Xavier Couture : "Personne n'est propriétaire de son fauteuil ou de sa tranche horaire"

Partager l'article
Vous lisez:
Xavier Couture : "Personne n'est propriétaire de son fauteuil ou de sa tranche horaire"
Xavier Couture
Xavier Couture © SCARELLA Gilles - FTV
Le patron de la stratégie de France Télévisions a dévoilé hier les programmes des chaînes du groupe public pour la saison prochaine.

Xavier Couture prend enfin la parole. Après six mois d'omniprésence discrète, le directeur de la stratégie de France Télévisions a présenté hier à la presse les programmes des chaînes publiques pour la saison prochaine. L'occasion pour puremedias.com d'interroger pour la première fois l'ancien cadre de TF1 sur le rôle qu'il entend jouer à France Télévisions.

À lire aussi
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric Zemmour"
Interview
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric...
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Interview
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de travail"
Interview
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de...
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones inexplorées"
Interview
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones...

puremedias.com : Quel est précisément votre rôle au sein de France Télévisions ?
Xavier Couture : Je suis directeur général délégué en charge de la stratégie et des programmes. A ce titre, j'ai une autorité directe sur le numérique, la jeunesse, le cinéma, le sport... Au-delà de ça, j'essaye surtout de trouver avec l'ensemble des directrices exécutives des chaînes, qui ont leur indépendance, des lignes de force permettant de créer une cohérence pour France Télévisions. Mon rôle est de trouver une ligne éditoriale globale, de faire de France Télévisions un ensemble cohérent qui exprime clairement ce qu'est un service public de télévision dans un grand pays comme la France.

Comment créer concrètement cette cohérence au quotidien ?
Au quotidien, cela consiste à se poser la question de la ligne éditoriale de chacune des chaînes. On part du "tout" - France Télévisions - et au sein de ce "tout", chaque partie doit avoir une mission précise. France 2 se doit d'être une grande chaîne généraliste, France 3 se doit d''être une chaîne généraliste à dimension régionale et ayant un regard à hauteur d'homme. Pour France 4 et France 5, les lignes éditoriales sont bien claires (chaînes de la connaissance pour France 5 et chaîne des enfants et de la famille pour France 4, ndlr), tout comme pour France Ô.

Votre rôle est aussi d'empêcher la concurrence frontale entre les chaînes du service public ?
Absolument ! J'ai la responsabilité et l'autorité de la programmation du groupe. Nous nous réunissons régulièrement avec les équipes des chaînes pour faire en sorte que la programmation des programmes existant et l'analyse des projets qui nous sont proposés prenne en compte les différences entre les antennes.

Dans ce domaine, pourquoi alors programmer à la même heure le jeu d'Olivier Minne et Sidonie Bonnec sur France 2 et "Question pour un champion" sur France 3 ?
S'agissant de ce jeu, il y a peut-être encore des zones d'amélioration dans la cohérence de nos antennes. Tout ne se fait pas en un jour. Ce très joli jeu sur France 2 a été mis à l'antenne à un moment où nous avions des difficultés avec d'autres programmes. France 3 a de son côté une logique de diffusion quotidienne de jeux qui fonctionne très bien. Malgré tout, le jeu d'Olivier Minne et Sidonie Bonnec n'est pas un jeu de culture. C'est un divertissement, conçu comme tel, et qui tisse un lien proche du talk-show entre les personnes présentes sur le plateau. Cela fait sa différence avec celui de France 3.

Et la décision de France 2 de lancer à son tour un feuilleton quotidien qui sera diffusé chaque jour avant "Plus Belle la vie" sur France 3...
C'est différent dans ce cas précis. C'est une zone de recouvrement par nature. C'est comme si nous disions que nous allions arrêter l'information entre 19h et 20h. Non ! Il y a cependant une volonté éditoriale différente pour les deux programmes. Les deux chaînes vont traiter de l'actualité d'un lieu qui permet de raconter la société. Ces deux lieux, différents, ne seront pas racontés de la même manière. Le feuilleton de France 2 va avoir une autre couleur que celui de France 3. Il va adopter une autre manière de raconter la société.

Ils ont dit
"Il y a en effet une réflexion sur l'habillage des chaînes"
Xavier Couture

Après les récents changements d'incarnation à France 2, on peut parfois se demander ce qui est prioritaire chez France Télévisions : changer des programmes qui ne marchent pas ou changer des programmes qui marchent ?
On a beaucoup parlé de ces changements d'incarnation. On ne change pas les programmes. On essaye en permanence de capitaliser sur les acquis. David Pujadas par exemple a fait un travail extraordinaire sur le 20 Heures ! Mais ni moi, ni personne n'est propriétaire de son fauteuil ou de sa tranche horaire. Après 16 années, il a semblé qu'il n'était pas inutile de réfléchir au rebond, à une autre manière de s'adresser au public, et peut-être même d'en amplifier l'audience. Mais c'est toujours avec cette volonté de créer ce lien avec le public qui m'est si cher.

Allez-vous changer l'habillage des chaînes de France Télévisions dans un avenir proche ?
Il y a un gros travail qui a été mis en oeuvre il y a déjà plusieurs années déjà. Depuis l'arrivée de Delphine Ernotte, la question autour des marques et de leur expression se posent. Il y a en effet une réflexion sur le sujet mais je ne peux rien dire de plus.

Cette réflexion concernera-t-elle aussi un changement du nom des chaînes ?
A ce stade, je ne peux vraiment rien vous dire. Nous pourrons peut-être en dire plus d'ici la fin de l'année.

Xavier Couture
Xavier Couture
Xavier Couture : "Je ne suis pas du tout malheureux ni amer"
Xavier Couture : "Je ne crois pas pouvoir apporter plus à France Télévisions"
Xavier Couture quitte France Télévisions
Xavier Couture : "A 66 ans, je ne vais pas me faire chier à un poste où je n'ai pas le pouvoir"
Voir toute l'actualité sur Xavier Couture
l'info en continu
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa case du lundi soir
Séries
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa...
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les plateformes de streaming
SVOD
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les...
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
TV
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini sur CNews
TV
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini...
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline l'offre faite en direct sur France 2
TV
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline...
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba Ventura sur RTL
Radio
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba...