SVOD : BBC et ITV vont lancer un service concurrent à Netflix au Royaume-Uni

Partager l'article
Vous lisez:
SVOD : BBC et ITV vont lancer un service concurrent à Netflix au Royaume-Uni
-
- © DR
Les deux groupes médias britanniques sont sur le point de trouver un accord pour lancer BritBox, une plateforme commune.

Face à Netflix, l'union fait la force ! Dans un communiqué, la BBC, le groupe audiovisuel public britannique, et ITV, son concurrent privé, ont officiellement confirmé être sur le point de trouver un accord portant sur le lancement d'une plateforme de SVOD commune appelée BritBox. Anticipant un lancement au second semestre 2019, la BBC et ITV s'attendent par ailleurs à l'arrivée d'autres partenaires dans le projet. Selon "The Telegraph", des discussions sont en cours avec les chaînes Channel 4 et Channel 5. Avec BritBox, ITV et la BBC entendent proposer la principale offre de programmes britanniques disponibles sur un service de streaming.

À lire aussi
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

Le tarif de l'offre n'a pas encore été dévoilé mais, selon l'AFP, la presse britannique évoque un abonnement mensuel de 5 livres (5,80 euros), soit un prix plus attractif que l'entrée de gamme de Netflix. "Le service proposera de tout, que ce soit des anciens programmes plébiscités par le public que des contenus plus récents et des nouvelles productions", a précisé Tony Hall, directeur général de la BBC. De son côté, Carolyn McCall, directrice générale du groupe ITV, a dit voir BritBox comme un moyen de retrouver "le meilleur de la créativité britannique", de célébrer "les meilleurs contenus d'hier et d'aujourd'hui" et "d'investir dans les nouveaux contenus de demain".

Britbox, Salto : L'alliance des acteurs locaux européens face au géant Netflix

La BBC et ITV s'appuient en fait sur une offre qui existe déjà. Agglomérat de contenus britanniques, BritBox est en effet en service en Amérique du Nord, où elle compte un peu plus de 500.000 abonnés. Côté investissement, ITV a annoncé son intention de mettre 25 millions de livres (29 millions d'euros) sur la table en 2019 et 40 millions (47 millions d'euros) en 2020. Selon les chiffres fournis par la BBC et ITV, plus de 12 millions de ménages britanniques sont abonnés à au moins un service de streaming. Ils sont même 4 millions à être abonnés à plusieurs plateformes. Comme en France, le marché est outrageusement dominé par le géant américain Netflix.

L'initiative des voisins britanniques rappelle immanquablement le rapprochement des principaux acteurs locaux de l'audiovisuel à l'oeuvre en France. En juin dernier, TF1, France Télévisions et M6 ont annoncé le lancement prochain de Salto, une plateforme de SVOD commune, là encore dans le but de contrer la firme américaine qui affirme désormais détenir un portefeuille de 5 millions d'abonnés dans l'hexagone. Selon nos confrères des "Echos", lors d'un dîner récent à Paris, l'évocation de Salto aurait provoqué un éclat de rire de Reed Hastings. Il semble donc que les Français ne soient pas les seuls à avoir l'idée, apparement amusante, de s'allier face à Netflix...

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Stratégik Platypus

AMHA ça passe par mettre à disposition des vieux numéros de programmes ou de jeux introuvables. Ca m'inciterait à m'abonner perso.



Emrata.

Oui mais justement. Comment faire payer des gens pour une plateforme avec des contenus pareils ? C'est là le problème.



Stratégik Platypus

En ce cas ce n'est pas l'idée Salto qu'il faut critiquer mais les contenus produits par la France en général.



Emrata.

Evidemment c'est caricatural, mais ça résume l'image que les gens ont. Mais je pense que la BBC produit moins de bouses que nous... même si c'est dur à dire parce que c'est sûr qu'elles ne traversent pas la frontière ! (ou la flotte plutôt)



La Sardine

Au on partage le constat que Delphine Ernotte va dans le bon sens.

Merci pour la mise en perspective des différentes décisions en matière audiovisuelle, je la partage totalement. En 1970 il fallait garder l'ORTF, la séparer du pouvoir et ouvrir au secteur privé au maximum 2 chaines pour 2 groupes mais pas une de plus.

Si on ne parle pas de fusion radio france et ftv c'est pour une affaire de convention, la convention télé étant bien plus avantageuse. (mais c'est à confirmer)

Concernant la télé france info, je suis d'accord , elle a 20 ans de retard au moins. Mais il faut la voir dans son projet global : radio depuis 1987, site internet qui bat des records de fréquentation et télévision comme n'importe quel groupe audiovisuel public en Europe. S'il y a bien une justification au flux linéaire c'est bien pour l'information. Donc pour moi c'est un projet global qu'il fallait penser globalement. Et c'est exactement ce qui a été fait. Il est d'ailleurs paradoxal de venir avec le projet de dé linéariser et de lancer une chaîne en SD sur le TNT en plus...

N'étant par germanophone je ne connais strictement rien à l'ARD/ZDF, mais je vais voir ça de plus près.



erwan vittart

Franchement la création de franceinfo: arrive trop tard. Le succès de BFMTV doit tout à la faiblesse de FranceTélévisions qui a délaissé l'information depuis des dizaines d'années. Les JT de France2 ne sont que des magazines sans rigueur et sans hiérarchie. France3 essaie de maintenir un esprit bulletin d'informations. Et voilà Soir3 menacé.
La coordination entre Arte et ARD&ZDF existe en Allemagne (qui dispose pourtant d'une 2nde chaîne culturelle publique 3Sat) depuis sa création. Les dix chaînes publiques fournissent largement Arte en programmes. Et le remarquable thriller financier Bad Banks a par exemple été diffusé à 20h15 par Arte avant que la ZDF ne le diffuse le mois suivant à 22h15. Il est temps d'y penser en France.
La complémentarité FranceTélévisions/RadioFrance risque d'être un machin dépensier si il n'y a pas de fusion. Mais pourquoi pas si celà permet à France3 d'être enfin moins nationale. J'en doute.
Car on paie en France des erreurs politiques et aucune correction ne s'annonce.
La suppression de l'ORTF par VGE, Canal+ en hertzien par Mitterrand, la privatisation de TF1 par Chirac, un CSA qui impose des règles de programmation uniques en Europe, etc.
Delphine Ernotte, que j'apprécie, a identifié les problèmes, imaginé des solutions. Elle est pleine de bonne volonté et d'ambitions pour son groupe. Mais elle n'est pas une femme politique. Juste une chef d'entreprise soumise à une autorité de tutelle qui ressemble à une camisole.



La Sardine

On a des points d'accord mais pourquoi dites vous de France Télévision n'est pas actif ? Au contraire, l'entreprise prend son destin en main : création d'une chaine info, rapprochement avec radio France dans l'info, la culture, la proximité, surpression de France 4 et France Ô, basculement de France 4 sur le numérique, alliance avec TF1/M6 sur Saloto, renégociation avec les producteurs, lobbying pour une plateforme européenne qui intéressé anglais et allemands, mise en avant de la marque france •tv avec la refonte totale des sites internet des chaînes, projet de création du portail culturel avec France culture et culture box, coordination avec arte pour la programmation, le feuilleton quotidien de la "2", accords de coproduction avec la RAI (mais pas que) pour des fictions de prestige comme on dit...

Je vois assez mal quelle mandat en a fait autant depuis Hervé Bourges. Pour ma part je voyais d'un très mauvais œil la nomination d'un cadre dirigeant d'Orange comme PDG de France TV mais je dois bien admettre être totalement séduit par son travail de fond même si j'ai quelques critiques sur la forme. Alors peut être suis je aveuglé par ma fascination excessive pour le travail de Mme Ernotte.



erwan vittart

Effectivement le financeur et diffuseur d'une oeuvre ne garde pas les droits de diffusion.
C'est une exception française à corriger.
Mais qui s'explique aussi par les obligations et les interdictions de diffusion imposées par le CSA. Voir NRJ12 diffuser Julie Lescaut pour respecter son cahier des charges raconte la bêtise de notre PAF.
Mais 10 pour 100 n'est pas la seule prise publique à succès de Netflix. Son grand succès 2018 reste Bodyguard piqué à la BBC.
Je ne nie pas les efforts de Delphine Ernotte.
Sur l'écran ils sont pour le moment peu visibles.
Elle est effectivement confrontée aux rigidités rarement vues dans une entreprise publique de cette taille et au montant faible de la redevance en France. Malheureusement FranceTélévisions continue de subir les évolutions au lieu d'anticiper et d'innover.
Et je reste persuadé que seule une alliance européenne pourrait permettre à une nouvelle plateforme de streaming d'avoir un avenir. La structure existe pourtant avec la puissante UER/EBU (Eurovision). Mais chacun fera celà dans son coin. Dommage.



