Réforme de l'audiovisuel : Les bonnes affaires publicitaires des chaînes privées

Partager l'article
Vous lisez:
Réforme de l'audiovisuel : Les bonnes affaires publicitaires des chaînes privées
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Franck Riester, ministre de la Culture
Franck Riester, ministre de la Culture © Abaca
Le gouvernement va supprimer une bonne partie des contraintes pesant sur les chaînes de télé privées.

Les patrons des chaînes de télé privées peuvent se frotter les mains. Lors d'une rencontre avec la presse organisée afin de dévoiler les grandes lignes de sa réforme de l'audiovisuel*, Franck Riester a confirmé hier son intention d'assouplir grandement la législation en matière de publicité télé. Concrètement, le ministère de la Culture va donner satisfaction à la plupart des revendications en la matière des patrons de TF1, M6 et consorts.

À lire aussi
"Barre-toi d'ici, va-t'en !" : Violente altercation entre les députés David Guiraud (LFI) et Meyer Habib (LR) en direct sur LCP
Politique
"Barre-toi d'ici, va-t'en !" : Violente altercation entre les députés David...
"Votre question est bête, dingue et outrancière" : Échange électrique entre Marion Maréchal et Sonia Devillers sur France Inter
Politique
"Votre question est bête, dingue et outrancière" : Échange électrique entre Marion...
"Donc vous dites 'je suis transphobe' ?" : Jean-Baptiste Marteau cash face à Marion Maréchal dans "Télématin" sur France 2
Politique
"Donc vous dites 'je suis transphobe' ?" : Jean-Baptiste Marteau cash face à...
"Je ne suis pas convaincu par l'état actuel de la réforme" : L'ex-ministre Clément Beaune "comprend" l'inquiétude des grévistes de Radio France et de France Télévisions
Politique
"Je ne suis pas convaincu par l'état actuel de la réforme" : L'ex-ministre Clément...

Dans la droite ligne du rapport Bergé, la rue de Valois va ainsi autoriser par décret "la publicité segmentée et géolocalisée" à la télévision. Il s'agissait là d'une des principales demandes formulées par Gilles Pélisson et Nicolas de Tavernost dans une lettre ouverte envoyée au ministre de la Culture en octobre dernier. Dès janvier 2020, le téléspectateur ne verra ainsi plus la même publicité selon qu'il habite à Roubaix ou à Marseille par exemple. Pour préserver la presse et les radios locales dont c'est le coeur du modèle économique, les nouvelles publicités géolocalisées ne pourront cependant pas citer l'adresse des entreprises dont elles font la réclame. Ces nouvelles pubs seront également limitées à 2 minutes d'heure d'antenne quotidienne en moyenne, et à 6 minutes maximum par tour de cadran.

Attendue "début 2020" devant l'Assemblée nationale, la réforme de Franck Riester prévoit aussi de permettre aux chaînes privées de proposer de la publicité pour des films sortant en salles, une pratique jusque-là réservée aux autres médias (presse, web, radio...). Pour éviter que des spots vantant les mérites de blockbusters américains n'envahissent trop les écrans de télé français, le ministère de la Culture veut instaurer deux quotas imposant que ces pubs concernent pour 50% des oeuvres européennes et d'art et d'essai. Testée pendant 18 mois, cette ouverture de la publicité télé au secteur du cinéma était une autre ancienne doléance de TF1 et M6, qui n'ont cependant pas obtenu pour l'instant celles, intégrales, de la grande distribution** et de l'édition.

Plus de pub à la télé, notamment pendant les films

La Une et la Six peuvent néanmoins compter sur la prochaine mise en oeuvre d'une autre série de mesures qui leur seront favorables. Le gouvernement s'apprête ainsi à leur offrir la possibilité de programmer un troisième écran publicitaire lors de la diffusion des films et téléfilms de plus de 1h30, officiellement pour "favoriser la diffusion d'oeuvres plus longues". La rue de Valois compte aussi autoriser la diffusion par les chaînes privées de spots pour le télé-achat, ainsi que la publicité sur écran partagé (écran coupé en deux avec une partie réservée à la pub) lors des retransmissions d'évènements sportifs. Enfin, le gouvernement veut supprimer dès janvier 2020 la règle selon laquelle 20 minutes au moins doivent séparer deux coupures pub. Autant de mesures qui satisferont sans doute les patrons des chaînes privées, peut-être moins le téléspectateur.

* Franck Riester n'a pas souhaité évoquer hier le sort réservé par sa réforme au service public, de peur que ses annonces sur ce sujet sensible n'"absorbent toute l'attention" des journalistes.
** Depuis 2007, la publicité télé pour la grande distribution est partiellement autorisée, hors opérations commerciales de promotion.

Frank Riester
Frank Riester
France Télé et Radio France réunis dans une superstructure baptisée France Médias
l'info en continu
Audiences Netflix : En deux semaines, cette série cumule 70 millions de vues et se rapproche déjà du top 10 de tous les temps de la plateforme
TV
Audiences Netflix : En deux semaines, cette série cumule 70 millions de vues et se...
Finale de "Top chef", l'équipe de France à l'Euro 2024, Lannick Gautry... : Les temps forts à la télévision du 15 au 21 juin 2024
Programme TV
Finale de "Top chef", l'équipe de France à l'Euro 2024, Lannick Gautry... : Les...
Laurence Ferrari, nommée présidente de la marque "JDD", lance "JDNews", un nouvel hebdomadaire pour concurrencer "Paris Match"
Presse
Laurence Ferrari, nommée présidente de la marque "JDD", lance "JDNews", un nouvel...
Le tournage du téléfilm avec Inès Reg pour TF1 "suspendu à date"
TV
Le tournage du téléfilm avec Inès Reg pour TF1 "suspendu à date"
Après sa violente altercation avec Meyer Habib, David Guiraud présente ses excuses "à tous les cochons de France" sur BFMTV
TV
Après sa violente altercation avec Meyer Habib, David Guiraud présente ses excuses...
Euro 2024 : Sabrina Delannoy remplace Youri Djorkaeff dans le dispositif de TF1
TV
Euro 2024 : Sabrina Delannoy remplace Youri Djorkaeff dans le dispositif de TF1