Violences contre les journalistes : "On franchit un palier très inquiétant" selon Hervé Beroud (BFMTV)

Partager l'article
Vous lisez:
Violences contre les journalistes : "On franchit un palier très inquiétant" selon Hervé Beroud (BFMTV)
Gilets jaunes et chaînes info : Hervé Beroud réagit sur puremedias.com © PUREMEDIAS
Dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes, puremedias.com s'est entretenu avec Hervé Beroud, patron de la chaîne info.

Les chaînes info face au paradoxe "Gilets jaunes". Depuis mi-novembre, date de début du mouvement, les chaînes d'information - et particulièrement BFMTV - vivent un véritable état de grâce caractérisé par des audiences hors-norme, comme en atteste encore le score réalisé par la soirée spéciale de LCI hier soir. Dans le même temps, elles se retrouvent sous le feu de critiques contradictoires, émanant à la fois du mouvement et des politiques, dont le chef de l'État. Emmanuel Macron a ainsi fustigé récemment "la fascination morbide" des chaînes info après les violents affrontements survenus sur les Champs-Elysées samedi dernier, que ces dernières n'ont pas quitté des yeux.

À lire aussi
Stéphane Gendarme (M6) : "Il est temps de dire qu'il y a trois JT du midi et trois JT du soir"
Interview
Stéphane Gendarme (M6) : "Il est temps de dire qu'il y a trois JT du midi et trois...
Daniel Riolo : "Quel média pourrait nous accorder la liberté que nous donne RMC ?"
Interview
Daniel Riolo : "Quel média pourrait nous accorder la liberté que nous donne RMC ?"
Jean-Jacques Peroni : "Je me tire de RTL, j'en ai rien à foutre"
Interview
Jean-Jacques Peroni : "Je me tire de RTL, j'en ai rien à foutre"
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Une fraude de 18 millions sans commanditaire, ce n'est pas possible !"
Interview
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Une fraude de 18 millions sans...

Pis encore, sur le terrain, face à la radicalité de certains Gilets jaunes, les conditions de travail se sont sérieusement compliquées pour les journalistes. Des injures, crachats et tentatives d'intimidation ont été rapportés. Un journaliste de BFMTV a été agressé physiquement puis a porté plainte. Le week-end dernier, des journalistes de CNews et BFMTV en reportage à Toulouse, ont porté plainte pour "violences aggravées" et "tentative d'agression en réunion". Dans ce contexte particulier, puremedias.com a interrogé Hervé Beroud, directeur général de BFMTV et directeur du pôle information des activités audiovisuelles du groupe Altice.

"Tout le monde veut entendre exactement ce qu'il pense"

Constatant des "audiences spectaculaires" liées à une forte "curiosité" des Français pour le mouvement, Hervé Beroud s'inquiète du "nouveau palier très inquiétant" franchi en matière de défiance envers les médias. "Ce n'est pas une situation nouvelle, cela fait plusieurs années que les journalistes sont pris pour cible", reconnaît-il toutefois, vilipendant au passage les discours de "certains responsables politiques" qui ont participé à "la stigmatisation des journalistes" ces dernières années. "Ils ne doivent pas s'étonner de voir le prolongement de leurs déclarations sur le terrain", soupire celui qui dirige BFMTV depuis 2010.

Habitué des critiques qui visent BFMTV, le dirigeant n'est pas particulièrement étonné de voir que la chaîne cristallise les tensions. Le format et l'audience en sont à l'origine selon lui. "Nous sommes exposés à longueur de journée. BFMTV est aussi une marque très regardée donc forcément contestée", explique-t-il. "On nous reproche, d'une part, d'avoir inventé ce mouvement, d'autre part, de mal le couvrir. On ne peut pas tout nous reprocher à la fois. Mais ce n'est pas nouveau... On nous dit 'B-FN', 'BFM Macron'... Nous avons aussi été accusés d'avoir poussé la candidature de François Fillon puis, quelques semaines plus tard, d'avoir conduit à sa chute", rappelle-t-il, regrettant qu'aujourd'hui, "tout le monde veut entendre exactement ce qu'il pense".

Eric Brunet en gilet jaune ? "Une erreur"

Les réseaux sociaux seraient en partie responsables de la situation selon lui. "Les gens se bâtissent leur petit circuit médiatique à eux. Sur les grands médias généralistes, ils ne retrouvent pas ce qu'ils peuvent lire ou voir sur leur média à eux. Une fracture s'est créée", constate-t-il, non sans reconnaître que BFMTV a commis, "comme tout le monde", des erreurs au début du mouvement. Interrogé notamment sur le geste d'Eric Brunet, figure récurrente de la chaîne ayant enfilé un gilet jaune et soutenu le mouvement, Hervé Beroud concède que c'était "une erreur".

Pas question en revanche de se repentir d'avoir effectué un suivi en continu des affrontements sur les Champs-Elysées samedi dernier. "C'était notre rôle de suivre ces images qui ont fait le tour du monde (...) Il ne fallait pas sortir des Champs-Elysées (...) Qu'aurait-on dit si nous n'avions pas ou peu montré ces images ?", soutient-il, arguant que, "malgré des conditions très difficiles", les reporters sur place ont pris garde d'"interroger les Gilets jaunes sur leur colère et sur leur venue à Paris" et que des tours "réguliers" en régions ont été faits.

Concernant l'absence de visibilité accordée à la marche contre les violences faites aux femmes, qui se déroulait le même samedi à Paris, Hervé Beroud assume que "quand (BFMTV) fait une édition spéciale sur un événement en particulier, (elle) ne traite pas des autres événements". Le patron de la chaîne du canal 15 rappelle par ailleurs que BFMTV a "largement relayé" l'actualité autour du mouvement #MeToo depuis un an. puremedias.com vous propose de découvrir l'intégralité de l'interview d'Hervé Beroud en vidéo.

Crédits vidéo :
Journaliste : Pierre Dezeraud
Cadre : Boris Bawulak
Montage : Florian Guadalupe

l'info en continu
"Koh-Lanta" : Vincent a déposé sa célèbre expression "I don't want this !"
TV
"Koh-Lanta" : Vincent a déposé sa célèbre expression "I don't want this !"
"HPI" : Record historique en replay pour le lancement de la série de TF1 avec Audrey Fleurot
Audiences
"HPI" : Record historique en replay pour le lancement de la série de TF1 avec...
Jacques Cardoze quitte France Télévisions pour la communication de l'Olympique de Marseille
TV
Jacques Cardoze quitte France Télévisions pour la communication de l'Olympique de...
"Grey's Anatomy" : Un acteur phare quitte la série
Séries
"Grey's Anatomy" : Un acteur phare quitte la série
Pascal Praud récuse l'article du "Monde" : "Je ne suis pas en ligne directe avec l'Elysée"
TV
Pascal Praud récuse l'article du "Monde" : "Je ne suis pas en ligne directe avec...
"L'art du crime" : La saison 4 débarque sur France 2 ce soir
Programme TV
"L'art du crime" : La saison 4 débarque sur France 2 ce soir
Vidéos Puremedias