Tireur de "Libération" et de BFMTV : 25 ans requis contre Abdelhakim Dekhar

Partager l'article
Vous lisez:
Tireur de "Libération" et de BFMTV : 25 ans requis contre Abdelhakim Dekhar
Capture d'une caméra de surveillance de BFMTV montrant d'Abdelhakim Dekhar
Capture d'une caméra de surveillance de BFMTV montrant d'Abdelhakim Dekhar © Abaca
L'homme de 52 ans avait notamment blessé gravement un photographe au siège du quotidien en 2013.

Il est jugé depuis une semaine pour ses attaques contre des médias. Ce soir, Abdelhakim Dekhar, le tireur de "Libération" et de BFMTV en novembre 2013, devrait connaître sa condamnation devant la Cour d'assises de Paris. L'homme de 52 ans est accusé d'avoir menacé des journalistes et un agent de sécurité de BFMTV le 15 novembre 2013, puis trois jours plus tard, d'avoir blessé gravement un photographe dans les locaux de "Libération". Le même jour, il avait aussi tiré sur l'un des bâtiments de la Société générale à la Défense, près de Paris.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

25 ans de réclusion criminelle requis

Ce vendredi, comme le rapporte l'AFP, une peine de 25 ans de réclusion criminelle a été requise à l'encontre de l'assaillant, jugé pour "tentatives d'assassinat" et "séquestration". En effet, Abdelhakim Dekhar avait aussi pris un automobiliste en otage afin de quitter la Défense après avoir tiré sur les locaux de la banque. Pour sa part, l'avocat général a demandé que cette peine soit assortie d'une période de sûreté des deux tiers.

Traqué pendant cinq jours par la police, Abdelhakim Dekhar avait été retrouvé par les forces de l'ordre dans un parking de Bois-Colombes dans les Hauts-de-Seine. Le tireur avait été découvert dans une voiture dans un semi-coma médicamenteux.

Mourir "comme un loser"

"Le principal mobile, c'est tuer par dépit social. BFMTV, 'Libération', la Société Générale sont des symboles qui correspondent bien au mobile politique", a expliqué l'avocat général Bernard Farret, selon des propos relayés par l'AFP. "Il n'est pas dans le remords. Il est resté dans la revendication, la rancoeur", a noté le magistrat.

Pour sa part, Abdelhakim Dekhar a affirmé qu'il voulait "intimider" ses cibles, mais ne pas les blesser. "J'étais dans un projet de suicide par intermédiaire : je voulais que la police me tue", a-t-il déclaré, précisant s'être rendu d'abord à BFMTV car "la couverture H24 aurait démultiplié (son) scénario", souhaitant une mort "romantique" et ne pas mourir "comme un loser".

Sur le même thème
l'info en continu
Guy Bedos est mort
Personnalités
Guy Bedos est mort
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
TV
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Presse
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les artistes présents dévoilés
TV
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les...
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses effectifs
TV
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses...
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Séries
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Vidéos Puremedias