Guillaume Grand : "Je n'ai pas envie d'être comparé à qui que ce soit"

Partager l'article
Vous lisez:
Guillaume Grand : "Je n'ai pas envie d'être comparé à qui que ce soit"
Guillaume Grand
Guillaume Grand © France 4 - Bedeau
Nouveau visage de la variété française, il est l'auteur du tube "Toi et Moi" qui basse en boucle sur la radio. Ozap est allé à la rencontre de ce garçon discret : il évoque son album, la ressemblance avec Grégoire et la suite de sa carrière. Entretien.

C'est le succès francophone inattendu de cette rentrée : à 27 ans, Guillaume Grand signe son premier tube, [musique:398440 "Toi et moi"], premier extrait de sont tout premier album. Ozap est allé à la rencontre de ce jeune artiste plutôt discret malgré le succès de son premier single et un premier concert seul en scène le 1er février prochain à l'Européen. Détendu et souriant, il parle de son nouveau tatouage sur le bras avec les dates de naissance de ses frères et de ses parents. Guillaume Grand ne sera-t-il finalement pas si discret ? Réponses.

Ozap : Quand j'ai voulu chercher des choses sur vous pour préparer cet entretien, on peut dire qu'on ne trouve pas grand chose sur le Net... Comment l'expliquez-vous ?

À lire aussi
C8 : Jean-Luc Lemoine perd (temporairement) le prime du vendredi, Cyril Hanouna le remplace dès ce soir
Programme TV
C8 : Jean-Luc Lemoine perd (temporairement) le prime du vendredi, Cyril Hanouna le...
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
TV
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés
TV
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés


Guillaume Grand : Déjà parce que j'existe peu et depuis pas longtemps, et on a peu de presse, que ce soit sur Internet ou ailleurs.

Comment ça se fait ?
J'en sais rien (rires). Je pense que, pour l'instant, je n'intéresse pas certains médias et peut-être que je ne les intéresserai jamais. Je n'ai qu'un titre et j'imagine que je ne suis pas trop identifiable, que ce soit physiquement déjà. Les gens ne savent pas qui je suis et peut-être que ce n'est pas un titre qui intéresse les médias et sur lequel ils peuvent se poser des questions et me demander la suite. Peut-être par la suite...

Pour l'instant, pour caricaturer, ce n'est « qu'un » tube.
J'imagine.

« Grégoire et moi ? Ce sont deux projets complètement différents »



Bon, évacuons le sujet qui fâche. Quand on parle de vous et de votre single [musique:398440 "Toi et moi"], tout le monde fait une analogie avec Grégoire et son [musique:279060 "Toi + Moi"]. Déjà, vous trouvez que ça se ressemble ?
La musique ? Je veux bien sur le titre de la chanson avec le « et » à la place du « + ».

Même musicalement, on ne peut pas dire que ce soit des styles très éloignés...
Moi, je ne peux pas dire ça. Pour moi, ce n'est pas pareil et ce sont deux projets complètement différents. Après, l'identification ne me dérange pas au niveau du titre. Qu'il y ait une identification musicale, ça ne me dérange pas non plus dans l'absolu parce que je n'y attache pas d'importance. Ensuite, je n'allais pas changer le titre de ma chanson parce que j'avais déjà écrit ma chanson avant avec ce titre-là, et je n'avais aucune envie de le changer juste en raison des quelques questions que je peux avoir à ce sujet. C'est sans importance pour moi, ça ne me dérange pas du tout.

Pour l'instant, c'est la question qui revient le plus souvent dans vos interviews ?
Pas du tout. Ça revient assez rarement d'ailleurs.

Donc ça ne vous agace pas encore ?
Ça ne m'agacera jamais.

Pour le coup, à qui aimeriez-vous être comparé ?
A personne. Ce n'est pas à moi de répondre à ce genre de questions. Il y a plein de gens que j'aime bien mais je n'ai pas envie d'être comparé à qui que ce soit, sans la prétention de faire de la musique différente. Je fais la même musique que tout le monde, avec mon petit truc en plus, si j'en ai un ou pas. Mais je ne veux pas être comparé et surtout, ce n'est pas à moi de le faire.

Vous avez quand même des modèles ?
Il y a des gens que j'adore et dont je suis fan, mais sans aucune comparaison. Et ils sont très forts donc jamais je ne me comparerai à eux ! Ils sont dans une classe où on ne fait pas le même métier tellement ils sont doués. Je fais de mon mieux et ils ont fait de leur mieux qui est un bien grand beaucoup mieux que moi (rires).

Et qui sont-ils ?
J'adore Jacques Brel qui est au-dessus du lot. J'adore aussi Francis Cabrel. Après, j'ai plein de goûts musicaux mais je ne les mets pas dans le même panier.

