Une famille accable "Tous ensemble" : "Je préférerais me couper la main que de le refaire"

Partager l'article
Vous lisez:
Une famille accable "Tous ensemble" : "Je préférerais me couper la main que de le refaire"
Marc Emmanuel de "Tous ensemble"
Marc Emmanuel de "Tous ensemble" © Patrick Roncen / TF1
Une mère prend la parole dans une longue tribune pour dénoncer le fonctionnement de la production, la qualité des travaux et l'attitude des voisins.

L'émission "Tous ensemble" à nouveau sous le feu des critiques. Après le témoignage d'un père de famille remonté en octobre dernier, voilà qu'une mère de quatre enfants se lâche à son tour sur l'émission de TF1 produite par Julien Courbet et présentée par Marc-Emmanuel. Dans un long témoignage relayé par le site Basta!, elle explique tout simplement comment l'émission a "pourri" sa vie, et tacle aussi bien les méthodes de la production que la qualité des travaux et l'attitude des bénévoles et des voisins.

À lire aussi
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos "dénigrants et infondés"
TV
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos...
Pour Edwy Plenel, "l'oligarque" Vincent Bolloré pose un "vrai problème de pluralisme" dans les médias
TV
Pour Edwy Plenel, "l'oligarque" Vincent Bolloré pose un "vrai problème de...
"Vitamine C" : Un nouveau jeu autour de la santé avec Michel Cymes et Bérénice Bourgueil sur France 2
TV
"Vitamine C" : Un nouveau jeu autour de la santé avec Michel Cymes et Bérénice...
"Il y a plus d'acteurs que de spectateurs" : Un humoriste ironise sur le film de Mouloud Achour dans "Clique"
TV
"Il y a plus d'acteurs que de spectateurs" : Un humoriste ironise sur le film de...

"Ils vous font pleurer"

Dans un premier temps, c'est aux équipes de La Concepteria, la société de Julien Courbet, que s'en prend cette mère de famille anonyme, que le site web renomme Emilie. "Un matin, à 9h, les caméras ont débarqué. On nous a envoyé chez des voisins le temps de filmer la maison. (...) Dans l'après-midi, Marc-Emmanuel sonne à la porte. On vous conditionne jusqu'à son arrivée. Quand il arrive, vous craquez, vous pleurez. Tout est fait pour l'audimat. On refait les prises vidéos quatre ou cinq fois, on vous demande de raconter encore et encore votre histoire. Ils vous parlent de proches qui sont morts, juste avant de vous mettre devant la caméra, ils vous font pleurer", explique Emilie.

Une fois l'animateur présent, toute la famille est invitée à préparer ses affaires en 10 minutes pour quitter la maison, qui sera vidée le soir. "Personne ne nous explique pour combien de temps nous partons. Une semaine ? Deux semaines ? Comment est-ce possible de s'organiser en 10 minutes, avec quatre enfants, sans savoir pour combien de temps vous quittez votre maison ? Finalement, ce sera trois semaines, pendant lesquelles nous n'aurons pas le droit de revenir dans le village. Ni à l'école, car on peut apercevoir la maison depuis l'établissement. On nous a envoyé dans un hôtel, à 30 kilomètres de chez nous", poursuit la mère de famille.

"Quand on tire la chasse d'eau, ça ressort dans la baignoire"

Puis, c'est aux bénévoles qu'Emilie s'en prend. "Quand on regarde l'émission, on voit des gens qui prennent soin des affaires que vous chérissez, qui aident par générosité, qui ont le coeur sur la main... Mais beaucoup de nos affaires ont disparu ou ont été cassées. Le jour de notre retour, la production a dit que le déménageur ramènerait nos affaires. On m'a donné un numéro de téléphone sur un bout de papier. 'Vous avez 24 heures pour venir chercher vos affaires, sinon je les jette à la benne', m'a répondu le déménageur, lorsque que je l'appelle quelques jours plus tard. Nous avons rapidement loué un camion, pour aller les chercher, à 80km", regrette Emilie.

