Le CSA "préoccupé" par les économies demandées à France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
Le CSA "préoccupé" par les économies demandées à France Télévisions
Olivier Schrameck
Olivier Schrameck © Abaca
Olivier Schrameck évoque cette question dans une interview au "Monde".

"Le gouvernement n'entend pas revenir sur ce montant". Mercredi, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a réaffirmé que les économies exigées par le gouvernement auprès de l'audiovisuel public ne seraient pas revues à la baisse. En tout, ce sont 80 millions d'euros qui doivent être retranchés des budgets prévus pour 2018, dont 50 millions rien que pour France Télévisions.

À lire aussi
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse, "N'oubliez pas les paroles" très haut
TV
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse,...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
"C'est tellement désolant votre émission !" : Echange tendu entre Julien Courbet et un déménageur sur M6
TV
"C'est tellement désolant votre émission !" : Echange tendu entre Julien Courbet...

La ministre a dans un premier temps tenté de minimiser cette baisse, expliquant que les 80 millions n'étaient en fait que 36 millions d'économies si on les comparait à l'exercice 2017. Sauf qu'en 2018, l'audiovisuel public avait prévu de dépenser davantage. "Les contrats d'objectifs et de moyens (COM) des groupes audiovisuels publics prévoyaient des augmentations de budget qui n'étaient pas réalistes, compte tenu de la situation budgétaire dégradée que ce gouvernement a trouvée en arrivant", a justifié la ministre.

"C'est pour nous une préoccupation"

Ces économies inquiètent évidemment Delphine Ernotte, patronne de France Télé, mais pas seulement. Dans une interview au "Monde" ce matin, Olivier Schrameck, président du CSA, avoue lui aussi que ces restrictions budgétaires pourraient poser problème. S'il reconnaît qu'il n'appartient pas aux Sages "d'émettre une appréciation sur la politique budgétaire", il rappelle que France Télévisions va déjà être prochainement confronté à la suppression de la publicité dans ses programmes jeunesse. "Comment sa présidente peut-elle maintenir l'effort exceptionnel qu'elle avait décidé en faveur de la fiction ? C'est pour nous une préoccupation", avoue Olivier Schrameck.

D'autant que le montant perçu via la redevance est voué à baisser dans les années à venir, selon lui. "En 2016, la proportion de foyers dotés d'un téléviseur était de 94%, mais, en 2020, elle se situera entre 80 et 90%", prévient le patron du CSA, selon qui il y a "depuis longtemps urgence à réformer la redevance", même si deux visions continuent de s'affronter sur le sujet : faut-il étendre la redevance aux autres écrans (smartphones, tablettes) ou simplement la faire payer par tous les contribuables ? Un débat qui n'a toujours pas été tranché.

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 12 au 18 décembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 12 au 18 décembre 2020
"Fais pas ci, fais pas ça" : Les Bouley et les Lepic de retour dans un épisode spécial Noël le 18 décembre sur France 2
Programme TV
"Fais pas ci, fais pas ça" : Les Bouley et les Lepic de retour dans un épisode...
Christophe Dominici est mort
Sport
Christophe Dominici est mort
Xavier Dolan va tourner sa première série pour Canal+
Séries
Xavier Dolan va tourner sa première série pour Canal+
Natacha Polony : "Il faut arrêter de traiter d'abrutis ceux qui ont regardé le doc 'Hold Up'"
Radio
Natacha Polony : "Il faut arrêter de traiter d'abrutis ceux qui ont regardé le doc...
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Vidéos Puremedias