Stéphane Rotenberg ("Pékin Express") : "Ce programme est un vrai luxe pour une chaîne"

Partager l'article
Vous lisez:
Stéphane Rotenberg ("Pékin Express") : "Ce programme est un vrai luxe pour une chaîne"
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
Stéphane Rotenberg en interview sur puremedias.com
Stéphane Rotenberg en interview sur puremedias.com © Patrick ROBERT/M6
De retour pour une dixième saison à la tête de "Pékin Express" dès ce soir sur M6, Stéphane Rotenberg répondu à puremedias.com sur le programme, mais aussi sir "Top Chef", "Ice Show" et "Rising Star".

"Pékin Express" est de retour. Ce soir, à 20h50, M6 lancera la dixième édition de son jeu d'aventure animé par Stéphane Rotenberg, après une saison 9 aux audiences décevantes. A cette occasion, puremedias.com s'est entretenu avec l'animateur pour évoquer cette nouvelle saison, mais également ses projets sur la chaîne ou encore la déception de "Ice Show" plus tôt cette saison, qui pourrait pourtant revenir sur la chaîne...

À lire aussi
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Interview
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
Interview
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
Bruno Patino, président d'Arte : "Nous ne sommes plus une chaîne"
Interview
Bruno Patino, président d'Arte : "Nous ne sommes plus une chaîne"
Alexandra Lamy, réalisatrice de "Touchées" : "J'ai demandé à TF1 l'heure des pages de pub"
Interview
Alexandra Lamy, réalisatrice de "Touchées" : "J'ai demandé à TF1 l'heure des pages...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

"Si M6 a renouvelé 'Pékin Express', c'est qu'ils pouvaient se l'offrir"

"Pékin Express" est finalement de retour. Ce n'était pas gagné !
Ce qui est sûr, c'est que la contrainte pour une chaîne avec un programme comme "Pékin Express", c'est que vous ne pouvez pas démarrer la saison et l'arrêter en cours de route. Cette contrainte énorme fait qu'il faut tout acheter tout de suite et qu'il y a une réflexion. C'est un programme très cher et les coûts ne sont pas réductibles. Et la réflexion dépasse les audiences puisqu'il faut s'interroger sur le marché économique, publicitaire... Ce programme, c'est un vrai luxe aujourd'hui pour une chaîne hertzienne qui ont vu leur audience globalement chuter. On passe à nouveau cette année mais je pense que ce sera toujours conditionné à l'état de la santé économique du pays, au-delà de la chaîne, et qu'on délivre de bonnes audiences. Mais croyez-moi, s'ils y sont allés, c'est qu'ils pouvaient se l'offrir.

Comment interprétez-vous la baisse d'audience des dernières saisons ?
Ce n'est pas une baisse, c'est une sinusoïde : ça a été très haut il y a deux ans, moins haut il y a trois ans... C'est un petit peu le cas pour tous les programmes "mûrs". Ensuite, lorsque "Pékin Express" est né, il y avait cinq chaînes concurrentes, il n'y avait pas la TNT. Aujourd'hui, on a 32 chaînes ! C'est un univers qui n'est absolument pas comparable. Dans cet univers-là, la résistance de "Pékin Express" est assez exceptionnelle. Maintenant, c'est vrai qu'on ne fera plus jamais les audiences des premières saisons.

"On ne va pas en faire beaucoup mais l'arrestation en Inde y sera"

Face aux performances contrastées de la dernière saison, vous avez dû revoir votre copie ?
Toutes les années, on pousse le curseur. Et c'est vrai que pour la dixième année, on s'est dit qu'un retour aux sources était pas mal. Il n'y a pas de passagers mystères. On ne voulait pas que "Pékin Express" ait l'image de l'émission avec des people. Ce n'est pas que ça. Ca reviendra sans doute mais l'idée était de ne pas perdre les racines de "Pékin Express".

La saison a été perturbée par l'arrestation de l'équipe en Inde. Trois personnes sont toujours retenues. A l'antenne, comment allez-vous évoquer ce passage ? Vous allez employer la même méthode que pour votre accident ?
On avait montré mon accident parce que, dès l'épisode d'après, j'étais couvert de pansements sur le visage et que c'était difficile de passer outre. J'avais tenu à ne pas mettre de teaser. Il est arrivé directement. Là, c'est un peu pareil. On annonce Calcutta dans le prime de début, on annonce les étapes en Inde et brutalement, on se retrouve au Sri Lanka. Donc, il y a un moment où il faut expliquer dans le programme ce moment très particulier. On va l'utiliser mais c'était assez compliqué pour nous, comme il y avait quand même quelques tensions. C'était difficile pour nous de filmer. On a quelques images volées, il y a beaucoup d'images locales, on a récupéré des coupures de presse des journaux locaux, également des extraits des journaux en France et des interviews des candidats et des autorités locales. On ne va pas en faire beaucoup mais ce sera dans le programme.

