Sucker Punch : Super cruches

Partager l'article
Vous lisez:
Sucker Punch : Super cruches
Laid, hystérique, énervant, "Sucker Punch" est un gloubi-boulga indigeste et sans saveur, qui prouve au passage que le réalisateur Zack Snyder est juste un opportuniste qui surfe sur la tendance geek.

Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s'unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski, avant que le mystérieux High Roller ne vienne s'emparer de Babydoll.

Le milieu du cinéma est très surprenant. Il est capable de sous-estimer certains cinéastes et d'en valoriser d'autres. Avec Robert Rodriguez et Judd Apatow, Zack Snyder fait partie de ce gens estampillés "grands cinéastes" ou "génies visionnaires" mais on ne sait pas vraiment pour quelle raison.

Car Zack Snyder n'a jamais rien prouvé. Son précédent film, Watchmen, les gardiens, était un copié-collé inégal de l'oeuvre sublime d'Alan Moore. Avec Sucker Punch, Snyder nous offre un film personnel (il a écrit le scénario et ce n'est plus une adaptation) mais raté sur toute la ligne. Ca commence par la fameuse "Snyder touch". Des ralentis ringards ajoutés à des effets clipesques surranés. Il faut supporter pendant une bonne dizaine de minutes ces ralentis insipides et ineptes, vulgaires et grossiers. La suite est pire encore.

Tout juste bon à titiller l’ado geek



Tout d'abord , le scénario est toujours aux abonnés absents. C’est bien simple, le script à été écrit sur un coin de table, lors d'un fin de banquet. Les dialogues sont d'un ridicule achevé, les scènes s'enchaînent dans l'incohérence la plus totale, la psychologie des personnages frôle le zéro. Pas terrible pour un soi-disant génie visionnaire. Mais bon, il paraît que Snyder a un vrai talent visuel et là, votre serviteur reste sidéré devant cet estampillage. Car on est plus proche d'un [personnalite_ozap%]Paul Anderson[/personnalite_ozap%] que d'un Guillermo Del Toro ou un Peter Jackson.

C'était déjà très laid lors de l'intro, mais Snyder s'est surpassé par la suite, notamment lors des scènes de rêverie. Les effets spéciaux sont d'une laideur épouvantable, le fond d'écran vert est ultra-voyant, le design des créatures inqualifiable. Ce n'est ni un film, ni un jeu vidéo, mais une gigantesque fumisterie. Même Uwe Boll ne peut pas faire pire. Et pour ce qui est du casting, on évite la catastrophe, mais ce n’est pas folichon non plus. Emily Browning est très mignonne et s'en sort bien, mais le reste du cast féminin est à jeter aux orties. Sapées comme des actrices de X (vive le cuir et les jupettes), elles sont certes canon mais pour ce qui est de jouer devant une caméra et d'avoir du charisme, c'est le vide complet. Le film est juste bon à titiller les hormones de l'ado geek. Il ne manquerait plus que Megan Fox, tiens.

Devant tant de bêtises, on reste surpris de l'accueil chaleureux de certains. Snyder fait partie de ces opportunistes encensés par la critique tout simplement parce que la culture geek est devenue tendance, alors qu'elle était villipendée par ces mêmes critiques autrefois. Le fait de savoir qu'il va réaliser le prochain Superman fait peur. Très peur.

Robert Rodriguez
Robert Rodriguez
Bande-annonce : Adrien Brody chasse les Predators !
Autour de Robert Rodriguez
  • Mickey Rourke
  • Jessica Alba
  • Salma Hayek
  • Brittany Murphy
  • Eva Mendes
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
Radio
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
Programme TV
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
TV
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
TV
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct sur France 2 ?
TV
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct...
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception pour "Charlie's Angels"
Cinéma
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception...
Vidéos Puremedias