Radio France : Le bilan d'audience de Jean-Luc Hees

Partager l'article
Vous lisez:
Radio France : Le bilan d'audience de Jean-Luc Hees
François Hollande visite la Maison de la radio
François Hollande visite la Maison de la radio
Alors que les candidats à la présidence de Radio France passeront la semaine prochaine leur grand oral, puremedias.com dresse le bilan d'audience de Jean-Luc Hees, son président.

Jean-Luc Hees, Martin Ajdari, Anne Durupty, Mathieu Gallet, Anne Brucy et Philippe Gault ne regarderont pas les derniers exploits de l'équipe de France Olympique à Sotchi ! A J-4 de leur grand oral, les six candidats retenus par le CSA pour la présidence de Radio France vont passer le week-end à potasser leur candidature. Tous doivent être prêts pour leur audition décisive de mardi. Devant les neuf sages, ils vont devoir exposer leur projet pour Radio France pendant 30 minutes. Ensuite, ils devront affronter le feu des questions des membres du CSA pendant 45 minutes.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique de Canal+
TV
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique...

Afin de les aider dans leur préparation, puremedias.com propose ce matin un bilan d'audience des stations du service public. Il s'agit d'un bilan quantitatif. La qualité des grilles étant par nature plus subjective, même si les évolutions d'audiences illustrent forcément l'affinité du public pour les programmes proposés. Petit retour sur une décennie d'audiences radio*.

Jean-Luc Hees est entré en fonction en mai 2009. Les cinq années précédentes, le groupe était présidé par Jean-Paul Cluzel, nommé en mai 2004 après la démission de Jean-Marie Cavada.

France Inter, record en 2012

Sous Jean-Luc Hees, France Inter aura réalisé un semestre record. En pleine présidentielle, qui a permis à la gauche de revenir au pouvoir après dix années d'opposition, France Inter est plébiscitée avec deux vagues successives à 5,8 millions d'auditeurs cumulés (en janvier/mars et en avril/juin 2012). Une barre que la radio phare du service public n'a franchie qu'une seule fois depuis 2000 : entre janvier et mars 2003, lors des prémices de la guerre en Irak.

Mais France Inter n'a pas su fidéliser ces nouveaux auditeurs. Si 2012 est une année record, l'audience annuelle de la station en 2013 est la même qu'en... 2009, année de l'arrivée de Philippe Val. Un mandat pour rien, diront donc les mauvaises langues, qui se souviennent que la précédente équipe, dirigée par Frédéric Schlesinger, avait complètement rebâti la grille au plus bas en 2006 avant de la rendre très en forme en fin de mandat.

Notons tout de même que les chiffres de la toute dernière vague de 2013 sont meilleurs que ceux de la rentrée 2009 (5,443 millions vs 5,295 millions) et, qu'en cinq ans, l'écart s'est réduit avec RTL, la première généraliste du pays, et qu'il a au contraire augmenté avec Europe 1. Reste que France Inter, comme toutes les généralistes, doit rajeunir en permanence son auditoire, notamment en journée, si elle veut rester dans la course. Ce sera l'enjeux des prochaines saisons.

Le croisement des courbes de France Info et France Bleu

Depuis une décennie, France Info est en perte de vitesse. La radio tout info a perdu 1,2 million de fidèles entre 2000 et 2013 ! Une lente et régulière érosion due autant à l'émergence d'internet qu'au passage en gratuit des chaînes d'info... Malgré une léger rebond en 2011 et 2012, la radio a encore perdu 290.000 fidèles ces cinq dernières années, pour atteindre 4,27 millions d'auditeurs cumulés en 2013. En fin d'année 2013, la station a même été battue pour la première fois par RMC, radio populaire qui avec un positionnement clair sur l'info et le sport (et un nombre croissant d'émetteurs) ne cesse de grimper depuis une décennie.

Breaking news permanent ou magazines ? France Info peine à trouver son modèle dans un paysage ultra-connecté et la relance opérée la rentrée dernière n'a rien changé. Pour pallier cette tendance, France Info doit évidemment miser davantage sur le numérique, seul support où elle peut toucher le jeune public. Inverser la courbe d'audience de France Info, sera un des enjeux majeurs du mandat du prochain PDG.

Autre radio, autre ambiance. Le réseau France Bleu prouve que rien n'est inéluctable. Relancée en 2008 par Christiane Chadal, le réseau n'a cessé depuis de progresser sous les directions successives (dont celle de la candidate Anne Brucy) pour atteindre 4 millions de fidèles en 2013 (+23% d'auditeurs en plus par rapport à 2001). Parfaitement positionné sur l'info locale, le réseau de 44 antennes peut désormais espérer dépasser France Info.

