Renaud Le Van Kim ("Nouvelle Star") : "Le jury de professionnels, c'est un risque qu'on a pris"

Partager l'article
Vous lisez:
Renaud Le Van Kim ("Nouvelle Star") : "Le jury de professionnels, c'est un risque qu'on a pris"
"Nouvelle Star" 2017
"Nouvelle Star" 2017 © M6
Le producteur du "Grand Journal" évoque le retour du télé-crochet sur M6.

La rentrée sera musicale sur M6. Cinq ans après la dernière saison de "Nouvelle Star" sur son antenne, la chaîne relance le télé-crochet, qui a connu de belles heures - et d'autres plus sombres - pendant quatre saisons sur C8. A la manoeuvre, Renaud Le Van Kim, ancien producteur du "Grand Journal" et déjà impliqué dans les saisons 2, 3 et 4 de "Nouvelle Star" sur M6. A Bordeaux, sur le tournage des auditions, il est revenu pour puremedias.com sur la genèse de ce retour, le rôle de Shy'm, le manque de notoriété du jury et les nouveautés de cette saison.

Propos recueillis par Charles Decant.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Frédéric de Vincelles affirme que c'est grâce à vous que "Nouvelle Star" revient sur M6. C'est vrai ?
En fait, j'ai bu un café un jour avec Monica Galler, la patronne de Fremantle qui est l'ayant-droit du programme. Je lui ai demandé si elle voulait relancer la machine, elle m'a demandé si j'en serais si elle était partante, et j'ai répondu que oui.

Vous connaissez très bien ce format...
Oui. Après la première saison, M6 m'a appelé pour filer un coup de main donc j'ai bossé sur les saisons 2, 3 et 4, avec notamment Amel Bent et Christophe Willem. Après, j'étais en plein "Grand Journal" donc je n'avais plus le temps. Mais j'adorais ça, ce que j'aime dans le programme c'est que c'est un format très pur, dans lequel il n'y a aucun marketing, pas de mécanique. C'est comme ça que j'en ai parlé quand j'ai vu Benjamin Biolay la première fois. Il y a un gamin qui chante, quatre jurés, et pas de règles. Ce n'est pas un jeu. Et dans la France d'aujourd'hui, je trouve aussi très fort d'avoir un programme qui raconte à ce point l'ascenseur social.

Ils ont dit
"On ne touche pas du tout à l'ADN du programme parce que c'est un programme pur"
Renaud Le Van Kim

Comment on met ce côté-là du format en avant à l'écran ?
Déjà, j'ai demandé à ce qu'on ne produise pas les jeunes qui arrivent : ils ne sont pas maquillés, pas coiffés, on ne change pas leur stylisme. Sociologiquement, on veut qu'ils arrivent comme ils sont. Après, on verra s'ils souhaitent changer ou pas. Mais on ne veut pas les produire pour en faire quelque chose de prêt pour le prime time. Ce sont les éléments qui sont autour qui le sont.

C'est-à-dire ?
On a créé une mise en scène très authentique où les candidats interagissent les uns avec les autres. On a casté ces candidats, engagé un jury, on les met en situation, et ensuite on capte un événement que je laisse vivre. C'est un programme qui est très authentique. Il y a une équipe super à M6 qui a compris ça. Que c'est un format très pur et que tous les changements dans la production seront des éléments artistiques, de production value. On ne touche pas du tout à l'ADN du programme parce que c'est un programme pur. Selon moi, c'est pour ça que c'est un programme pérenne, patrimonial.

Mais depuis 15 ans, les téléspectateurs se sont éduqués l'oreille. Quand on entendait un candidat chanter relativement juste, a capella, dans une salle vide, on trouvait ça très bien en 2003. Aujourd'hui, on est beaucoup plus exigent...
C'est vrai. Il y a deux choses qui ont changé : les jeunes qui viennent aujourd'hui sont tous musiciens, et ce n'était pas le cas en 2003. Aujourd'hui, avec un iPhone et des tutos sur internet, on fait de la musique. On peut même devenir multi-instrumentiste ! L'autre chose que j'aime bien, c'est qu'on ne va pas forcément à la recherche de capacités vocales surprenantes. Julien Doré a une magnifique voix, mais ça ne se voit pas tout de suite. On cherche des gens qui ont une vraie sensibilité, un vrai univers. On cherche des artistes. C'est pour ça qu'on a intégré Nathalie Noennec dans le jury d'ailleurs. Il y a d'autres choses que la voix qui font d'un chanteur un artiste.

