Revente de Numéro 23 : TF1, M6 et Canal+ montent au créneau

Partager l'article
Vous lisez:
Revente de Numéro 23 : TF1, M6 et Canal+ montent au créneau
Alain Weill et Pascal Houzelot
Alain Weill et Pascal Houzelot © Thierry Orban / ABACA Press
Nonce Paolini, Nicolas de Tavernost et Bertrand Méheut dénoncent "une 'fraude' caractérisée à la loi audiovisuelle".

La revente de Numéro 23 par Pascal Houzelot à NextRadioTV fait beaucoup parler. Obtenue gratuitement suite à l'appel d'offres pour la TNT HD lancé par le CSA en 2011, la chaîne vaut aujourd'hui 90 millions d'euros. Une opération financière importante pour Pascal Houzelot, et dénoncée par de nombreuses voix. Rachid Arhab, membre du CSA lorsque les Sages ont choisi le projet de cette chaîne officiellement tournée vers la diversité, a ainsi haussé le ton dans une interview au Parisien.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de Julien Courbet sur M6
TV
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de...

"La diversité de cette chaîne n'a été qu'un prétexte pour obtenir la fréquence. L'unique objectif des porteurs de ce projet était de planifier une belle opération financière", a-t-il dénoncé, assurant que sept de ses camarades de l'époque "se sont fait manipuler". Dans "Médias le mag", Véronique Cayla, présidente d'Arte, s'est dit "choquée" par cette revente. "Les fréquences sont un espace public, je trouve choquant qu'on puisse faire des fortunes aussi rapidement. Il y a quelque que chose qui me paraît immoral même si c'est légal. Dans le contexte économique actuel, c'est difficile à expliquer", a-t-elle déclaré.

"Une 'fraude' caractérisée à la loi audiovisuelle"

Et cette fois, ce sont les patrons des trois grands groupes audiovisuels privés qui prennent la parole. Nonce Paolini pour TF1, Bertrand Méheut pour Canal+ et Nicolas de Tavernost pour M6 ont en effet envoyé un courrier au CSA la semaine dernière, le 10 avril, pour dénoncer l'opération financière sur le canal 23, comme le révèlent nos confrères de Challenges. "Ce projet nous apparaît comme étant extrêmement choquant", dénoncent les trois patrons, listant plusieurs griefs à l'encontre de Pascal Houzelot.

Les dirigeants de TF1, M6 et Canal+ assurent ainsi dans leur courrier envoyé à Olivier Schrameck que, "dès sa candidature", Pascal Houzelot avait pour ambition de revendre la chaîne et aurait ainsi fait le tour des groupes audiovisuels au cours des derniers mois. De plus, tous trois accusent le patron de Numéro 23 d'avoir "délibérément choisi de ne pas respecter ses obligations de diffusion, de sorte que son audience puisse capitaliser notamment sur certains programmes américains forts en première partie de soirée".

"Il nous semble que cette opération s'inscrit purement et simplement dans une approche de spéculation sur des fréquences qui relèvent du domaine public et font l'objet de contreparties que l'intéressé n'a jamais remplies", poursuit le trio de patrons de groupes privés, dénonçant une "'fraude' caractérisée à la loi audiovisuelle" et "une forme de tromperie". "Nous nous réservons la possibilité de faire valoir nos droits si cette opération venait à se confirmer", concluent Nicolas de Tavernost, Bertrand Méheut et Nonce Paolini, demandant à "être entendus ensemble" par les Sages.

Alain Weill "choqué" du courrier du "cartel de l'audiovisuel"

La réponse d'Alain Weill, patron de NextRadioTV, ne s'est pas faite attendre. "Je trouve choquant que le cartel de l'audiovisuel se constitue pour empêcher un nouvel entrant de se développer, comme cela a pu se faire dans le secteur de la radio. Si l'acquisition est menée à son terme, nous pèserons 4% du marché publicitaire télévisé : c'est très peu. Ce cartel escompte faire respecter des règles qu'il impose lui-même au secteur audiovisuel, en mettant le CSA sous pression", a-t-il déclaré à Challenges.

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes après des messages Facebook
Justice
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes...
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22 mars sur TF1
Programme TV
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22...
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time sur France 2
Programme TV
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time...
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1 mercredi
Programme TV
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1...
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est sorti dans la presse"
TV
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est...
Vidéos Puremedias