« Moi, je ne suis pas trop pour les fioritures, les trucs en trop »



Les disques qui sortent aujourd'hui sont très produits, même dans la variété. Vous n'avez pas l'impression d'être un OVNI avec votre album où vous êtes le plus souvent seul à la guitare ?
Ce n'est pas un OVNI, c'est une volonté d'avoir fait le projet comme ça. Moi, je ne suis pas trop pour les fioritures, les trucs en trop qui ne servent à rien et ressemblent à plein de trucs, je trouve ça insupportable. Si un titre fonctionne en guitare/voix, il n'a pas besoin d'être beaucoup habillé pour moi. Si on a besoin d'une montagne de trucs ou d'ajouter une caisse électro pour danser, j'ai un problème avec ça. Nous, l'album est arrangé simplement mais ça ne veut pas dire que ça n'a pas été difficile à faire. C'est difficile de faire un bon morceau bien senti avec peu d'arrangements.

Comment êtes-vous arrivé chez EMI, j'ai lu que c'est Raphaël qui vous avait repéré ?
Non, ce n'est pas ça. D'abord, avec Jean-Fabien Ekodo qui réalise l'album, avec Edith Fambuena et Jean-François Delors, ça fait un petit moment qu'on bosse ensemble. Il a produit trois titres qu'on a envoyé aux maisons de disques et on a rencontré Caroline Manset qui est la manageuse de Raphaël. Elle nous a filé un petit coup de main sur l'aboutissement du projet et c'est par ce biais que j'ai rencontré Raphaël.

S'il fallait définir votre musique, vous diriez quoi ?
C'est de la variété française, c'est pop. J'ai du mal à répondre à ça. Ce n'est pas du rap, de la techno (rires). C'est de la chanson française et je ne vois pas comment être plus précis. Guitare, basse, clavier et c'est parti !

Le disque parle beaucoup d'amour. Vous n'aviez pas envie d'évoquer des thèmes plus sociétaux ou politiques ?
Ce sont des sujets qui ne m'intéressent pas. Enfin, les gens m'intéressent mais la politique, ça me sort par... Premièrement, je n'y connais rien à la politique et, deuxièmement, ça m'intéresse peu et je n'aurais jamais le bagage culturel et intellectuel pour en parler. Je n'ai pas envie de parler de choses que je comprends pas, que je ne connais pas ou d'être revendicateur comme certains le font. Je n'y arriverai pas, déjà que je ne comprends pas pourquoi certains le font. Je suis pour plein de trucs mais pas pour parler de ça, en connaissance de rien. Je ne le ferai jamais.

Jamais ?
Je n'aurai jamais le temps d'assimiler ce genre de choses et ça ne m'intéresse pas spécialement.

« Pour l'instant, les moments de bonheur sont gâchés par la pression »



Ca fait un mois que [musique:398440 "Toi et moi"] est dans le Top 10 d'iTunes, le titre passe dix fois par jour sur NRJ. C'est de l'excitation ou la pression de se dire qu'il va falloir enchainer derrière ?
Je ne réagis pas forcément pas rapport à ça : ça ne me rend pas content, ça ne me rend pas mal. C'est un peu mitigé comme sensation. D'être ou non dans les classements ne me fait pas peur. Ça ne m'excite pas non plus parce que tant que je n'aurais pas bien fait mon travail ou mes concerts, parce que j'ai la pression pour les concerts ou les interviews... Tant que je ne serai pas dans cinq-six ans et que je n'aurais pas vu ou constaté que j'aurais réussi à faire tout ça, ce n'est pas quelque chose que je vivrai avec un grand bonheur. J'ai toujours peur. J'imagine qu'elle partira si j'ai la chance d'en faire plus qu'au-delà de la fin de l'année ! En fait, quand je fais un concert le soir, j'ai peur toute la journée. Ca fait quand même beaucoup d'heures où j'ai peur avant le bon moment du concert. Il me reste quoi alors ? Trois quarts d'heure où je passe un super moment et à la fin, je suis partagé à me poser des questions pour savoir si c'était bien ou non. Après, j'arrive à me rassurer un peu et je suis content pendant vingt minutes. Ça me fait donc des journées où il y a une grosse demi-heure où je suis content de ce que je fais donc, pour l'instant, les moments de bonheur sont gâchés par la pression (rires). Mais je suis très heureux quand même, il n'y a pas de souci, je pense que c'est comme ça que ça marche (rires).

