Roch-Olivier Maistre (Arcom) : "Il n'y a pas de surveillance particulière de Cyril Hanouna"

Partager l'article
Vous lisez:
Roch-Olivier Maistre (Arcom) : "Il n'y a pas de surveillance particulière de Cyril Hanouna"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Roch-Olivier Maistre (Arcom) : "Il n'y a pas de surveillance particulière de Cyril Hanouna" © BFMTV
Le président de l'Autorité de la régulation de la communication audiovisuelle et numérique était l'invité de Bruce Toussaint ce vendredi sur BFMTV.

Il le martèle : il n'est pas une "police de la pensée". Ce vendredi matin, dans "Le Live Toussaint" sur BFMTV, Bruce Toussaint a reçu le président de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, Roch-Olivier Maistre. Ce dernier a été convié afin d'expliquer le rôle de cette institution, que ce soit dans le secteur audiovisuel ou ses interventions sur les réseaux sociaux et les nouvelles plateformes.

À lire aussi
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé à la version Noël des "12 coups de midi" sur TF1
TV
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son entrée sur le podium
TV
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son...
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans "Secret Story" sur TF1 !
TV
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans...
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son avenir à "Danse avec les stars" sur TF1
TV
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son...

"L'Arcom n'est pas une autorité de censure"

Evoquant l'amende de 3,5 millions d'euros infligée à C8 il y a quelques semaines, Bruce Toussaint a demandé si l'Arcom était en guerre avec Cyril Hanouna. "Notre feuille de route est simple. C'est la loi. Le principe fondateur pour le PAF (...) est la liberté. La liberté de communication. La liberté éditoriale des chaînes. La liberté d'expression. Le gendarme audiovisuel que nous sommes n'est pas une police de la pensée pour contrôler ce que font les chaînes", a-t-il répondu. Et d'ajouter : "La contrepartie de ces libertés, c'est la responsabilité. La loi fixe un certain nombre de limites dont nous sommes les gardiens. Quelque soit la chaîne, si un manquement caractérisé se produit, c'est la mission du régulateur d'utiliser les outils qui nous sont donnés. Nous le ferons toujours sans que la main ne tremble".

"Cyril Hanouna est-il sous surveillance de l'Arcom ?", a relancé le présentateur de BFMTV. "Non. Il n'y a pas de surveillance particulière de tel ou tel. On n'est pas là à passer nos journées à surveiller les programmes de télévision. On fonctionne quand on signale des contenus. On n'intervient jamais a priori. C'est important de le savoir. L'Arcom n'est pas une autorité de censure et n'exerce pas une police de la pensée", a souligné Roch-Olivier Maistre. Et d'indiquer : "C'est quand on nous signale un contenu qui a heurté et choqué, que nous devons faire une balance. C'est un travail très délicat entre ce qui relève de la liberté d'expression et ce qui est un manquement à la loi".

"La polémique a sa place dans les médias"

Bruce Toussaint a souhaité savoir si son invité pense "comme certains" que "Cyril Hanouna est un danger". "Notre espace de communication laisse une liberté très grande (...) On peut dire beaucoup de choses dans notre espace. En même temps, il y a des limites posées par la loi. Ces limites doivent être respectées. C'est la responsabilité des éditeurs de le faire et de veiller à ce que les animateurs qui concourent, respectent cette limite", a expliqué le patron de l'Arcom. Et de conclure : "On a beaucoup de latitude. La polémique a sa place dans les médias. L'humour aussi. Mais il y a des limites à ne pas franchir. L'Arcom sera toujours là pour y veiller". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

l'info en continu
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé à la version Noël des "12 coups de midi" sur TF1
TV
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son entrée sur le podium
TV
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son...
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans "Secret Story" sur TF1 !
TV
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans...
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de Benyamin Netanyahou sur LCI
Politique
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de...
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son avenir à "Danse avec les stars" sur TF1
TV
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son...
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël Glucksmann et Marie Toussaint à participer au débat de CNews
TV
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël...