Vincent Bolloré sur "l'esprit Canal" : "C'est parfois un peu trop de dérision"

Partager l'article
Vous lisez:
Vincent Bolloré sur "l'esprit Canal" : "C'est parfois un peu trop de dérision"
Vincent Bolloré sur France Inter © France Inter
Le président du conseil de surveillance de Vivendi, groupe propriétaire de Canal+, a estimé aujourd'hui que "l'esprit Canal", était parfois synonyme d'"un peu trop de dérision".

Esprit Canal, es-tu là ? Ce matin, Vincent Bolloré était l'invité de Léa Salamé sur France Inter. Le président du conseil de surveillance de Vivendi a notamment été interrogé sur le sort de sa filiale Canal+.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Après avoir renouvelé sa confiance aux dirigeants actuels du groupe audiovisuel, Vincent Bolloré a réaffirmé sa volonté d'associer davantage Canal au géant de la musique, Universal, également propriété de Vivendi. L'homme d'affaires breton a ensuite été interrogé par Léa Salamé sur ce qu'était selon lui le fameux "esprit Canal". "C'est un esprit de découverte, d'ouverture, d'initiative" a-t-il commencé par expliquer. Et d'ajouter : "Parfois, un peu trop de dérision. Je préfère quand ils sont plus dans la découverte que dans la dérision. Parce que parfois, c'est un peu blessant ou désagréable".

"Se moquer des autres, c'est moins bien"

"Ils ne vous font pas toujours rire ?", a alors relancé Léa Salamé. "Je trouve que se moquer de soi-même, c'est bien. Se moquer des autres, c'est moins bien", a estimé l'homme d'affaires. Avant de préciser : "Je trouve qu'à côté de ce petit travers, c'est une chaîne qui a créé énormément de choses".

Une remarque qui ne laissera sans doute pas indifférents les salariés de Canal+ tout comme elle n'a pas laissé indifférent Patrick Cohen. "Il est 8 heures moins 3. Un peu de dérision à présent. Désolé", a lancé avec ironie l'animateur de la matinale de France Inter à l'issue de l'interview de Léa Salamé. Avant d'annoncer la chronique humoristique quotidienne de Charline Vanhoenacker. puremedias.com vous propose de réécouter cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
"La pleurniche permanente hospitalière" : Yves Calvi "regrette d'avoir pu choquer"
TV
"La pleurniche permanente hospitalière" : Yves Calvi "regrette d'avoir pu choquer"
Droit voisin : L'autorité de la concurrence impose à Google de négocier avec les éditeurs de presse
Internet
Droit voisin : L'autorité de la concurrence impose à Google de négocier avec les...
Disney+ revendique 50 millions d'abonnés en cinq mois
SVOD
Disney+ revendique 50 millions d'abonnés en cinq mois
Audiences radio, le match des soirées : Sintes leader au top devant Sotto en hausse, Delacroix leader la nuit
Audiences
Audiences radio, le match des soirées : Sintes leader au top devant Sotto en...
Mediapro "prêt à diffuser la fin de la saison de Ligue 1" si la LFP rompt avec Canal+ et beIN Sports
Sport
Mediapro "prêt à diffuser la fin de la saison de Ligue 1" si la LFP rompt avec...
"The Circle Game" : La première télé-réalité française de Netflix débarque aujourd'hui
Télé réalité
"The Circle Game" : La première télé-réalité française de Netflix débarque...
Vidéos Puremedias