Justement, j'ai aussi lu que vous étiez angoissé à l'idée de répondre aux interviews.
Maintenant, ça va mieux mais c'est dur de parler de soi. Ça dépend des questions mais c'est angoissant. J'ai toujours peur de mal parler et quand je fais une interview, j'ai toujours l'impression que, si je me trompe, c'est scellé, c'est trop tard. Après, je me demande toujours si je n'ai pas dit une connerie ou quelque chose de méchant ou un truc mauvais pour ma famille. C'est une phobie en fait de dire quelque chose qui ne t'appartient plus.

On parle beaucoup cette semaine de la fin du groupe Noir Désir. C'est quelque chose qui vous touche ?
Oui, c'est embêtant mais j'imagine que la situation est tellement complexe. Je ne peux pas trop en parler parce que je ne sais pas mais c'est triste pour la musique.

Vous arrivez à vous mettre à leur place ou pas du tout ?
Je ne juge pas ce genre de choses. Le truc que je trouve dommage, c'est qu'ils faisaient de la bonne musique ensemble, point. Le reste, je ne sais pas.

On parle aussi de quelque chose qui n'a rien à voir...
René La Taupe ?

Ah je n'avais pas prévu cette question cette fois mais allons-y si vous voulez !
(rires) Il est chez EMI en plus !

Faites un duo !
On m'a proposé, il fallait que je me déguise en renard (rires).

En fait, j'allais vous parler de Michael Jackson dont on utilise des morceaux inachevés de son vivant pour en faire des albums. Ça vous choque ?
Oui, ça me choque. C'est l'argent, le business, c'est fou. Ca doit être tellement compliqué à gérer. Je trouve ça un peu choquant d'utiliser la mort de quelqu'un pour faire de la thune. C'est toujours choquant mais ça n'arrive pas que dans la musique. Oui, ce n'est pas normal.

On sent bien que vous avez envie de concrétiser après ce premier tube. La consécration pour vous, c'est plutôt une Victoire de la musique ou un million de disques vendus ? Qu'est-ce qui vous rassurerait ?
Je ne serai jamais rassuré parce que ce n'est pas ce qui m'inquiète le plus dans la vie. Avoir une Victoire, je m'en moquerai. Je serai content pendant cinq minutes mais ça ne changera rien dans ma vie. Si je vends des disques, tant mieux, ça fera de l'argent pour mener de beaux projets et être cool avec les gens autour de moi. Après, tout ce que je me souhaite, c'est de faire des concerts le plus longtemps possible. Après, que ça marche ou non, je veux juste pouvoir en vivre. C'est le seul truc que j'arrive à faire sans que ça m'agace. Je ne supporte pas les contraintes : avoir une guitare et chanter, c'est bon pour le corps et plaisant à faire. Je veux juste faire ça. Je suis un très mauvais travailleur et c'est le seul domaine où ça ne me dérange pas.

Guillaume Grand
Guillaume Grand
Mais aussi...
Fort du succès de "Toi et moi", Guillaume Grand part en tournée
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Off Roads, les routes de l'extrême" : Laury Thilleman arrive sur RMC Découverte ce soir
Programme TV
"Off Roads, les routes de l'extrême" : Laury Thilleman arrive sur RMC Découverte...
Philippe Jannet nommé directeur de "L'Express"
Presse
Philippe Jannet nommé directeur de "L'Express"
"Mon plus beau Noël" : Valérie Damidot et ses guirlandes reviennent à 17h10 sur TF1
Programme TV
"Mon plus beau Noël" : Valérie Damidot et ses guirlandes reviennent à 17h10 sur...
Interview sur TF1 : Emmanuel Macron snobe de nouveau France 2
TV
Interview sur TF1 : Emmanuel Macron snobe de nouveau France 2
"Toy Story 4" : Disney dévoile le premier teaser du film d'animation Pixar
Cinéma
"Toy Story 4" : Disney dévoile le premier teaser du film d'animation Pixar
De retour au "13 Heures" de TF1, Jean-Pierre Pernaut remercie Jacques Legros et les téléspectateurs
TV
De retour au "13 Heures" de TF1, Jean-Pierre Pernaut remercie Jacques Legros et...
Ce soir que regardez-vous ?
24
Votes
Capitaine Marleau
Je regarde
15
Votes
Good Doctor
Je regarde
9
Votes
La France a un...
Je regarde
2
Votes
Le redoutable
Je regarde
1
Votes
Touche pas à mon poste !
Je regarde
1
Votes
Fantômas
Je regarde
1
Votes
Go Fast
Je regarde
1
Votes
Beethoven
Je regarde
0
Votes
Histoire secrète de...
Je regarde
0
Votes
Enquête de santé
Je regarde
0
Votes
Quand les femmes...
Je regarde
0
Votes
Etat de choc
Je regarde
0
Votes
90' Enquêtes
Je regarde
0
Votes
Nos animaux, doux...
Je regarde
0
Votes
Douanes sous haute...
Je regarde