Sara ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Je suis tombée dans la meilleure équipe"

Partager l'article
Vous lisez:
Sara ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Je suis tombée dans la meilleure équipe"
Sara dans "Koh-Lanta : L'île des héros"
Sara dans "Koh-Lanta : L'île des héros" © Philippe Leroux/ALP/TF1
L'héroïne a quitté l'aventure vendredi soir pour raison médicale.

Elle était surnommée "Sara Croft" par ses collègues aventuriers, en référence à la célèbre héroïne de jeux vidéo. Vendredi soir, Sara, une des cinq anciennes participantes emblématiques qui figure au cast de ce "Koh-Lanta : L'île des héros" a été contrainte d'abandonner le jeu pour raison médicale et, par conséquent, son équipe jaune. C'est la deuxième fois qu'une telle situation se présente pour la Varoise au caractère bien trempé, qui compte trois participations à son actif. En effet, une double otite contractée dans "Koh-Lanta : Malaisie" en 2011 avait sonné la fin de son parcours. Dans son malheur, Sara a provoqué le retour de Teheiura, comme le veut le règlement, un aventurier dont l'élimination au dernier conseil avait meurtri celle pour qui "y'a pas de fatigue qui soit !". puremedias.com a recueilli les impressions de Sara.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

Propos recueillis par Christophe Gazzano

Il s'agit de votre deuxième sortie pour raison médicale. Que vous est-il arrivé cette fois ?
Je me suis donnée tellement à fond sur le jeu de confort, qu'on a gagné d'ailleurs, encore heureux, que j'y ai laissé mes tripes. J'avais une telle rage pour venger la sortie de Teheiura que je voulais absolument que notre équipe gagne. J'ai fait une éventration.

Vous allez mieux depuis ?
Ca a été long, mais tout est rentré dans l'ordre.

Est-ce-que vous ne vous dites pas avec le recul que vous auriez dû davantage vous ménager ?
Ce n'est pas possible parce que ça ne fait pas partie de mon langage corporel de me ménager. Quand je me donne, je me donne à fond dans tout, y compris dans mon quotidien. Je ne suis pas arrivée dans cette aventure en me disant : "ménage-toi pour aller le plus loin possible". Cela ne m'a même pas effleuré l'esprit.

Dans l'émission diffusée hier soir, on vous voit être examinée par un médecin. Mais vous apprenez la fin de votre aventure de la bouche de Denis Brogniart.
Exactement. Je fais ma visite auprès du médecin, il me dit que c'est compromis pour la suite sans me faire comprendre que cela signifie immédiatement. Je me mets sur la ligne de départ du prochain jeu et je ne m'attends pas du tout à ce que Denis me dise "Sara, c'est fini pour vous".

Malgré cette sortie prématurée, quel bilan tirez-vous de cette nouvelle aventure ?
Pour moi, cela a été la meilleure, même si je garde de très bons souvenirs des précédentes saisons. Si les gens se souviennent de moi, c'est aussi grâce aux pompes, à l'épreuve du radeau, au feu... Mais dans cette saison, j'étais plus sereine, plus en accord avec mon corps et mon esprit donc moins virulente sur le camp même si j'étais toujours active.

Avez-vous été étonnée quand la production vous a contacté pour participer à "L'île des héros" ?
Totalement. Ca a été une vraie surprise et un vrai bonheur. J'ai immédiatement accepté.

Vous avez partagé votre début d'aventure avec quatre candidats marquants de l'histoire de "Koh-Lanta". Si vous aviez eu le choix, auriez-vous pris les mêmes personnes ?
Déjà, Claude et Teheiura, c'est sûr. Je ne connaissais pas Mouss et Jess suffisamment. J'aurais peut-être pensé aussi à un Laurent Maistret ("Rajat Ampat", "La nouvelle édition") ou à Karima ("Koh-Lanta : Thaïlande") et même à Yassin ("Koh-Lanta : Cambodge" et "Le combat des héros"). Ce sont des gens qui ont marqué le jeu.

