RGPD : La CNIL inflige une amende record à Google

Partager l'article
Vous lisez:
RGPD : La CNIL inflige une amende record à Google
Google
Google © Abaca
Pour infraction au RGPD, la firme de Mountain View est condamnée, par le gendarme français des données, à payer 50 millions d'euros. Une somme inédite.

La CNIL frappe un grand coup. Ce lundi, l'autorité de protection des données personnelles en France, a annoncé avoir infligé une amende d'un montant record de 50 millions d'euros à Google. La CNIL administre ainsi la plus grosse amende de son histoire et devient également la toute première instance de régulation européenne à sanctionner une grande plateforme internet mondiale en utilisant les dispositions du règlement européen sur la protection des données personnelles, le RGPD, entré au vigueur au printemps dernier. Le nouveau texte permet d'infliger des sanctions allant jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial de l'entreprise incriminée pour manquement aux obligations de protection des données personnelles des citoyens européens. Dans le cas de Google, enquête à l'appui, l'autorité a estimé que le géant américain du web n'informe pas suffisamment les internautes sur le traitement de leurs données.

À lire aussi
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express", TF1 battue par France 3 en FRDA-50 !
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express",...

La CNIL a relevé trois principaux manquements pour justifier cette amende. Elle pointe un déficit de transparence et des informations "pas aisément accessibles pour les utilisateurs". La CNIL estime ainsi que les utilisateurs n'ont pas les informations nécessaires pour "comprendre l'ampleur des traitements" des données par Google, dont l'exploitation est par ailleurs jugée "massive et intrusive" par l'autorité. L'autorité relève également une absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité. "Des informations essentielles, telles que les finalités pour lesquelles les données sont traitées, la durée de conservation des données ou les catégories de données utilisées pour la personnalisation de la publicité, sont excessivement disséminées dans plusieurs documents, qui comportent des boutons et liens qu'il est nécessaire d'activer pour prendre connaissance d'informations complémentaires", déplore-t-elle.

La sanction infligée par la CNIL fait suite à deux plaintes séparées déposées contre Google par deux associations de défense des internautes, la Quadrature du Net (France) et None Of Your Business, fondée par le juriste et activiste autrichien Maximilian Schrems. Sur Twitter, None Of Your Business a salué le verdict de la CNIL tandis que, dans un communiqué, Maximilian Schrems s'est dit "très heureux qu'une autorité européenne de protection des données utilise pour la première fois les possibilités du RGPD pour sanctionner des violations manifestes de la loi". Le "travail de protection des droits fondamentaux porte ses fruits", s'est-il réjoui. De son côté, interrogé par "Le Figaro", Google a indiqué "examiner la décision afin de déterminer les prochaines étapes". "Les utilisateurs s'attendent à des standards élevés de transparence et de contrôle de notre part. Nous sommes déterminés à répondre à ces attentes et aux exigences de consentement du RGPD", a ajouté l'entreprise qui a désormais deux mois pour former un recours devant le Conseil d'État, si elle souhaite contester cette décision.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bigtv

Encore de l'enfumage cette news pour nous faire oublier les impôts qu'ils doivent , ah ben oui hein on va pas le chercher a la source chez ces gens la parce que la ca demanderait d'avoir un bon paquet de couilles ...



rabatjoie-tv

J'y crois pas à cette Amende. MACRON a reçu hier tous les big boss je vois mal comment il les caresserait pour amener du fric en France et "Ah au fait Google t'as juste 50M. à payer mais sinon amène ton fric ici hein on t'aime bien"



Jon75

Une partie du budget économisé pour le service public France TV pour l'année 2018.



DJ

Et pendant ce temps là...



Hadrien01

Une amende de 50 millions à payer au Trésor Public, et qui peut monter petit à petit si Google ne se met pas en conformité (jusqu'à 3,7 milliards).

Un très bon article de fond sur tous les arguments de Google et de la CNIL : https://www.nextinpact.com/...



LeMoi

0,45 % du CA 2017, à peine 3 heures de son CA annuel ^^



Toupile

50 millions une amende record à Google.
Le budget touillettes en argent massif, ou celui PQ de soie armorié gogogle ?



comments powered by Disqus
l'info en continu
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
TV
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
La saison 5 de "Vintage Mecanic" démarre ce soir sur RMC Découverte
Programme TV
La saison 5 de "Vintage Mecanic" démarre ce soir sur RMC Découverte
La saison 6 de "Vikings" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 6 de "Vikings" arrive ce soir sur Canal+
César 2020 : La (très) discrète présence de "J'accuse" de Roman Polanski dans la bande-annonce de Canal+
Cinéma
César 2020 : La (très) discrète présence de "J'accuse" de Roman Polanski dans la...
Mort de Hervé Bourges : France 5 rendra hommage samedi à l'ancien PDG de France Télévisions
TV
Mort de Hervé Bourges : France 5 rendra hommage samedi à l'ancien PDG de France...
Donald Trump porte plainte contre le "New York Times" pour diffamation
Politique
Donald Trump porte plainte contre le "New York Times" pour diffamation
Vidéos Puremedias