Faux contenus politiques : Facebook tente de faire le ménage aux États-Unis

Partager l'article
Vous lisez:
Faux contenus politiques : Facebook tente de faire le ménage aux États-Unis
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook © Abaca
Le réseau social s'attaque à la désinformation en ligne.

Ménage d'automne pour le réseau social de Mark Zuckerberg. Facebook a annoncé jeudi avoir supprimé 251 comptes et 559 pages, tous tenus par des Américains, qui propageaient de faux contenus politiques. Le site d'extrême-droite Right Wing News, suivi par 3,1 millions de personnes, qui a notamment relayé plusieurs fausses informations sur l'accusatrice du juge Kavanaugh au cours des dernières semaines, fait partie du contingent de contenus supprimés. Selon Facebook, le site conservateur animait de nombreux comptes et pages sous diverses identités.

À lire aussi
"T'es quoi, toi ?" : Daniel Riolo et Christophe Dugarry manquent d'en venir aux mains sur RMC (màj)
Sport
"T'es quoi, toi ?" : Daniel Riolo et Christophe Dugarry manquent d'en venir aux...
"13 Heures" : Quand Leïla Kaddour se laisse surprendre par le direct
TV
"13 Heures" : Quand Leïla Kaddour se laisse surprendre par le direct
"C à vous" : Anne-Elisabeth Lemoine décontenancée par les conseils d'hygiène intime d'un invité
TV
"C à vous" : Anne-Elisabeth Lemoine décontenancée par les conseils d'hygiène...

Outre Right Wing News, la page "Nation in Distress", qui se revendiquait comme "première publication en ligne à soutenir Donald Trump" et les pages "Reverb Press" et "Resistance", plus à gauche, ont également été supprimées. Pour justifier la purge, Facebook a expliqué que les pages et comptes supprimés violaient ses conditions d'utilisations, utilisant des techniques s'apparentant à du spam. Facebook a également fermé des pages considérées comme des "usines à publicités" utilisant le réseau social pour faire croire aux internautes qu'ils étaient sur des forums de débats politiques.

Le spectre de l'élection américaine de 2016

Accusé d'avoir influencer l'élection américaine de 2016, en laissant notamment proliférer de fausses informations sur fond de soupçons d'ingérence russe dans la campagne, Facebook veut surtout montrer patte blanche à l'approche des élections de mi-mandat. Récemment, Mark Zuckerberg avait assuré que Facebook était désormais "mieux préparé" à de potentielles attaques et autres vagues de fausses informations. Le réseau social met désormais à disposition de ses partenaires, dont l'AFP, un dispositif de "fact-checking" permettant de mieux repérer les images et vidéos truquées ou trompeuses.

Parallèlement, Facebook est en train de mettre en place une cellule de crise dans la perspective toute proche des élections au Brésil et aux États-Unis. Le réseau social de Mark Zuckerberg n'est pas seul à la manoeuvre. Les autres réseaux sociaux de masse, dont Twitter, tentent également de mieux s'armer contre la désinformation. La firme à l'oisillon bleu, qui a déjà supprimé une cinquantaine de comptes accusés de relayer des infox, a ainsi récemment renforcé ses outils de modération.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Drsavane

En être réduit à faire dialoguer tes multicomptes et à poster des montages jvc, triste vie que tu as, chatounet décidément.

Heureusement que tu peux te remonter le moral en stalkant ton crush virtuel sur twitter

Drsavane

J'ai regardé ce très bon documentaire, effectivement.
J'attends avec hâte celui sur le phénomène des trolls avec les portraits des tristes individus qui s'adonnent à ça quotidiennement;
M'est d'avis que ça te parlera déjà beaucoup plus.



Bénichou Rouge

Vous vous y connaissez bien en censure visiblement



Bénichou Rouge

Qui s'informe encore sur Facebook ?



Stratégik Platypus

Le mot "infox" n'existe pas.



Drsavane

C'est déjà en partie le cas, et ça comme déjà à dériver vers de la censure idéologico-culturelo-religieuses (les "modérateurs" jugeant une partie des contenus en fonction de leur perception de l'acceptable, ce qui varie énormément d'une pays à l'autre).
Mais regarde l'excellent doc "Les nettoyeurs du web" d'Arte sur le sujet, ça donne une assez bonne réponse à ces questions.



LeMoi

Il faudrait une vérification humaine, surtout, manuelle et surtout pas automatique ...



Box office story

Vous avez raison je vais le dire à Mark



Rodolphe Bruno

Tant mieux, il est temps que Facebook vu tout l'argent qu'il a fasse un grand ménage dans tous les faux comptes, haineux, racistes, homophobes, propageant des fake news, supprimant des milliers voire des dizaines de milliers de faux comptes. Il faudrait un système qui vérifie que le compte est bien réel et actif en permanence...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Incident dans "Destination Eurovision 2019" : Des manifestants envahissent la scène en direct
TV
Incident dans "Destination Eurovision 2019" : Des manifestants envahissent la...
"Qui veut gagner des millions ?" : Jean-Pierre Foucault présente son dernier numéro ce soir sur TF1
Programme TV
"Qui veut gagner des millions ?" : Jean-Pierre Foucault présente son dernier...
Audiences : Le deuxième débat marathon d'Emmanuel Macron en baisse sur les chaînes d'info
Audiences
Audiences : Le deuxième débat marathon d'Emmanuel Macron en baisse sur les chaînes...
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Christophe Dechavanne et Laurence Boccolini favoris pour l'animation
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Christophe Dechavanne et Laurence...
"Vous êtes surtout un connard !" : Bernard Tapie revient sur son accrochage avec un Gilet jaune
TV
"Vous êtes surtout un connard !" : Bernard Tapie revient sur son accrochage avec...
Audiences access 20h : "Quotidien" devant "TPMP", "28 minutes" au top
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" devant "TPMP", "28 minutes" au top
Vidéos Puremedias