Stéphane Courbit : "Banijay n'est pas 'Vivendi dépendant'"

Partager l'article
Vous lisez:
Stéphane Courbit : "Banijay n'est pas 'Vivendi dépendant'"
Stéphane Courbit
Stéphane Courbit © Abaca
L'homme d'affaires tient à rassurer sur la prise de participation de Vivendi dans son nouveau géant de la production issu de la fusion entre Banijay et Zodiak.

Un géant de la production est né. Mardi, la fusion annoncée en juillet dernier entre le Français Banijay et l'Italien Zodiak Media a été finalisée. C'est Stéphane Courbit, patron de Banijay via sa holding Lov, qui prend la tête du nouvel ensemble. "Avec plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, nous sommes maintenant l'un des acteurs majeurs du secteur avec Endemol Shine, qui reste loin devant avec plus de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, Fremantle et ITV", s'est félicité l'homme d'affaires dans une interview parue aujourd'hui dans Le Figaro (payant).

À lire aussi
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et menace de quitter le plateau
TV
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et...
Audiences : Retour musclé pour "Koh-Lanta", "Caïn" 2e sur France 2, gros flop pour "Enlèvements" sur C8
Audiences
Audiences : Retour musclé pour "Koh-Lanta", "Caïn" 2e sur France 2, gros flop pour...
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à l'humoriste de "fermer sa gueule"
TV
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à...

"Vivendi dispose de la puissance financière pour nous aider"

Le nouveau Banijay est désormais un groupe composé de 5.000 collaborateurs réalisant les deux tiers de son activité dans la production de programmes de flux et le tiers restant dans la production de fictions et la distribution. Actuellement présent dans "une vingtaine de pays", le nouveau géant de la production compte poursuivre son développement à l'international, notamment en Europe de l'Est et en Afrique.

Deux zones où pourra sans doute l'aider le troisième et dernier acteur de la fusion actuelle : Vivendi. Bien implanté en Afrique, le géant des médias français vient en effet de prendre 26,2% du capital du nouvel ensemble. "Vivendi (...) dispose de chaînes dans ces territoires. Nous avons proposé au groupe de Vincent Bolloré de produire des contenus pour eux", explique d'ailleurs Stéphane Courbit dans son entretien au Figaro.

Ce dernier tient à rassurer sur la potentielle dépendance à Vivendi de son nouveau groupe. "Notre volume d'affaires avec Vivendi se situe entre 50 et 80 millions d'euros selon les années. Cela représente un peu plus de 5% de notre chiffre d'affaires, c'est marginal. Banijay n'est pas 'Vivendi dépendant'", précise-t-il. Et d'ajouter : "L'intégration du groupe Zodiak sera notre priorité cette année, on ne s'interdit pas d'autres acquisitions à l'avenir. Et Vivendi dispose à la fois de la puissance financière et de l'apport industriel pour nous aider".

"Il est prévu que Vivendi ne dépasse pas 49,9% du capital"

Stéphane Courbit tient aussi à rassurer sur une éventuelle prise de contrôle de sa société par Vincent Bolloré, connu pour ses conquêtes inattendues. "Aujourd'hui, le capital du nouveau Banijay est détenu à 73,8 % par la holding LOV Banijay dans laquelle LOV détient 50,1 % aux côtés de De Agostini qui en détient 49,9 %. Pour sa part, Vivendi détient en direct 26,2 % du capital du nouveau Banijay", explique ainsi Stéphane Courbit.

Avant de préciser : "Par ailleurs, Vivendi a souscrit à une émission de 100 millions d'euros sous forme d'obligations convertibles qui pourraient à échéance, si les parties le décident, se convertir en capital. Dans cette hypothèse, il est prévu que Vivendi ne dépasse pas 49,9% du capital. La volonté de De Agostini et de Vivendi est de laisser le contrôle du groupe aux producteurs".

Stéphane Courbit
Stéphane Courbit
Banijay prêt à acquérir EndemolShine
Le producteur Stéphane Courbit solde son différend avec la famille Bettencourt
"Le Point" condamné pour avoir diffamé Stéphane Courbit
Voir toute l'actualité sur Stéphane Courbit
Autour de Stéphane Courbit
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
se7en

Bolloré fonctionne toujours comme cela. Il prend peu de parts au départ et après mange tout ! Il est idiot ou quoi Courbit ? Bolloré est là pour diriger et non faire les seconds rôles en investissant son fric!



ElRom16

"Banijay n'est pas 'Vivendi dépendant" Jusqu'au jour où ... paf, Bolloré arrive son trésor de plusieurs milliards, et rachète la société. Bolloré va attendre que l'ensemble du nouveau groupe gagne encore en PDM mondiale avant de la racheter.



Jaarod26

Bolloré leader en access :
-> N'oubliez pas les paroles (Air Productions // Banijay)16%
-> Touche pas à mon poste (H20 Productions // Banijay) 6%
-> Le grand journal/Le petit journal (Canal+) 4,5% en moyenne pour les 2 prog
-> Les marseillais (ALJ // Banijay) 3,5%
A lui seul il pèse 30% entre 19h et 21h !!!



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Bon retour pour "Ça ne sortira pas d'ici !" avec Michel Cymes sur France 2
Audiences
Audiences : Bon retour pour "Ça ne sortira pas d'ici !" avec Michel Cymes sur...
Audiences access 20h : "Quotidien" et "TPMP" en hausse, "Plus belle la vie" en forme
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" et "TPMP" en hausse, "Plus belle la vie" en forme
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, "C à vous" en grande forme, "TPMP" et "Quotidien" au coude-à-coude
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, "C à vous" en grande forme, "TPMP" et...
Audiences : "Un homme parfait" sur France 2 leader devant "Grey's Anatomy" en baisse, "Top Chef" faiblit
Audiences
Audiences : "Un homme parfait" sur France 2 leader devant "Grey's Anatomy" en...
"Astrid et Raphaëlle" : Sara Mortensen et Lola Dewaere héroïnes du pilote d'une nouvelle série de France 2 le 12 avril
Programme TV
"Astrid et Raphaëlle" : Sara Mortensen et Lola Dewaere héroïnes du pilote d'une...
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
TV
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le...
Vidéos Puremedias