Thierry Frémaux : "Faire de la critique ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Frémaux : "Faire de la critique ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique"
THierry Frémaux, avec Pierre Lescure
THierry Frémaux, avec Pierre Lescure © Abaca
Le sélectionneur du festival de Cannes s'agace des critiques que la presse a faites au sujet du festival et des journalistes qui se contentent de critiquer rapidement les films sur Twitter.

Après avoir déclaré la guerre aux selfies, Thierry Frémaux, le délégué général du festival de Cannes, se désole de la virulence des critiques qu'il a pu lire cette année sur plusieurs des films de la compétition, et notamment sur celui de Gus Van Sant. Il s'agace plus particulièrement des avis tranchés que les festivaliers publient sur Twitter en sortant des projections.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"C'était le premier vrai festival Twitter où chacun décide de dire ce qui lui passe par la tête. Cela crée une course contre la montre permanente entre les journalistes et ces néocritiques amateurs. Faire de la critique, c'est exercer et poser une pensée, ça ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique", regrette le sélectionneur en chef, dans une interview accordée au Film Français au cours de laquelle il fait le bilan d'une édition 2015 marquée par le sacre du cinéma français. Sévère, il estime qu'à Cannes, il n'est "pas sûr que les réseaux sociaux fassent du bien à l'esprit général".

"Le bling-bling, c'est une certaine presse qui le crée"

Thierry Frémaux semble en colère contre les critiques de cinéma. "L'attitude de certains journaux autrefois supporters du festival est étonnante. Pierre Lescure, qui vient du journalisme, était sidéré. Le degré de fantasme que Cannes suscite n'autorise pas à écrire n'importe quoi. Sur internet, un article est jugé sur son nombre de clics, la civilisation progresse ! (...) Cette surexcitation permanente crée des dommages. Et les écarts de jugements entre la presse française et la presse étrangère sont parfois hallucinants", ajoute-il.

Enfin, le patron du festival déplore "qu'on ne parle pas assez de cinéma" et trop des coulisses de la manifestation ou de ses sponsors. "Ce qu'écrivent certains journaux sur le festival n'arrange pas son image. (...) Le bling-bling, c'est une certaine presse qui le crée. Nous, on n'a rien changé, on s'occupe de cinéma, on accueille des artistes et on a bien assez à faire comme ça. Je n'ai pas vu 'Le Parisien' ni aucun journal nous soutenir contre les selfies sur les marches qui pourtant contribuent à polluer l'image du Festival. ­Là‑dessus, plutôt que d'enquêter sur ce phénomène planétaire qu'est l'enlaidissement égocentrique numérisé, 'Le Monde' et 'Le Journal du Dimanche', truffés de publicités, préfèrent attaquer l'institution sur une supposée domination des marques, alors que les numéros spéciaux gorgés de pub, les 'Grazia' et les 'Gala Croisette', se multiplient sous nos yeux", ajoute Thierry Frémaux.

Thierry Fremaux
Thierry Fremaux
Festival de Cannes 2018 : Les selfies seront interdits sur le tapis rouge
Selfies au Festival de Cannes : "Ridicules et grotesques"... mais pas interdits !
Thierry Frémaux (Festival de Cannes) : "Aucune manipulation n'est possible dans le palmarès"
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à partir du 22 juin
Programme TV
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à...
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le 23 juin sur M6
Programme TV
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le...
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après l'arrêt des championnats
Sport
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après...
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
Presse
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire
Séries
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la...
Vidéos Puremedias