vidéos Puremedias