Danil Lune

C'est sur en prenant cet exemple ^^' : Sherlock c'est une excellente série !



blur.

en moyenne l'audience d'une serie installée est de 10% de son audience tv, en modele gratuit l'economie de salto pour degager du cash et donc pouvoir produire de la nouveauté apparait donc tres compliquée et meme compromise, salto risque donc de n'etre qu'un instrument commun pour faire de la diff de series dejà presentes sur les chaines participantes, aucun interet à priori



Damdam

C'est toujours bien de rabaisser les programmes français alors que l'on a de plus en plus de bonnes séries.



La Sardine

Je suis d'accord avec votre argument pour les Sports : c'est un réel problème. Pour rappel, les acteurs en ont pris conscience et Canal+ & RMC ont trouvé un accord, BeIn sport est en passe d'être racheté par Canal+ si on en croit les rumeurs. Ça bouge un peu sans être spectaculaire car chacun y a intérêt. Mais enfin ça reste malgré tout un problème en effet.

Ceci dit j'espère vraiment que d'autres acteurs vont proposer d'autres offres. Ce n'est pas parce que des abonnés Netflix ont trouvé leur bonheur que Netflix est potentiellement le bonheur absolu pour tous les téléspectateurs. Loin de la. Perso, même pour rien ça ne m’intéresse pas. Je passe pas ma vie devant des séries us.

Bref vraiment je ne comprend pas le manque d'ouverture d'esprit des abonnés Netflix : on a Netflix, y'a plus rien à inventer. Je pense qu'en la matière, il y a énormément de choses à inventer.



La Sardine

Je fais remarquer que Canal+ offre parfois la possibilité de regarder l'intégralité d'une saison sur sa plateforme en même temps qu'elle la diffuse.

Je pense qu'il FAUT être sur les 2 fronts. Le linéaire constitue une proposition. Et d'ailleurs il y a une plateforme française qui le fait très bien c'est OSC : 4 chaines, pas une de plus et un catalogue de films et séries.

Les chaines Ciné+ souffrent se s'être trop démultipliées. 3 ou 4 canaux c'est suffisant sur des thématiques identifiées et une offre linéaire éditorialisée.

Donc je ne comprends vraiment pas pourquoi vous parlez de concurrence entre ces 2 modes de consommation. Pour un groupe audiovisuel c'est tout au contraire une chance que de proposer à ses clients ces 2 modes de réception.



La Sardine

Pour CanalPlay série : si le contexte législatif ne change pas, on aura les mêmes effets. La balle est dans le camp du gouvernement.



La Sardine

Budget ridicule je ne sais pas mais insuffisant certainement. On est bien d'accord donc sur l'indispensable mouvement vers la plateforme.



Emrata.

Un monopole est nuisible, mais une offre éclatée aussi. Je préférais avoir la L1, tout le foot européen et la Ligue des Champions avec 40 euros de Canal, plutôt qu'aujourd'hui où il faut 40 euros de Canal + 15 de BeIn + 20 de RMC... La facture a presque doublé !

Et on voit dans le foot que ça ne marche pas. Canal perd des abonnés, BeIn est à peine rentable et RMC ne peut pas l'être. C'est pas sain non plus... On se dirige vers la même chose dans la SVOD.



Emrata.

Non, qu'elles y aillent franchement. Le budget annoncé pour Salto est ridicule, ça ne peut pas marcher. Je crois plus à la relance de CanalPlay (sous un autre nom) qui sera annoncé le 11 mars.



Emrata.

Les exemples de séries de qualité britanniques sont plus nombreux... Surtout pour faire une plateforme payante.



Emrata.

La différence c'est que quand Netflix produit une série, elle est sur Netflix. Quand France 2, TF1 ou Disney fera une série, il faudra choisir de la mettre en linéaire ou en SVOD.

C'est dur d'être sur deux fronts. Je ne crois pas énormément au linéaire, à part pour du direct ou du sport. Quel intérêt de regarder une série à un moment donné quand on peut l'avoir n'importe quand ? (et la télé le fait déjà avec le replay).

