"Amazon est le choix de la raison" : Vincent Labrune (LFP) défend son diffuseur de la Ligue 1 et tacle Canal+

Partager l'article
Vous lisez:
"Amazon est le choix de la raison" : Vincent Labrune (LFP) défend son diffuseur de la Ligue 1 et tacle Canal+
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Maxime Saada interrogé sur RMC avant les résultats de l'appel d'offres © DR
Le président de la Ligue de football professionnel s'exprime dans "L'Equipe" ce vendredi.

Vincent Labrune prend son bâton de pèlerin. Une semaine après l'attribution surprise de 80% de la Ligue 1 à Amazon, le patron du football professionnel français prend la parole dans "L'Equipe". Cet accord qui porte sur la reprise des anciens lots détenus par Mediapro, a déplu à Canal+, diffuseur historique de la compétition, qui a annoncé dans la foulée sa volonté de ne plus diffuser la Ligue 1 malgré son accord de sous-licence avec beIN Sports.

À lire aussi
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Sport
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Celui qui a failli couler la Ligue 1 aide financièrement le FC Barcelone
Sport
Celui qui a failli couler la Ligue 1 aide financièrement le FC Barcelone
Football : RMC Sport perd la co-diffusion de la Premier League avec Canal+
Sport
Football : RMC Sport perd la co-diffusion de la Premier League avec Canal+
La chaîne L'Equipe change son affiche de Ligue 2 à la dernière minute
Sport
La chaîne L'Equipe change son affiche de Ligue 2 à la dernière minute

"Notre objectif était qu'ils arrivent pour le cycle suivant"

Dans les colonnes du quotidien sportif, Vincent Labrune défend le choix d'Amazon, qui a décroché le gros lot pour 250 millions d'euros par an, soit un montant bien inférieur à celui promis à l'origine par le groupe sino-espagnol Mediapro, près de 800 millions d'euros. "Notre objectif était qu'ils arrivent pour le cycle suivant. Mais on a su créer les conditions pour qu'ils s'engagent finalement plus tôt", confie le dirigeant, pour qui le géant du e-commerce est un partenaire de choix. "Amazon est le choix de la raison. Il faut arrêter de dire qu'Amazon est invisible".

Un partenaire de choix, mais aussi d'avenir selon le patron de la Ligue de football professionnel (LFP). "On se projette sur 2025-2030. Amazon va remettre la Ligue 1 au centre de la vie quotidienne des Français. On semble oublier qu'Amazon est le carrefour du mode de consommation des fans qui ont moins de moyens. Amazon, ce n'est pas un acteur qui n'existe pas, ce n'est pas Téléfoot (la chaîne lancée et arrêtée très vite par Mediapro, ndlr) qui part de zéro. C'est un outil qui est reçu par 10 millions de foyers en France, le double des foyers abonnés à Canal+", glisse Vincent Labrune.

Ce petit tacle n'est pas le seul en direction du groupe crypté, qui avait fait une offre inférieure à celle du site américain, assortie cependant de la perspective de bonus pour la LFP, à hauteur de 78 millions d'euros. "Dans la situation où se trouvent les clubs, il était difficile d'expliquer que 60 millions garantis de plus par an, c'était moins bien que 78 millions hypothétiques, comme le proposait Canal+", résume le président. "Canal+ n'a pas laissé tomber le foot français, mais a peut-être été frileux dans la dernière ligne droite", analyse-t-il.

"Un contrat est fait pour être respecté"

Concernant le retrait de Canal+ de la Ligue 1, Vincent Labrune fait part de son scepticisme : "Les déclarations d'intention, les menaces ou la politique-fiction, tout ça c'est très bien. Mais à un moment donné, il y a les faits et le monde réel. (...) On a un contrat avec beIN Sports (332 millions d'euros annuels et une sous-licence à Canal+, ndlr) qui n'a pas manifesté, à date, sa volonté de le résilier". Et de résumer : "Un contrat est fait pour être respecté". "Je n'ai pas envie de polémiquer avec quiconque et surtout pas avec Canal+, qui est un partenaire majeur et que j'apprécie particulièrement à titre personnel, mais je pense sincèrement que la stratégie systémique des contre-feux juridico-médiatiques a ses limites".

Dans un mail adressé aux salariés de Canal+ la semaine dernière et révélé par "L'Equipe", Maxime Saada, le président du directoire avait déploré le grand écart financier entre Amazon et la filiale de Vivendi. "Canal+ ne paiera pas 332 millions d'euros pour 20% des matchs, quand Amazon en diffuse 80% pour 250 millions d'euros", indiquait-il. Réponse de Vincent Labrune dans "L'Equipe" : "Si vous achetez un appartement et que deux ans après le marché de l'immobilier s'écroule, vous ne pouvez pas dire à celui qui vous l'a vendu que c'était trop cher... Il faut être sérieux. Donc, de notre point de vue, il n'y a pas de chance que ce contrat soit remis en cause".

l'info en continu
"La grande librairie" : Augustin Trapenard met ses pas dans ceux de François Busnel le mercredi 7 septembre sur France 5
Programme TV
"La grande librairie" : Augustin Trapenard met ses pas dans ceux de François...
"Les traîtres" : L'émission événement présentée par Eric Antoine arrive ce soir sur M6
Programme TV
"Les traîtres" : L'émission événement présentée par Eric Antoine arrive ce soir...
"Interdire le rayon alcool aux bénéficiaires de l'ARS" : RTL réagit après les propos polémiques d'un auditeur
Radio
"Interdire le rayon alcool aux bénéficiaires de l'ARS" : RTL réagit après les...
"Les cinquante" : La nouvelle télé-réalité de W9 débarque en access le lundi 5 septembre
Programme TV
"Les cinquante" : La nouvelle télé-réalité de W9 débarque en access le lundi 5...
Rachel Khan rejoint Radio Classique
Exclusivité
Rachel Khan rejoint Radio Classique
Ce soir à la télé : Le seul téléfilm de l'histoire en compétition officielle au Festival de Cannes
Programme TV
Ce soir à la télé : Le seul téléfilm de l'histoire en compétition officielle au...