Comme les autres familles avant elle, la mère de quatre enfants s'en prend aussi à la qualité des travaux réalisés par les bénévoles. "On nous a demandé nos préférences, nos goûts, nos souhaits. Mais la production n'en a pas tenu compte. Résultat, une surprise très décevante", commence-t-elle. "Dans la salle de bains, les canalisations ont été mal faites (...) Quand on tire la chasse d'eau, ça ressort dans la baignoire ! (...) Un désastre ! Mon mari a tout repris : écoulement de la baignoire, des W.C... J'ai refait toutes les peintures, car au bout de six mois, elles s'effritaient partout, ainsi que le carrelage (...) Ils ont mis un meuble pour changer le bébé, qui s'est démantibulé au bout de trois semaines", énumère Emilie.

"Tags, jets d'ordures, crottes d'animaux... Pourquoi cette haine ?"

La mère de famille fustige enfin l'attitude des voisins et bénévoles une fois le tournage terminé. "Après l'émission, des curieux viennent voir la maison, regardent par les fenêtres, sonnent à la porte. Notre maison est devenue un site touristique ! Au début, on en rit, mais au bout d'un an, on n'en peut plus !", assure-t-elle avant d'évoquer une attitude agressive de la part de riverains. "Nous étions traités comme des parias dans le village. Tags, jet d'ordures, crottes d'animaux sur les murs, crachats, insultes, javel dans nos fleurs, gerbe mortuaire devant la porte... Cela a duré deux ans (...) Pourquoi toute cette haine, cette jalousie ?", s'interroge-t-elle.

Finalement, Emilie et son mari ont vendu la maison (à perte) au bout de deux ans. "Nous avons dû quitter cette maison en urgence, à cause de la santé de mes enfants et de mon mari, et des factures d'énergies que nous n'arrivions plus à payer. C'était une question de vie ou de mort", affirme-t-elle avant d'expliquer qu'elle n'a plus aucun contact avec l'émission. "Je ne veux plus avoir à faire à eux. Je préfèrerais me couper la main, plutôt que de le refaire. (...) Ceci est un témoignage d'avertissement, pour tous ceux qui pensent qu'avec l'émission 'Tous ensemble', tout est rose et flamboyant", conclut-elle.

Contactée par Basta !, la production rappelle son rôle. "Nous ne sommes pas des spécialistes du bâtiment ! Il n'y a aucun professionnel du bâtiment dans notre équipe. Nous ne sommes pas maîtres d'oeuvre. Ce sont les artisans bénévoles qui sont responsables de leur partie, qui gèrent les travaux sur le chantier (...) Notre rôle est de fédérer et filmer un élan de solidarité autour d'un problème, de produire des images", explique-t-elle.

A lire aussi sur puremedias.com

- "Tous ensemble" : Une famille envisage de porter plainte après des malfaçons
- "Tous ensemble" : la production répond aux critiques "malsaines" d'anciens participants
- Julien Courbet tacle la famille de "Tous ensemble" qui s'était plainte : "C'est indécent"

Tous ensemble
Tous ensemble
"Tous ensemble" ne devrait pas revenir sur TF1
"Tous ensemble" : Après un accrochage avec Marc Emmanuel, des artisans abandonnent un chantier
"Tous ensemble" absent des grilles de TF1 en décembre
Voir toute l'actualité sur Tous ensemble
l'info en continu
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos "dénigrants et infondés"
TV
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos...
"L'absente" : Thibault de Montalembert et Clotilde Courau dans une mini-série sur France 2 ce soir
Programme TV
"L'absente" : Thibault de Montalembert et Clotilde Courau dans une mini-série sur...
"Affaires sensibles" : Fabrice Drouelle débarque sur France 2 ce soir à 23h05
Programme TV
"Affaires sensibles" : Fabrice Drouelle débarque sur France 2 ce soir à 23h05
"Influences" : NRJ 12 lance son feuilleton quotidien aujourd'hui à 17h55
Programme TV
"Influences" : NRJ 12 lance son feuilleton quotidien aujourd'hui à 17h55
France Télévisions s'associe à Amazon Prime Video pour produire une série d'action
SVOD
France Télévisions s'associe à Amazon Prime Video pour produire une série...
"Objectif Top Chef" : La saison 7 arrive sur M6 aujourd'hui
Programme TV
"Objectif Top Chef" : La saison 7 arrive sur M6 aujourd'hui