La Culture au sommet

France Culture est en progression constante depuis 2008, jusqu'à conclure une année 2013 record avec 1,06 millions de fidèles à chaque vague. Cinquante ans après sa création, la station, actuellement dirigée par Olivier Poivre d'Arvor, semble en pleine possession de ses moyens. En dix ans, cette université citoyenne a conquis 400.000 nouveaux auditeurs quotidiens ! Le format de France Musique est forcément plus difficile à faire évoluer. En rassemblant 820.000 auditeurs en moyenne en 2013, la radio a réalisé sa meilleure performance depuis 2005 (date de la relance de la concurrente privée Radio Classique).

Avec moins de 530.000 auditeurs par jour, les audiences de FIP et du Mouv', les audiences nationales des deux dernières stations du groupe ne sont pas communiquées par Médiamétrie. Sur la seule la région Île de France, FIP a séduit 235.000 auditeurs entre septembre et décembre 2013. Le public francilien de FIP est donc quasi égal à celui du Mouv' sur l'ensemble du territoire...

En décembre, dans une interview à puremedias.com, Joël Ronez, le directeur du Mouv', indiquait : "En 2009, Le Mouv' était à 0,8 point d'audience. Elle est descendue jusqu'à 0,3 point en janvier/mars dernier avant de remonter à la rentrée à 0,5 point". En 5 ans, la radio jeune a perdu la moitié de son public, rassemblant désormais 265.000 auditeurs par jour. Même si Le Mouv' n'est pas un enjeu primordial pour Radio France, c'est un échec très symbolique pour Jean-Luc Hees qui avait fait de la relance de la radio jeune un des enjeux de son mandat...

Un bilan mitigé

C'est donc un mandat mitigé pour Jean-Luc Hees. Les audiences ont peu bougé durant ces cinq dernières années et les évolutions constatées sur la période sont la continuité de décisions prises avant son arrivée. A part peut-être au Mouv', il n'y a pas eu d'accident industriel à Radio France. Mais le PDG sera également jugé sur son bilan économique et social. Ainsi que son projet numérique, un domaine où Radio France a pris beaucoup de retard par rapport à ses concurrents.

A moins que la dimension politique ne l'emporte. Olivier Schrameck, le président du CSA, a promis de faire preuve d'indépendance et a assuré n'avoir reçu "aucune consigne" de la part du président de la République. On verra s'il dit vrai le 7 mars prochain quand il annoncera le nom de l'heureux élu.

*Ces chiffres ont tous été mesurés par Médiamétrie dans le cadre de son étude intitulée "126.000 Radio". Les chiffres sont exprimés en audience cumulée.

Jean-Luc Hees
Jean-Luc Hees
Comité d'éthique de RT France : "J'ai toujours été libre", assure Jean-Luc Hees
Jean-Luc Hees : "Je me suis habitué en trois jours à la moquette aubergine"
Jean-Luc Hees : "Voilà, bye bye Radio France"
Radio France : La lettre d'adieu de Jean-Luc Hees
Voir toute l'actualité sur Jean-Luc Hees
Autour de Jean-Luc Hees
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
norbertgabriel

Bien sûr qu'il faut bouger et faire évoluer, mais quand on vire Foulquier ou José Artur sans rien avoir à mettre à la place, c'est plus du mépris de l'auditeur qu'autre chose. Je ne vois pas en quoi une émission sur l'actu et le spectacle vivant (Pollen ou le Pop club) était dépassée. Dans cette logique, Mermet aussi aurait dû être viré, il a 70 ans, est-ce que ses émissions de reportage sont dépassées?



norbertgabriel

Je regrette la suppression d'une heure de direct en chanson, c'est un fait, pour le reste, no comment, c'est une émission que j'écoutais de moins en moins depuis quelques années.



dark-vador

En même temps si tu ne changes rien on te le repproche et si tu changes aussi alors il faut faire quoi?

C'est normal qu'un directeur fasse des choix et malheureusement il faut avoir aussi le courage de supprimer des émissions !

France inter avait des présentateurs qui pensaient être à vie a Radio France .... Ce fut brutal d'accord mais il fallait penser a la succession de Foulquier ( raté ok) , Artur .... C'est logique ... le mieux c'est de s'y préparer comme le fera RTL avec Bouvard ....

Mais le problème c'est que à Inter les patrons passent, et ils ne savent pas de combien de temps ils disposent donc il faut bien faire des choix qui se sont avérés judicieux pour Inter sur le long terme !



dark-vador

Et val a viré Serge le Vaillant c'est pas une connerie?

