Sonia Mabrouk regrette la parole "standardisée" des journalistes

Partager l'article
Vous lisez:
Sonia Mabrouk regrette la parole "standardisée" des journalistes
Sonia Mabrouk
Sonia Mabrouk © CNEWS/Mat Ninat Studio
La journaliste d'Europe 1 et CNews a accordé ce vendredi une interview au "Figaro Magazine".

L'exercice d'autocritique. Ce vendredi, "Le Figaro Magazine" s'est entretenu avec la journaliste d'Europe 1, Sonia Mabrouk, au sujet des enfants qui sont nés ou qui ont vécu en Syrie, sur le territoire de l'Etat islamique. Après son premier essai "Le monde ne tourne pas rond, ma petite-fille" (Flammarion), l'intervieweuse de CNews prépare un roman, qui devrait sortir au printemps et qui aborde cette thématique.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce soir a été raccourci"
Interview
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce...

"Le prisme médiatique est souvent réducteur"

Au cours de cette interview, l'ancien visage de Public Sénat revient sur la parole des journalistes "malheureusement trop souvent standardisée", autour de sujets comme l'Islam, le Maghreb ou Daesh. "Nous avons le réflexe de nous engager dans tel ou tel combat, mais notre rôle est plus profond, il nous rend responsables des sujets que nous avons choisi d'aborder", déclare Sonia Mabrouk.

La journaliste souligne que le métier de journaliste est de "décrire ce que l'on voit, ce que l'on découvre", "mais il faut aussi être les porte-voix de ceux que l'on n'entend pas, ceux qui n'ont ni micro ni tribune". Selon Sonia Mabrouk, "le prisme médiatique est souvent réducteur" et c'est "ce qui explique la défiance importante de l'opinion publique vis-à-vis des médias".

"Les lecteurs sont las qu'on leur fasse la leçon"

Concernant son ouvrage "Le monde ne tourne pas rond, ma petite-fille", elle explique avoir voulu faire de sa grand-mère "la figure centrale" du livre, car "elle ne donne pas de leçons, elle expose ce qu'elle voit". "C'est cette simplicité d'évocation et de propos qui a rencontré un très fort écho. Les lecteurs sont las qu'on leur fasse la leçon", lance l'intervieweuse politique, avant de conclure sur la profession de journaliste : "Nous ne sommes pas des clercs : quelle est notre légitimité pour leur prêcher le bien et le mal ?"

Sonia Mabrouk
Sonia Mabrouk
CNews : Fou rire de Sonia Mabrouk et Claire-Elisabeth Beaufort dans "Midi News"
L'année médias 2017 vue par... Sonia Mabrouk
Europe 1 : Sonia Mabrouk de 18h à 20h le dimanche à la rentrée
Voir toute l'actualité sur Sonia Mabrouk
Sur le même thème
l'info en continu
"Dr Harrow" : M6 enchaîne avec la saison 2 dès le 18 avril
Programme TV
"Dr Harrow" : M6 enchaîne avec la saison 2 dès le 18 avril
Passage en clair de Canal+ : France Télévisions demande une réparation financière
TV
Passage en clair de Canal+ : France Télévisions demande une réparation financière
Coronavirus : "Voici" passe en mensuel en avril
Presse
Coronavirus : "Voici" passe en mensuel en avril
"Tandem" : France 3 lance la saison 4 le 21 avril
Programme TV
"Tandem" : France 3 lance la saison 4 le 21 avril
Le confinement vu par... Adèle Van Reeth
Confinement
Le confinement vu par... Adèle Van Reeth
"Les Cancres" : RMC Story lance sa nouvelle émission ce soir
Programme TV
"Les Cancres" : RMC Story lance sa nouvelle émission ce soir
Vidéos Puremedias