Régine, la "reine de la nuit", est morte

Partager l'article
Vous lisez:
Régine, la "reine de la nuit", est morte
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Régine chante "La grande Zoa" (archive INA) © Abaca
Figure de la vie parisienne, l'interprète des titres populaires "La grande Zoa" et "Les p'tits papiers" était âgée de 92 ans.

"Quand vient l'mardi, la grande Zoa met ses bijoux, ses chinchillas. Et puis à minuit, la grande Zoa, autour du cou s'met un boa". La chanteuse populaire à la gouaille chaude Régine est décédée ce dimanche 1er mai à l'âge de 92 ans, a annoncé à l'AFP sa famille. "Régine nous a quittés paisiblement ce 1er mai à 11h" en région parisienne, a précisé Daphné Rotcajg, la petite-fille de la propriétaire de clubs privés.

À lire aussi
L'acteur Henri Garcin ("Maguy", "La femme d'à côté") est mort
Personnalités
L'acteur Henri Garcin ("Maguy", "La femme d'à côté") est mort
L'acteur Ray Liotta ("Les affranchis") est mort
Personnalités
L'acteur Ray Liotta ("Les affranchis") est mort
Thomas Lequertier a quitté CNews
Personnalités
Thomas Lequertier a quitté CNews

"La grande Zoa"

Surnommée la "reine de la nuit", cette figure des soirées parisiennes à la crinière rousse et à la répartie aiguisée a ouvert sa première discothèque, Chez Régine, en 1956 dans le quartier latin à Paris. Elle en dirigera près d'une vingtaine à travers le monde. Suivra l'ouverture à Montparnasse du "New Jimmy's", la boîte où l'on danse des twists endiablés. "Le temps passé à dormir est du temps perdu", assurait cette infatigable fêtarde.

Fille de parents juifs dont la première partie de vie est marquée par les drames de la Seconde guerre mondiale, Régine, née Régina Zylberberg, s'est rendue célèbre pour ses titres "Les p'tits papiers", écrit en 1965 par Serge Gainsbourg qu'elle a rencontré des années plus tôt au club du "Whisky à gogo", "Patchouli Chinchilla", "Azzurro" et évidemment "La grande Zoa", l'histoire d'un antiquaire le jour et travesti la nuit. Après être passée par l'Olympia, elle a chanté au Carnegie Hall de New York en 1969, devenant - avec notamment Edith Piaf - une des rares françaises à avoir conquis l'Amérique.

Entourée de stars, "elle a fréquenté Maria Callas, Maurice Chevalier, Charles Aznavour, rigolé avec Françoise Sagan, copiné avec Gainsbourg, chanté du Barbara, joué les boute-en-train avant de monter elle-même sur les planches avec ses plumes, sa bonne humeur et une énergie peu commune", écrit ce dimanche "Le point". Le cinéma lui a aussi ouvert grands les bras : elle a figuré au générique d'une dizaine de films, comme "Jeu de massacres" d'Alain Jessua, "Robert et Robert" de Claude Lelouch, "Mazel Tov" de Claude Berri, "Le Train" de Pierre Granier-Deferre et "Les Ripoux" de Claude Zidi.

"La ferme célébrités" en 2005

A la télévision, TF1 lui a confiée sa propre émission dans les années 1990. En deuxième partie de soirée, elle a présenté en juin 1995 l'émission "95C et alors...". "La chanteuse et noctambule Régine se met au service des désirs entretenus par les hommes de se déguiser en femmes. A ce qu'on a compris, il s'agit, en fait, du deuxième volet d'une série destinée à rendre hommage à l'anatomie féminine", écrivait "Libération" en 1996 pour présenter le programme.

Toujours sur TF1, elle a participé en 2005 à Visan, dans le Vaucluse, à la deuxième saison de "La ferme célébrités", le programme présenté par Christophe Dechavanne et Patrice Carmouze remporté cette année-là par le chanteur Jordy. "J'étais partie pour 15 jours dans ce truc-là... J'y suis restée 8 semaines ! J'ai perdu 10 kilos, je me suis donnée un mal de chien... Mais ça a été un enfer ! C'était dégueulasse !", confiait-elle, en 2018, sur le plateau de "Quotidien" sur TMC.

Depuis l'annonce de sa disparition, les hommages pleuvent sur les réseaux sociaux. Le journaliste et présentateur de TF1 et de LCI, Christophe Beaugrand, se souvient dans un tweet de "cette folie, cette autodérision et cet art de la fête". "Quelle chance j'ai eue de rire avec elle lors de nos interviews", a ajouté l'animateur du "Grand bêtisier". "La grande Zoa a rejoint l'azzurro... Que de fêtes, de rire et de disques ensemble", a écrit, de son coté, Pascal Nègre, ancien président-directeur général d'Universal Music France de 1998 à 2016.

Régine
Régine
Mort de Régine : Pierre-Jean Chalençon dit adieu à son "amie", Caroline Margeridon le traite de "connard opportuniste"
Régine aux Enfoirés : "Jean-Jacques Goldman n'a jamais voulu !"
l'info en continu
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Radio
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Benjamin Sportouch quitte RTL
Exclusivité
Benjamin Sportouch quitte RTL
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Exclusivité
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Box-office France : "Top Gun : Maverick" repasse en tête, "Irréductible" en embuscade, déception pour Alban Ivanov
Box-office
Box-office France : "Top Gun : Maverick" repasse en tête, "Irréductible" en...
"Stranger Things" : Un spin-off en préparation sur Netflix
Séries
"Stranger Things" : Un spin-off en préparation sur Netflix