Rapprochement beIN/Canal : c'est non !

Partager l'article
Vous lisez:
Rapprochement beIN/Canal : c'est non !
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

La décision du gendarme de la concurrence attendue cette semaine.
La décision du gendarme de la concurrence attendue cette semaine. © DR
Selon "L'Opinion", l'Autorité de la concurrence devrait, cet après-midi, s'opposer à l'accord de distribution exclusive de beIN Sport par Canal+.

Ce n'est pas un "oui mais" assorti de conditions mais un non ferme. Selon L'Opinion, l'Autorité de la concurrence a refusé l'accord de distribution exclusive des chaînes beIN Sport par Canal+. "De sources concordantes, elle met son veto à l'accord. L'information a été transmise hier soir aux deux diffuseurs et sera officielle à 14 heures", écrit notre confrère. Le groupe Canal+ souhaitait obtenir la diffusion exclusive des chaînes sportives pour 300 millions d'euros par an. Objectif : proposer des offres couplées pour tenter de recruter de nouveaux abonnés.

À lire aussi
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
TV
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?
TV
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?

C'est un sévère coup dur pour le groupe dirigé par Vincent Bolloré qui, depuis plusieurs semaines, ne jure que par cet accord pour sauver Canal+ France. Mais ce deal poserait "un véritable risque pour les consommateurs, ses concurrents et les vendeurs de droits comme les ligues de football et rugby", expliquait Les Echos en début de semaine. Canal+ a pourtant déjà fait des concessions pendant les négociations, en acceptant par exemple que l'abonnement à beIN, dans le cadre d'un rapprochement, ne soit pas lié obligatoirement à un abonnement Canal/CanalSat. Mais c'était sans compter sur les opérateurs télécoms, très hostiles à cet accord qui les priverait d'une partie de leur marge sur la distribution.

"Si on n'a pas l'autorisation de distribuer beIN, on sera obligé d'arrêter le robinet", avait menacé Vincent Bolloré en avril dernier. Le patron de Vivendi va-t-il mettre sa menace à exécution et fermer Canal+ ? Bruno Lasserre, président de l'Autorité, n'est pas du genre à se laisser impressionner. Selon Les Echos, il n'a jamais cru à la situation critique de Canal+ telle qu'elle est décrite par ses dirigeants depuis plusieurs semaines. Canal+ va donc devoir repenser entièrement sa stratégie commerciale pour reconquérir les abonnés.

l'info en continu
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
TV
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Nous ne faisons que des sujets 'à emmerdes'"
Interview
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Nous ne faisons que des sujets 'à...
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?
TV
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?
Netflix reste frileux à l'idée d'acheter des droits sportifs : "Nous ne voyons pas de manière de rentabiliser cet achat"
TV
Netflix reste frileux à l'idée d'acheter des droits sportifs : "Nous ne voyons pas...