Chez Canal, les chaînes Ciné+ sont déjà comme ça. Les chaines linéaires servent un peu à rien quand tout est sur le replay ou qu'on peut faire du start over...

Il y a une vraie concurrence entre SVOD et linéaire. Y'aurait plus d'un million de personnes devant Netflix chaque soir, ce sont probablement des gens qui étaient devant du linéaire avant.



La Sardine

Il est loin d'être con. Il sait très bien que le modèle Netflix va entrer dans une phase de concurrence internationale mais aussi au niveaux national et aussi comme je l'espère au niveau continental.

Les années à venir vont être intéressantes.



La Sardine

En gros Netflix et puis c'est tout ? Un monopole, il n'y a rien de tel. 1 seul bouton sur la télécommande et c'est parti pour des merveilleuses soirée télé.

CanalPlay avait du succès avant Netflix. Mais comment faire jeu égal quand en France on a des contraintes aussi dépassées ? Netflix peut dire merci à l'Etat français.



La Sardine

Dès qu'on parle de Salto, ceux qui pensent que les télévisions feraient mieux crever et laisser leur place au si génial Netflix (qui est réellement génial d'ailleurs) nous citent Joséphine Ange Gardien. Dénigrer ce n'est pas argumenter.



La Sardine

Mais je crois qu'il ne s'agit pas de sacrifier un modèle vieillissant. Je crois à la télévision linéaire. Il n'a jamais été question de mettre les programmes de télévision dans des boites de conserve.

Il s'agit de la nécessité de proposer une seconde offre. La TNT va subir une cure d'amaigrissement pour 2 raisons : seul 3 canaux sont rentables 15 ans après et la manière de consommer a changé.

Je pense que les télévisions linéaires n'ont pas le choix de la même manière qu'ils sont passés à la couleur, au numérique, en 16/9, à la HD.

Netflix avait un ancien modèle a défendre : passer de la location de DVD à l'OTT voir la production de programmes. C'est la nécessité qui les a guidé, aujourd'hui sans cette transformation de modèle ils seraient morts.



La Sardine

Versailles vs Benny hill : tiens ça marche aussi à l'envers.



La Sardine

Il faut quand même noter que la télévision a les accords les plus médiocres du monde avec les producteurs. Ainsi 10 pour cent financé en majorité par France Télévisions n'appartient pas à France Télévisions et s'est directement retrouvé sur Netflix. C'est le problème numéro 1. tout ça pour protéger des petits producteurs que sont aujourd'hui MédiaWan & co.

Il y a un accord récent qui permet à France Télévision de garder la mains sur plusieurs mois. C'est déjà ça mais c'est insuffisant.

La médiocrité serait de rester faire de la télé à papa avec du replay sur france2.fr. La il y aurait de quoi ricaner (je note que ricaner, ironiser est très à la mode). Delphine Ernotte fait un travail en profondeur que personne n'avait ni entrepris jusque la, ni même évoqué : on part de zéro et il y a encore du chemin dans les infrastructures et le contenu, je vous l'accorde, mais c'est aussi ça l'entreprise, au départ peu y croient.

Au fait, quand Netflix envoyait des DVD par la poste, tout le monde trouvait ça génial ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
France Bleu : Des syndicats appellent à la grève mercredi contre les matinales communes avec France 3
Radio
France Bleu : Des syndicats appellent à la grève mercredi contre les matinales...
Thomas Sotto révèle avoir été re-contacté par Europe 1 cette saison
Radio
Thomas Sotto révèle avoir été re-contacté par Europe 1 cette saison
Laurent Wauquiez accuse Emmanuel Macron de "contourner les règles" avec son interview sur Youtube
Politique
Laurent Wauquiez accuse Emmanuel Macron de "contourner les règles" avec son...
M6 annonce une vaste réorganisation de sa direction
TV
M6 annonce une vaste réorganisation de sa direction
"Koh-Lanta" : Denis Brogniart dépouille-t-il vraiment les bulletins au hasard pendant le conseil ?
TV
"Koh-Lanta" : Denis Brogniart dépouille-t-il vraiment les bulletins au hasard...
"Double je" : France 2 lance sa nouvelle série policière ce soir avec Carole Weyers et François Vincentelli
Programme TV
"Double je" : France 2 lance sa nouvelle série policière ce soir avec Carole...
Vidéos Puremedias