Ils ont dit
"Teheiura aurait dû gagner 'Koh-Lanta' depuis bien longtemps"
Sara

Dans l'émission diffusée hier soir, on vous voit très affectée par le départ de Teheiura, éliminé par les Rouges. Pourquoi cela vous met-il dans un tel état ?
Parce que je ne conçois pas qu'un personnage comme Teheiura qui est sur l'empathie complète, qui montre tellement de choses, qui est pour moi l'aventurier qui aurait dû gagner "Koh-Lanta" depuis bien longtemps, puisse être éliminé dès le premier vote. S'il y en a bien un à mettre sur un piédestal, c'est lui.

Le fait que votre abandon pour raison médicale lui permette de revenir dans la partie vous a-t-il consolé ?
Rien n'arrive au hasard dans la vie. J'ai été aussi réjouie de voir que c'était Teheiura qui rentrait à ma place que d'être déçue de sortir, donc ma tristesse a été la hauteur de ma joie face à ce retour.

Votre tribu jaune a éliminé Benoît hier soir. Auriez-vous voté contre lui également ?
Oui. Pour moi, c'était la suite logique dans la mesure où Benoît était trop affaibli et en manque de nourriture. Il n'arrêtait pas de se plaindre. Il ne prenait plus de plaisir et il subissait.

Ils ont dit
"Benoît passait son temps à se plaindre"
Sara

Benoît était-il aussi inactif que le disaient ses camarades sur le camp ?
Inactif, on ne va pas dire ça. Il passait son temps à se plaindre du manque de nourriture, ça c'est une chose, mais il ne restait pas allongé sur la plage. D'autres personnes le faisaient bien plus que lui. Il ne faisait pas des choses extraordinaires, mais il n'était pas inactif.

Avez-vous été satisfaite d'intégrer la tribu jaune ?
Quand j'ai vu l'émission et ce qui se passait chez les rouges, je me suis dit que j'ai eu une étoile du début jusqu'à la sortie. Je suis tombée dans la meilleure équipe.

Comment expliquez-vous une telle différence d'ambiance dans les deux équipes avec d'un côté, chez les rouges, des héros qui ne sont pas intégrés et de l'autre, une tribu jaune unie ?
Les rouges sont dans la stratégie dès le départ avec Ahmad. C'est un stratège hors pair. Je pense qu'il va marquer "Koh-Lanta" grâce à ça.

Ahmad a fait l'objet de critiques très virulentes sur les réseaux sociaux. Qu'en avez-vous pensé ?
J'en tire une conclusion, c'est que les gens qui en arrivent à ce stade se sentent tellement impliqués qu'ils en deviennent aigris et méchants de voir qu'on peut réussir à être stratège au point de sortir une personne comme Teheiura rien qu'avec des mots. Les gens sont limite trop méchants car il n'y pas lieu d'aller aussi loin. Cela reste un jeu.

Ils ont dit
"Je tire mon chapeau à Ahmad"
Sara

Pensez-vous qu'Ahmad est un bon candidat pour un jeu comme "Koh-Lanta" ?
Oui, parce que Ahmad fait partie de la variété de personnes qui peuvent intégrer le jeu. "Koh-Lanta", ce ne sont pas que des héros, c'est-à-dire des gens forts physiquement ou sur le camp. On peut être peu performant physiquement et avoir un mental d'acier. Je ne sais pas jusqu'où il va aller mais je tire mon chapeau à ce genre de personnage. Après, il y a les candidats qui ont les deux qualités, qui sont stratèges et forts, comme Claude (rires).

Pour en revenir à votre équipe, quel est le principal point fort des jaunes selon vous ?
La cohésion d'équipe. On sentait bien que dans cette équipe jaune, il y avait un vrai attachement les uns aux autres. Même s'il y avait des différents, on sentait un vrai partage, comme dans une famille.

Et à contrario, le point faible des jaunes ?
Certains se laissaient un peu vivre tandis que d'autres accomplissaient des tâches permanentes.

S'il y a bien un aventurier à qui on ne peut pas reprocher d'être inactif, c'est le jeune Sam, dont vous étiez très proche. Qu'est-ce-qui vous a plu chez lui ?
Ce qui me plaisait chez ce petit Sam, c'est que je sentais son côté gagnant. Il a tellement de connaissances à seulement 19 ans ! Mais il est tellement impliqué dans l'aventure qu'il est assez fermé.

