Vivendi se désengage de l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard

Partager l'article
Vous lisez:
Vivendi se désengage de l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard
Logo de Vivendi
Logo de Vivendi © DR
Le géant français des médias, Vivendi, a annoncé qu'il cédait une majeure partie de ses parts dans Activision Blizzard, éditeur notamment de la marque "Call of Duty".

Vivendi continue sa stratégie de recentrage sur ses activités médias. Le groupe français de communication, notamment propriétaire de Canal+ et SFR, a ainsi annoncé qu'il allait faire passer sa participation dans l'éditeur de jeux vidéo franco-américain, Activision Blizzard, de 61,1 à 12% comme le rapporte Les Echos. Cette cession d'actions devrait rapporter à la multinationale 8,2 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros).

À lire aussi
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur cibles, retour en hausse pour "La lettre"
TV
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur...
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts corrects pour "Symphonissime"
TV
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts...

La nouvelle de ce désengagement n'est pas une surprise. Après le départ de Jean-Bernard Levy de la présidence du directoire il y a un an, le président du Conseil de surveillance, Jean-René Fourtou, avait dévoilé une nouvelle stratégie de recentrage du groupe sur les médias. La firme avait ainsi déjà annoncé, mardi, être entré en phase de négociation exclusive avec l'opérateur émirati Etisalat pour céder sa participation dans Maroc Telecom.

Le désengagement d'Activision Blizzard, prévu pour la fin du mois de septembre, s'inscrit donc dans la même logique. Bien que média, les jeux vidéo offrent peu de synergie avec les autres activités du groupe et Activision Blizzard présente en outre une forte capacité de trésorerie, pour Vivendi qui cherche à réduire sa dette. Avec cette cession, l'éditeur de jeux vidéo, qui développe notamment les marques à succès "Call of Duty" et "World of Warcraft", devrait en réalité reprendre le contrôle de lui-même. Activision Blizzard rachètera ainsi directement 429 millions de ses propres actions mises en vente pour 5,8 milliards de dollars, tandis que 24,9% du capital sera lui repris, pour 2,3 milliards de dollars, par ASAC LP, un groupe d'investisseurs.

Sur le même thème
l'info en continu
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir du 1er février
TV
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir...
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France 2
Séries
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France...
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
Audiences
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
TV
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
TV
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
Vidéos Puremedias