Et je suis pas tout a fait d'accord avec toi Schlesinger a bcp bougé la grille d'Inter qui de tout façon s'essoufflait ( le 7/9, et pourtant elle tourne, esprit critique, service public; ....) c'est Schneider qui a pas trop bougé la grille après Hees !



norbertgabriel

ce qui est étonnant, dans cette approche, c'est que Cluzel, juppéiste grand teint n'ait pas été reconduit sous Sarkozy, mais peut-être que ceci explique celà ?
Parce que Hees pote de Sarko... Sarko ne le connaissait même pas... mais il y avait Val ... qui n'a pas que des défauts, il se conduit comme un soudard, mais lui, il écoûte sa radio... C'est pas le cas de tout le monde, comme ceux qui ont "des cases" à remplir, mais n'écoutent pas ce qu'il y a dedans.



norbertgabriel

J'ai un gros bémol pour Schlesinger, quand il a viré Pollen (et Foulquier) il a viré une émission dont il ne savait pas grand chose, et sans rien avoir à proposer à la place. Et d'ailleurs, il n'y a rien eu pour remplacer cette émission qui était un magazine de chanson, qui faisait des concerts gratuits en banlieue, concerts qui ne coûtaient pas un centime à Radio France. Quand il est arrivé, il a repris globalement la grille mise en place par son prédécesseur, Hees.

Cluzel a été globalement un bon PDG, contrairement à pas mal de ses prédécesseurs, il connaissait bien la radio.



dark-vador

On dira ce que l'on voudra mais Cluzel fut un bon patron de Radio France !

Et pourtant à son arrivé je pensais qu'il serait aussi incompétent que Boyon !

Comme toujours dans le service public que vous soyez bon ou mauvais en général on vous vire car il faut donner des places à ses potes !



dark-vador

Oui mais franchement je souhaite qu'il parte ! Il n'a pas réussi la mutation de Radio France !

Et il a aussi viré des gens formidables pour mettre son clan et rien que le retours de Clark est une bourde !

Pour Bonnaud ok j'adore mais fourest et Clarck mon dieu !

Moi je suis pour Anne Brucy qui c'est viré comme une merde par Hees alors qu'elle avait un bon bilan pour france bleu !



dark-vador

C'est bien ce que je dis Schlesinger est le meilleur patron d' Inter depuis longtemps !
Le service public c'est privé d'un des meilleurs patron de radio, il a redressé Inter et c'est le seul qui a réussi a booster Le Mouv !

Peut être que avec un ou une nouvelle patronne à Radio France Schlesinger reviendra à Radio France , en tout cas je lui souhaite !

Je me rappellerais toujours le mépris des journalistes et producteurs de Inter quand il a été nommé mais ce mec vient des radios musicales, oui peut être mais il sait ce que c'est une radio ce que Val ne sait toujours pas !



norbertgabriel

Dans un bouquin passionnant sur Nougaro, (par Laurent Balandras) et un autre projet qui m'occupe pas mal ... à part ça, Hees n'a pas démérité globalement, sur l'ensemble du groupe Radio France...



baudouin-de-pompignan2

Norbeeeeert, où êtes-vous?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Fausse interview d'Alice Taglioni : Un groupe de presse belge présente ses excuses à ses lecteurs
Presse
Fausse interview d'Alice Taglioni : Un groupe de presse belge présente ses excuses...
Mort de Kobe Bryant : La BBC s'excuse après l'avoir confondu avec LeBron James
International
Mort de Kobe Bryant : La BBC s'excuse après l'avoir confondu avec LeBron James
Radio Nova : Mélanie Mallet nommée directrice déléguée de la station de Matthieu Pigasse
Radio
Radio Nova : Mélanie Mallet nommée directrice déléguée de la station de Matthieu...
"Vous avez la parole" : François Fillon n'aura pas de contradicteurs politiques sur France 2
TV
"Vous avez la parole" : François Fillon n'aura pas de contradicteurs politiques...
"Objectif : 10 ans de moins" : Cristina Cordula bascule à 23h05 ce soir sur M6
Programme TV
"Objectif : 10 ans de moins" : Cristina Cordula bascule à 23h05 ce soir sur M6
Alexandre Brasseur ("DNA") : "Si vous voulez travailler sur le long terme, vous êtes obligé d'empiler les projets"
Interview
Alexandre Brasseur ("DNA") : "Si vous voulez travailler sur le long terme, vous...
Vidéos Puremedias