Comment êtes-vous parvenue à casser sa coquille ?
Je lui ai donné mon point de vue par rapport à mon vécu en lui expliquant que s'il voulait aller le plus loin possible, il fallait qu'il prenne sur lui pour essayer de s'intégrer au groupe.

Ils ont dit
"Je souhaiterais qu'il y ait au moins un héros en finale"
Sara

Parmi les jaunes, qui soutenez-vous pour la suite de l'aventure ?
Je souhaiterais qu'il y ait au moins un héros en finale. Et je dirais aussi Naoil ou Sam.

Vous êtes la seule femme de l'histoire de "Koh-Lanta" à avoir réussi à faire du feu. Comment expliquez-vous qu'aucune autre ne soit parvenue à accomplir cet exploit avant ou après vous ?
Jusqu'à présent, aucune femme ne s'est mise à l'épreuve toute seule car à chaque fois, les garçons prennent les choses en main et les filles regardent et aident. Elles se disent que c'est le rôle des mecs de faire le feu. C'est pour ça que j'ai voulu casser cette barrière. A l'époque, je suis partie avec une seule idée en tête : réussir. Quand on croit en ce qu'on fait, on y arrive.

En parlant de feu, qu'avez-vous pensé de l'attitude de Joseph, qui a éteint le feu qu'il avait eu tant de mal à allumer chez les rouges ?
J'étais choquée, je me suis levée de mon siège. Je me suis demandée comment on pouvait faire ce genre de choses quand on sait à quel point c'est compliqué de faire du feu sur un camp. Le feu, c'est la vie.

Quelle aurait été votre réaction si vous aviez été sur place à ce moment-là ?
Je ne sais pas... Je lui aurais sauté dessus, j'aurais été une lionne.

Vous auriez au moins voté contre lui lors du conseil.
C'est évident.

Ils ont dit
"Bientôt des tee-shirts 'Y'a pas de fatigue qui soit !'"
Sara

Une de vos expressions favorites est "Y'a pas de fatigue qui soit". N'avez-vous jamais été tentée de déposer cette phrase pour en faire des produits dérivés ?
Je suis en train de le faire. Je vais créer des tee-shirts puisqu'il s'agit d'une phrase de motivation qui peut s'utiliser partout et tout le temps.

Vous qui êtes hyper active, comment vivez-vous cette période de confinement ?
Je vous signale que je suis confinée depuis déjà 35 jours puisque je sors d'une hospitalisation après une opération au genou. Je passe mes journées à faire des abdos, de la cuisine, mais aussi à me reposer car mon genou est loin d'être guéri. Je suis comme une lionne en cage, je fais des pompes à longueur de journée, mais pour le moment je gère.

Quand la vie reprendra son cours normal, avez-vous des projets qui vous tiennent à coeur ?
Je me dis : pourquoi ne pas faire un rassemblement entre deux clubs sportifs et organiser des épreuves sur une journée, sur le modèle de "Koh-Lanta". Ce serait un "Coach Lanta". Le principe existe déjà.

Koh-Lanta
Koh-Lanta
Régis (Koh-Lanta) : "Je suis le seul responsable de mon élimination"
"Koh-Lanta" : Les épisodes raccourcis jusqu'à la finale du 5 juin
Jessica ("Koh-Lanta") : "J'aurais voulu être plus stratège"
"Koh-Lanta" : Régis porte plainte après les menaces sur sa famille
Voir toute l'actualité sur Koh-Lanta
Autour de Koh-Lanta
l'info en continu
"Baghdad Central" : Arte diffusera la série britannique sur l'intervention militaire en Irak
Séries
"Baghdad Central" : Arte diffusera la série britannique sur l'intervention...
Crédit d'impôt pour la pub télé : Le gouvernement dit non
Politique
Crédit d'impôt pour la pub télé : Le gouvernement dit non
Tom Cruise va tourner son prochain film dans l'espace
Cinéma
Tom Cruise va tourner son prochain film dans l'espace
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
Séries
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
SVOD
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Séries
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Vidéos Puremedias