Et la deuxième chose qui a changé ?
C'est que les jeunes n'ont plus besoin de faire la queue pour faire des castings. Ils postent des vidéos en permanence sur les réseaux sociaux. C'est pour ça d'ailleurs que je n'ai pas fait d'appels dans la PQR pour demander aux jeunes de venir. C'est ridicule ! On est allé les chercher sur le net et en deux mois, on a reçu 12.000 vidéos de jeunes. C'est énorme ! Après, vous avez raison, on n'a plus un micro-fil qui pend, on leur met un vrai micro, ils peuvent s'accompagner d'un instrument, et il y a le kit minimum de ce qu'on trouve en studio pour la prestation. Mais si Coeur de Pirate ou Nathalie a envie d'entendre sa voix, elle peut demander au candidat de chanter juste a capella.

Ils ont dit
"Je pense que Shy'm est un gros atout pour le programme"
Renaud Le Van Kim

Avec cette nouvelle "Nouvelle Star", on part à la recherche d'un artiste qui rentre un peu dans le moule des précédents gagnants, un peu pointu et pas nécessairement un artiste de variété. Pas le même profil qu'un gagnant de "The Voice", en somme.
Non. Il y a treize ans, quand j'ai commencé à travailler sur le programme, il y avait "Nouvelle Star" et "Star Academy" qui coexistaient vraiment. La "Star Ac", c'était une école, c'était "Fame", et nous on faisait "Chorus Line". Moi, je suis fan de "The Voice", j'adore le jury, j'adore le programme. Mais ce sont deux émissions très différentes. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes castings, pas la même finalité et pas du tout le même principe.

"The Voice" est davantage un divertissement, même un jeu...
Oui, c'est un magnifique jeu de chant ! Dans "Nouvelle Star", le divertissement n'est pas produit par nous. Il est produit par les gamins qui viennent.

Seule vraie nouveauté dans la mécanique, le "Star Pass"...
C'est une modification qui ne joue pas sur la mécanique de l'émission. Le "Star Pass", c'est tiré d'une expérience personnelle. Pendant trois ans, je voyais les jurés qui disaient "C'est dément !", c'étaient des évidences. Mais à part donner un ticket, ils ne pouvaient pas le formaliser. Le "Star Pass", ça doit être rarissime, il faut que le jury soit ébahi. Pour moi, c'est la représentation télévisuelle d'un coup de coeur du jury. Mais ce n'est pas un changement mécanique. Tous les changements qu'on a apportés concernent deux aspects : la modernité du programme et sa capacité à amener les candidats à un plus haut niveau, d'une part, et le casting de départ de l'autre. Après, on a tout bougé, comme une voiture qu'on restyle, mais ça reste "Nouvelle Star".

Vous parliez du foyer qui remplace les files d'attente...
Oui, comme on a été les chercher, on les ramène désormais. On les fait cohabiter pendant la journée de casting, et surtout, on sait qui ils sont. Et c'est pour ça que je voulais absolument une animatrice qui soit aussi artiste. Quand vous proposez à un animateur de faire "Nouvelle Star", il pense aux shows à Baltard ou ailleurs, aux directs, etc. Quand j'ai rencontré Shy'm, ce qui est extraordinaire c'est qu'elle m'a dit que ce qui l'intéressait le plus, c'était les auditions. Elle a connu ça ! Elle vient de banlieue, elle vient de Trappes comme Jamel et Omar Sy. Elle voulait être avec les candidats. Lors d'une réunion, on regardait une vidéo envoyée par un chanteur et elle me dit "Il chante bleu, mais il a du charme". C'est la première fois que je vois un animateur qui emploie ce vocabulaire. C'est un vrai plus. Elle sait ce qu'ils vivent, elle est vraiment avec eux. Je pense qu'elle est un gros atout pour le programme.