"C'est très peu probable que 'Top Chef' s'arrête"

Vous êtes également à la tête de "Top Chef", dont les audiences sont en baisse cette saison.
Je pense qu'on est dans le même cas que "Pékin Express", dans un parcours assez classique pour un format long. Sur 95% des formats dans le monde, c'est exactement à peu près toujours le même schéma : une augmentation spectaculaire les premières années, une consolidation puis ensuite une stabilisation à un niveau qui n'est pas le même. C'est vrai que c'est triste parce que lorsqu'on arrive à la 5e, 6e, 7e année, on sait qu'on ne pourra pas faire les mêmes scores que la 3e ou de la 4e. Mais ça a été vrai aussi pour "Nouvelle Star" et pour d'autres programmes. Vous avez une seule émission qui fait exception, c'est "L'Amour est dans le pré". Après, sur "Top Chef", on reste sur 22% ménagères sur M6, ce qui reste encore 20 à 30% au-dessus de la moyenne de la chaîne. Maintenant, c'est vrai que je préférerais avoir les scores records mais on ne peut pas avoir de record tous les ans.

Donc vous êtes confiant sur un retour en 2015 ?
Je pense que ce serait très, très peu probable que "Top Chef" s'arrête. Je ne veux pas nous porter la poisse mais ce sont des scores qui justifient très largement une re-signature.

"La moyenne d''Ice Show' était dans ce qu'on imaginait"

Vous avez aussi animé "Ice Show", qui a connu un bon démarrage avant de voir son audience s'effriter au fil des semaines. Vous n'avez pas ressenti une petite déception ?
C'est difficile parce que c'est la première année. Je me rappelle que "Top Chef" démarre à 2,8 millions en première saison et qu'en saison 2, on progresse. Finalement, au premier prime, on est légèrement au-dessus de ce qu'on imaginait. A l'arrivée, en revanche, la moyenne est dans ce qu'on imaginait. Finalement, on est dans les clous, totalement. L'idéal aurait été de garder le niveau du premier prime. Maintenant, dans l'ensemble, je crois que les échos ont été globalement très bons donc là, ça travaille pas mal pour optimiser la saison 2. Dans la première émission, il y avait plein de choses qui allaient dans tous les sens, qui ne fonctionnaient pas comme on le voulait mais on a très vite corrigé le tir. Pour l'instant, ce n'est pas encore signé, c'est encore trop tôt. Mais il y a déjà eu des réunions avec les coachs et avec les patrons de la chaîne pour une saison 2. Et Studio 89 est pour le moment absorbé par "Top Chef" et "Rising Star" mais je crois qu'ils sont en train de préparer le dossier à présenter pour la chaîne. Et comme c'est un format M6, on n'est pas pressé par le producteur.

L'an dernier, vous aviez parlé du "Bachelor" sur NT1 en affirmant que ce n'était "pas forcément très galvanisant à présenter" et vous vous interrogiez si le concept "ne faisait pas un peu daté"...
Je n'ai toujours pas vu. Je crois que ça marche très bien donc preuve que je peux me tromper. Je pense que ça marche très bien pour des audiences de TNT mais je ne suis pas sûr qu'aujourd'hui, ça tiendrait sur une chaîne historique en prime. Je pense que c'est l'analyse qu'ont fait les grands groupes aussi. Mais je continue de persister et signer : aux Etats-Unis, ça continue à exister mais ils sont très, très loin des audiences des premières années. En revanche, ce sont de vrais bons souvenirs car on s'était beaucoup marré. Je pense qu'ils doivent aussi beaucoup s'amuser dans les actuels. Pour moi, ça fait partie de l'histoire ancienne mais c'est rigolo de voir le format réapparaître.

Stéphane Rotenberg
Stéphane Rotenberg
"Top chef" : Stéphane Rotenberg ouvre le premier bistrot inspiré de l'émission de M6
"Domino Challenge" : M6 lance son nouveau divertissement avec Stéphane Rotenberg et Issa Doumbia ce soir
M6 : Stéphane Rotenberg animera "Domino Challenge"
Stéphane Rotenberg débarque sur RTL le 6 juillet
Voir toute l'actualité sur Stéphane Rotenberg
Autour de Stéphane Rotenberg
  • Stéphane Plaza
  • Karine Ferri
  • Sandrine Corman
  • Agathe Lecaron
  • Sébastien Chabal
  • Top chef
  • Pékin Express
  • Top Chef - Saison 2
  • Top Chef - Saison 3
l'info en continu
"Lego Masters", "Alex Hugo", téléfilms de Noël : Les temps forts du 22 au 28 octobre 2022
Programme TV
"Lego Masters", "Alex Hugo", téléfilms de Noël : Les temps forts du 22 au 28...
"Lego Masters" : La saison 3 avec Éric Antoine débarque le jeudi 27 octobre sur M6
Programme TV
"Lego Masters" : La saison 3 avec Éric Antoine débarque le jeudi 27 octobre sur M6
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses relations avec la presse
Politique
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses...
"Berlin" : Netflix dévoile la bande-annonce du spin-off de "La Casa de Papel"
SVOD
"Berlin" : Netflix dévoile la bande-annonce du spin-off de "La Casa de Papel"
Audiences septembre 2022 : La crise avec Canal+ fait plonger la moyenne de TF1 à son plus bas historique
Audiences
Audiences septembre 2022 : La crise avec Canal+ fait plonger la moyenne de TF1 à...
Sonia Mabrouk en larmes sur Europe 1 en écoutant "Bella Ciao" interprété par une Iranienne
Radio
Sonia Mabrouk en larmes sur Europe 1 en écoutant "Bella Ciao" interprété par une...