Scream 4 : Quand "Scream" se prend pour "Scary Movie"

Partager l'article
Vous lisez:
Scream 4 : Quand "Scream" se prend pour "Scary Movie"
Quinze ans après le premier "Scream", Kevin Williamson et Wes Craven signent un quatrième opus décevant, plus proche d’une parodie à la sauce "Scary Movie" que d'une suite effrayante des trois premiers volets.

« Les créateurs d’une des plus terrifiantes sagas se préparent à nous faire peur à nouveau pour notre plus grand plaisir. Vous connaissiez les règles de base : ne répondez pas au téléphone et n’ouvrez pas la porte. Tous les acteurs d’origine sont aujourd’hui de retour pour apprendre aux jeunes étudiants de nouvelles règles pour survivre au mythique tueur masqué ! Le frisson des vacances de Pâques ! » Tel était le serment fait aux spectateurs de Scream 4 avant la sortie du film.

« What’s your favorite Scary Movie ? ». Alors que Sydney Prescott (Neve Campbell) est de retour à Woodsboro pour le lancement de son premier roman sur les événements tragiques survenus 10 ans plus tôt, Ghostface ressurgit au même moment pour son jeu macabre dont les règles ont changé. Si c’est avec joie que l’on retrouve les autres personnages de la trilogie Dewey (David Arquette) et Gale (Courteney Cox) et que l’on en découvre de nouveaux plutôt bons dans leur jeu, c’est avec une déception non dissimulée que l’on constate comme les promesses s’avèrent chimériques.

Même joueur, rejoue



En 1996, lors de la diffusion du premier Scream, l’horreur était marquée par un masque que personne n’allait oublier. Le début d’une trilogie où horreur, suspense et parfois même humour étaient savamment dosés pour effrayer le public. Mêmes acteurs (Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox) mais aussi même équipe aujourd’hui derrière la caméra : écrit par Kevin Williamson, le créateur de la série, et réalisé par le metteur en scène des trois premiers films, Wes Craven, Scream 4 ne parvient malheureusement pas à égaler ses prédécesseurs.

C’est effectivement à une vulgaire parodie des trois premiers volets que nous avons ici faire face. Bien qu’adapté à la nouvelle génération avec des références directes à Twitter, Facebook ou encore aux émissions du moment comme Top Chef, le scénario de Scream 4 se cantonne à parodier les trois premiers en reprenant les mêmes histoires et quasiment les mêmes meurtres. Un film sans réel intérêt tant les situations sont attendues, mais dont les premières minutes demeurent assez drôles grâce à une mise en abyme et une réflexion sur le cinéma du genre assez bien menées.

Ce qui pourrait sauver Scream 4 est l’humour avec lequel est traitée l’histoire. Mais celui-ci est finalement trop présent pour laisser sa place au suspense et à la frayeur qui avaient garanti le succès des premiers volets. Cette parodie ressemble davantage à un énième Scary Movie qu’à un nouveau Scream. Si vous voulez rire, courez voir le film. Mais si vous voulez avoir peur, réfléchissez-y à deux fois…

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : France 2 écrase TF1 grâce à "César Wagner", "NCIS" en hausse sur M6
Audiences
Audiences : France 2 écrase TF1 grâce à "César Wagner", "NCIS" en hausse sur M6
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
TV
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000 d'euros d'indemnités
Radio
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000...
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
SVOD
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur France 2
Programme TV
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur...
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
TV
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
Vidéos Puremedias