Un quart des influenceurs cachent leurs placements de produit

Partager l'article
Vous lisez:
Un quart des influenceurs cachent leurs placements de produit
Publicité tournée avec plusieurs Youtubeurs © Instagram de Maeva Ghennam (Capture)
Selon une étude de l'ARPP dévoilée aujourd'hui, 26,6% des publications de créateurs ne dévoilent pas leurs intentions commerciales.

Une pratique pointée du doigt. Ce lundi, l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) en France, organisme d'auto-régulation financé et administré par les acteurs du secteur publicitaire, a présenté les résultats de son étude annuelle sur le rapport entre les influenceurs et les annonceurs. L'ARPP s'est ainsi penchée sur 30.318 contenus et 7.013 influenceurs, issus de diverses plateformes, telles que Youtube, Snapchat, Instagram et Tik Tok.

À lire aussi
Karl Zéro, Aude Lancelin, Jean-Sébastien Ferjou... : Les visages de la web-télé de Didier Maïsto
Internet
Karl Zéro, Aude Lancelin, Jean-Sébastien Ferjou... : Les visages de la web-télé de...
Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le début de la crise
Internet
Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le...
Supprimé "par erreur", le compte d'Eric Zemmour de retour sur Instagram
Internet
Supprimé "par erreur", le compte d'Eric Zemmour de retour sur Instagram

Tout d'abord, l'autorité a relevé que 26,6% des influenceurs ne permettaient pas d'identifier clairement leurs publications sponsorisées et dissimulaient leurs placements de produit. Sur les 73,4% des créateurs qui présentent au moins un début d'identification de contenus commerciaux, un tiers sont "améliorables en termes de clarté ou d'instantanéité", a estimé l'organisme de régulation. Par ailleurs, l'ARPP a fait savoir que les manquements constatés ont donné lieu à des interventions auprès des acteurs concernés afin de leur signaler les non-conformités et leur demander d'y remédier.

L'ARPP lance le "certificat de l'influence responsable"

Selon l'étude, ce sont principalement les influenceurs à faible audience qui pèchent sur la transparence de leurs placements de produit. Le taux de manquement passe de 12,6% pour les créateurs à plus d'un million d'abonnés, à 43,1% pour les influenceurs de moins de 10.000 abonnés. "Plus les influenceurs se professionnalisent, plus la déontologie est respectée", a souligné l'ARPP dans un communiqué.

Ainsi, à partir d'aujourd'hui, l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité lance le "certificat de l'influence responsable". Cet outil permettra aux créateurs de contenus de "maîtriser le cadre légal et déontologique", "protéger leurs audiences" et "se différencier auprès des marques". "Une démarche engageante pour le secteur", a assuré l'ARPP.

l'info en continu
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée samedi sur France 2
TV
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée...
"En thérapie" : Arte dévoile le cast de la saison 2 de sa série à succès
Séries
"En thérapie" : Arte dévoile le cast de la saison 2 de sa série à succès
"En aparté" : L'émission culte revient en quotidienne sur Canal+ dès ce soir
Programme TV
"En aparté" : L'émission culte revient en quotidienne sur Canal+ dès ce soir
"Mais qui a tué Pamela Rose ?" : Kad Merad et Olivier Baroux vont adapter le film en série pour Canal+
Séries
"Mais qui a tué Pamela Rose ?" : Kad Merad et Olivier Baroux vont adapter le film...
Audiences radio été 2021 : France Inter et RTL en hausse, Skyrock en forme, Europe 1 souffle un peu
Audiences
Audiences radio été 2021 : France Inter et RTL en hausse, Skyrock en forme, Europe...
Attentats du 13 novembre : Manuel Valls dépose plainte pour "diffamation publique" après un doc d'Arte
Politique
Attentats du 13 novembre : Manuel Valls dépose plainte pour "diffamation publique"...