Soupçons d'ingérence : BFMTV licencie Rachid M'Barki pour "faute grave"

Partager l'article
Vous lisez:
Soupçons d'ingérence : BFMTV licencie Rachid M'Barki pour "faute grave"
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Bande-annonce de "La face cachée de" sur RMC Story © RMC Story
La chaîne dirigée par Marc-Olivier Fogiel a pris la décision de se séparer du présentateur du "Journal de la nuit" après des soupçons d'ingérence étrangère.

La décision a été prise cette semaine. BFMTV a acté, ce jeudi dans un mail interne, la fin du contrat de Rachid M'Barki. Le présentateur du "Journal de la nuit" de BFMTV était suspendu d'antenne depuis le mercredi 11 janvier 2023. Une enquête interne avait été diligentée à son endroit après des soupçons d'ingérence étrangère dans le contenu éditorial de son journal diffusé chaque jour entre 0h00 et 4h00 du matin.

À lire aussi
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé ce mercredi soir sur France 2
TV
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé...
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie, Alphonse ("The Voice") annonce qu'il voulait le chanteur comme mentor
TV
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie,...
"Je n'ai pas envie de me nourrir de l'horreur" : Emu aux larmes sur BFMTV, Alexis Corbière ne veut pas voir le film d'Aymeric Caron sur Gaza
TV
"Je n'ai pas envie de me nourrir de l'horreur" : Emu aux larmes sur BFMTV, Alexis...
"Mask Singer" 2024 : On a trouvé qui se cache sous la Libellule... c'est une star de TF1
TV
"Mask Singer" 2024 : On a trouvé qui se cache sous la Libellule... c'est une star...

"Ces manquements sont la seule responsabilité d'un journaliste"

"À la suite des révélations de Radio France relatives aux agissements du journaliste Rachid M'Barki ayant conduit à sa dispense d'activité le 11 janvier dernier, le groupe a engagé un audit interne afin d'examiner la véracité des incidents rapportés et susceptibles d'avoir eu lieu pendant 'Le journal de la nuit' de BFMTV (...) Ces investigations ont permis d'identifier plusieurs séquences, entre 2021 et 2022, qui ont été diffusées sans respect des process de validation et de la ligne éditoriale", a écrit ce jeudi Marc-Olivier Fogiel, directeur de la chaîne info dans un mail aux équipes, relayé sur Twitter par le journaliste du "Parisien", Benoît Daragon, ainsi que par "Télérama".

"Ces manquements sont de la seule responsabilité d'un journaliste qui n'a pas respecté les règles en vigueur au sein de la rédaction. La direction a décidé de mettre fin à son contrat de travail le 21 février 2023. Une plainte contre X relative aux faits dont BFMTV a été victime a été déposée le 22 février 2023", a-t-il poursuivi.

Aucune information n'a fuité sur les conditions de cette séparation, précise "Télérama". Selon les informations de la cellule d'investigation de Radio France, des informations portant sur des oligarques russes, le Qatar, le Soudan, le Sahara "marocain" et le Cameroun ont été présentées et fournies clés en main à la chaîne pour le compte de clients étrangers. Au total, une douzaine de brèves auraient posé un problème à la direction, ajoute "Télérama". Selon BFMTV, interrogé par Radio France, le présentateur de "Faites entrer l'accusé" sur RMC Story, qui devrait également être débarqué de cette fonction, a admis des opérations "d'entrisme" et une éventuelle "erreur de jugement journalistique". Il aurait "rendu service à un ami".

"Ce cas isolé ne reflète en rien le travail exercé avec déontologie par les 250 journalistes de BFMTV"

"Ce cas isolé ne reflète en rien le travail exceptionnel et rigoureux exercé avec professionnalisme et déontologie par les 250 journalistes de BFMTV auxquels la direction réaffirme son soutien et sa confiance", indique encore le directeur général de la chaîne info. Le groupe Altice (BFMTV, RMC, RMC Story, RMC Découverte, RMC Sport...) précise également à ses salariés "renforcer encore ses dispositifs et contrôles actuels pour permettre une meilleure sécurisation des processus d'intégration de contenus et de suivi du contrôle de l'antenne".

Rachid M'Barki avait intégré la rédaction de BFMTV dès sa création en 2005. "Télérama" rappelle qu'il avait annoncé par erreur l'arrestation du terroriste Mohamed Merah en 2012.

l'info en continu
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
Presse
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé ce mercredi soir sur France 2
TV
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé...
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie, Alphonse ("The Voice") annonce qu'il voulait le chanteur comme mentor
TV
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie,...
"Je n'ai pas envie de me nourrir de l'horreur" : Emu aux larmes sur BFMTV, Alexis Corbière ne veut pas voir le film d'Aymeric Caron sur Gaza
TV
"Je n'ai pas envie de me nourrir de l'horreur" : Emu aux larmes sur BFMTV, Alexis...
"Il faut que je trouve un job" : Éconduit par Rachida Dati, Yves Bigot annonce sa démission de TV5 Monde qu'il dirigeait depuis 2012
Business
"Il faut que je trouve un job" : Éconduit par Rachida Dati, Yves Bigot annonce sa...
"Mask Singer" 2024 : On a trouvé qui se cache sous la Libellule... c'est une star de TF1
TV
"Mask Singer" 2024 : On a trouvé qui se cache sous la Libellule... c'est une star...