Ils ont dit
"Benjamin Biolay est hyper ouvert sur la musique populaire"
Renaud Le Van Kim

M6 insiste beaucoup sur le jury de professionnels, mais est-ce qu'en 2017, on peut se permettre de lancer un télé-crochet avec deux membres du jury inconnus ou presque du grand public ?
Danny et Nathalie ont une gigantesque notoriété dans le métier. Et je pense qu'il ne faut pas faire de marketing avec le casting des membres du jury.

Le jury n'est pas un signal pour faire venir les gens sur la première ?
Peut-être. C'est un risque qu'on a pris. Mais ce n'est pas grave. Pour moi, le marketing se fait par le choix des chansons. Les candidats choisissent ce qu'ils veulent, évidemment, mais s'il devait y avoir un élément de marketing, pour moi il serait là-dessus. La chanson, c'est fondateur de la fête, et ça serait très méprisant de ne mettre que des chansons que le public ne connaît pas. Après, bien sûr, sur un abribus, c'est mieux d'avoir quatre têtes connues, mais je pense que c'est plus judicieux de prendre les quatre jurés qui sont les meilleurs pour le programme. Il ne suffit pas de prendre des artistes supers qui ont une grande notoriété. Ils sont supers quand ils sont coachs dans "The Voice", parce qu'on est content de les voir. Mais nous, ils ne coachent rien. Ils jugent. Instantanément, en deux phrases, il faut qu'ils produisent de la pédagogie et de l'intelligence et un point de vue. C'est un autre métier.

Vous ne craignez pas que, entre la marque "Nouvelle Star" et le jury très pro, l'émission garde un côté "niche" qui peut poser problème sur une chaîne grand public comme M6 ?
Autant, le jury, on assume ce côté-là et on est vraiment heureux, autant la musique, on va s'ouvrir.

On pourra entendre du Goldman dans "Nouvelle Star" ?
Bien sûr ! On peut entendre ce qu'on veut ! Vous verrez les chansons que les candidats choisissent d'ailleurs, on entend du Edith Piaf comme du Richard Cocciante.

Et ça donne quoi, Benjamin Biolay, quand on lui chante "La Vie en rose" ?
J'ai découvert qu'il était hyper ouvert sur la musique populaire. A un moment donné, il dit à un chanteur "Pourquoi tu ne chantes pas de chanson française ? Chante du Julien Clerc !". Il n'est pas du tout fermé.

Renaud Le Van Kim
Renaud Le Van Kim
Renaud Le Van Kim : "J'espère qu'à terme, Facebook deviendra 'Brut' dépendant"
Brut s'exporte aux Etats-Unis
Renaud Le Van Kim sort de "Society"
Voir toute l'actualité sur Renaud Le Van Kim
Sur le même thème
l'info en continu
"Balance ton post" : Rokhaya Diallo et Geoffroy Lejeune rejoignent la bande de Cyril Hanouna
TV
"Balance ton post" : Rokhaya Diallo et Geoffroy Lejeune rejoignent la bande de...
14 juillet : Le dispositif chaîne par chaîne d'une cérémonie 2020 pas comme les autres
TV
14 juillet : Le dispositif chaîne par chaîne d'une cérémonie 2020 pas comme les...
Mort d'Ennio Morricone : France 3 et Arte rendent hommage au compositeur ce soir
Cinéma
Mort d'Ennio Morricone : France 3 et Arte rendent hommage au compositeur ce soir
"Top Gear France" : Luc Alphand nouvelle recrue de la saison 7 sur RMC Découverte
TV
"Top Gear France" : Luc Alphand nouvelle recrue de la saison 7 sur RMC Découverte
"C'est ma force" : Roselyne Bachelot assume son passage aux "Grosses Têtes"
TV
"C'est ma force" : Roselyne Bachelot assume son passage aux "Grosses Têtes"
Audiences dimanche : L'info en baisse, "L'été de 20h30 le dimanche" et "Enquête exclusive" au top
Audiences
Audiences dimanche : L'info en baisse, "L'été de 20h30 le dimanche" et "Enquête...
Vidéos Puremedias