Rémy Pflimlin agacé par les critiques sur les conséquences des réformes à France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
Rémy Pflimlin agacé par les critiques sur les conséquences des réformes à France Télévisions
France Télévisions
France Télévisions
Rémy Pflimlin se dit agacé par des articles décrivant le malaise social qui règne à France Télévisions.

France Télévisions traverse une zone de turbulences. Une semaine après avoir officialisé sur puremedias.com le départ de Thierry Langlois, directeur des programmes de France 3, Rémy Pflimlin tente de déminer ce matin le malaise social qui règne à France Télévisions. Lundi, L'Express révélait l'existence d'un rapport faisant un état des lieux du climat social pesant qui régne dans l'entreprise publique. Ce rapport, réalisé par un cabinet d'audit indépendant, expliquait que les salariés du groupe étaient accablés par les réorganisations successives subie par le groupe. La morosité ambiante et la pression auraient des conséquences sur la santé des salariés sur groupe. Selon les auteurs, les arrêts de longue durée et les AVC auraient même progressé.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"Ras-le-bol des pompiers pyromanes !"

Ces révélations ont agacé Rémy Pflimlin, qui l'a fait savoir ce matin dans une interview au Figaro. Conscient de mener une "réforme en profondeur" de son groupe, Rémy Pflimlin reconnaît que "les salariés éprouvent du stress" en ajoutant que c'est souvent le cas dans "les grands groupes qui procèdent à une fusion". "Le groupe France Télévisions vit un bouleversement sans précédent car en plus de la fusion, nous avons initié en 2013 un plan d'économies sans précédent. Il faut ajouter à cela, la révolution numérique, qui modifie les métiers, et que nous intégrons d'ailleurs avec d'importants succès", explique-t-il en citant pour exemple le site FranceTV Info.

"Qu'on ne me dise pas que France Télévisions n'avance pas ! Nous sommes sur des transformations lourdes, qui demandent du temps, qui sont complexes. La méthode choisie est la bonne dans la mesure où elle a permis d'arriver à des accords avec tous les syndicats. J'en ai ras-le-bol des pompiers pyromanes ! Je le dis solennellement : je défends cette entreprise et je défends ses salariés. On est train de réussir à la transformer, on est en train de faire un plan d'économie massif", explique le dirigeant.

Sur le même thème
l'info en continu
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à l'heure
TV
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à...
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
SVOD
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour la finale"
Interview
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour...
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
TV
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur TF1
TV
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur...
Vidéos Puremedias