Thierry Frémaux : "Faire de la critique ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Frémaux : "Faire de la critique ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique"
Par Benoit Daragon Journaliste
THierry Frémaux, avec Pierre Lescure
THierry Frémaux, avec Pierre Lescure © Abaca
Le sélectionneur du festival de Cannes s'agace des critiques que la presse a faites au sujet du festival et des journalistes qui se contentent de critiquer rapidement les films sur Twitter.

Après avoir déclaré la guerre aux selfies, Thierry Frémaux, le délégué général du festival de Cannes, se désole de la virulence des critiques qu'il a pu lire cette année sur plusieurs des films de la compétition, et notamment sur celui de Gus Van Sant. Il s'agace plus particulièrement des avis tranchés que les festivaliers publient sur Twitter en sortant des projections.

À lire aussi
Festival de Cannes 2024 : Camille Cottin maîtresse des cérémonies d'ouverture et de clôture
Cannes
Festival de Cannes 2024 : Camille Cottin maîtresse des cérémonies d'ouverture et...
Ken Loach, Wes Anderson, Nanni Moretti... Quels sont les films en compétition au Festival de Cannes 2023 ?
Cannes
Ken Loach, Wes Anderson, Nanni Moretti... Quels sont les films en compétition au...
Festival de Cannes : "C à vous", "Télématin", "Beau geste"... France Télévisions se délocalise sur la croisette
Cannes
Festival de Cannes : "C à vous", "Télématin", "Beau geste"... France Télévisions...
Festival de Cannes : Sifflets et problème technique pour la projection de "Okja"
Cannes
Festival de Cannes : Sifflets et problème technique pour la projection de "Okja"

"C'était le premier vrai festival Twitter où chacun décide de dire ce qui lui passe par la tête. Cela crée une course contre la montre permanente entre les journalistes et ces néocritiques amateurs. Faire de la critique, c'est exercer et poser une pensée, ça ne se résume pas à 140 signes écrits à la fin du générique", regrette le sélectionneur en chef, dans une interview accordée au Film Français au cours de laquelle il fait le bilan d'une édition 2015 marquée par le sacre du cinéma français. Sévère, il estime qu'à Cannes, il n'est "pas sûr que les réseaux sociaux fassent du bien à l'esprit général".

"Le bling-bling, c'est une certaine presse qui le crée"

Thierry Frémaux semble en colère contre les critiques de cinéma. "L'attitude de certains journaux autrefois supporters du festival est étonnante. Pierre Lescure, qui vient du journalisme, était sidéré. Le degré de fantasme que Cannes suscite n'autorise pas à écrire n'importe quoi. Sur internet, un article est jugé sur son nombre de clics, la civilisation progresse ! (...) Cette surexcitation permanente crée des dommages. Et les écarts de jugements entre la presse française et la presse étrangère sont parfois hallucinants", ajoute-il.

Enfin, le patron du festival déplore "qu'on ne parle pas assez de cinéma" et trop des coulisses de la manifestation ou de ses sponsors. "Ce qu'écrivent certains journaux sur le festival n'arrange pas son image. (...) Le bling-bling, c'est une certaine presse qui le crée. Nous, on n'a rien changé, on s'occupe de cinéma, on accueille des artistes et on a bien assez à faire comme ça. Je n'ai pas vu 'Le Parisien' ni aucun journal nous soutenir contre les selfies sur les marches qui pourtant contribuent à polluer l'image du Festival. ­Là‑dessus, plutôt que d'enquêter sur ce phénomène planétaire qu'est l'enlaidissement égocentrique numérisé, 'Le Monde' et 'Le Journal du Dimanche', truffés de publicités, préfèrent attaquer l'institution sur une supposée domination des marques, alors que les numéros spéciaux gorgés de pub, les 'Grazia' et les 'Gala Croisette', se multiplient sous nos yeux", ajoute Thierry Frémaux.

Thierry Fremaux
Thierry Fremaux
Festival de Cannes : Un média américain dénonce la censure de son interview de Thierry Frémaux
Festival de Cannes 2018 : Les selfies seront interdits sur le tapis rouge
Selfies au Festival de Cannes : "Ridicules et grotesques"... mais pas interdits !
Voir toute l'actualité sur Thierry Fremaux
l'info en continu
"Mask Singer" 2024 : Le Léopard, l'Épouvantail ou l'Hippopotame... Qui a gagné la saison 6 du divertissement de TF1 ?
TV
"Mask Singer" 2024 : Le Léopard, l'Épouvantail ou l'Hippopotame... Qui a gagné la...
"Show me your Voice" : Après trois ans d'absence, M6 relance le jeu musical avec Issa Doumbia et Élodie Gossuin
TV
"Show me your Voice" : Après trois ans d'absence, M6 relance le jeu musical avec...
"Ça y ressemble" : Caroline Roux décrit cette séquence politique comme l'une des plus marquantes de sa carrière
TV
"Ça y ressemble" : Caroline Roux décrit cette séquence politique comme l'une des...
Prime Video : 24 heures après sa sortie, ce film français avec Inès Reg, dézingué par la presse, cartonne et devient numéro 1 sur la plateforme
Plateforme
Prime Video : 24 heures après sa sortie, ce film français avec Inès Reg, dézingué...
"Fête de la musique" 2024 : Pourquoi France 2 a décalé la diffusion du concert à ce samedi soir
TV
"Fête de la musique" 2024 : Pourquoi France 2 a décalé la diffusion du concert à...
"Mask Singer" 2024 : L'Épouvantail, l'Hippopotame, le Léopard... On a démasqué les trois costumes finalistes de la saison 6 du divertissement de TF1
TV
"Mask Singer" 2024 : L'Épouvantail, l'Hippopotame, le Léopard... On a démasqué les...