"Avec TF1, il n'y a pas de guerre" : Cyril Hanouna rectifie ses chiffres sur "Le Late avec Alain Chabat"

Partager l'article
Vous lisez:
"Avec TF1, il n'y a pas de guerre" : Cyril Hanouna rectifie ses chiffres sur "Le Late avec Alain Chabat"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Cyril Hanouna revient sur la polémique avec "Le Late avec Alain Chabat" sur TF1 © C8
Après avoir affirmé en fin de semaine dernière dans "Touche pas à mon poste" qu'une enveloppe de 100.000 euros est allouée aux invités du "Late avec Alain Chabat" sur TF1, Cyril Hanouna a apporté quelques précisions hier soir sur C8.

La mise au point façon "Touche pas à mon poste". Lundi soir, pour son premier numéro de la semaine, Cyril Hanouna est revenu dans sur la polémique qu'il a lui-même déclenchée vendredi dans son émission en donnant des chiffres sur le budget du "Late avec Alain Chabat" que l'ex-Nul présente en deuxième partie de soirée sur TF1. "400.000 euros pour la production et 100.000 euros pour les invités", avait affirmé l'homme fort de C8, ce qui avait déclenché un communiqué de la part de TF1 et de R&G Productions, le producteur, pour démentir cette information, tout en annonçant saisir l'Arcom, le gendarme de l'audiovisuel.

À lire aussi
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste !" et C8
TV
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste...
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable face à un projet étonnant
TV
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable...
La belle histoire familiale d'un journaliste sportif après son passage dans "L'Equipe de Greg"
TV
La belle histoire familiale d'un journaliste sportif après son passage dans...
BFMTV diligente une enquête interne après des soupçons d'ingérence et suspend d'antenne Rachid M'Barki
TV
BFMTV diligente une enquête interne après des soupçons d'ingérence et suspend...

Dans "Le Parisien" lundi en début de soirée, le producteur Jérôme Revon a de nouveau démenti les chiffres et cité un budget d'environ 2,5 millions d'euros pour les dix numéros, soit environ 250.000 euros par numéro. "Les invités ne sont pas payés, sinon, on ne pourrait tout simplement pas faire l'émission", a également réaffirmé le professionnel.

"TF1 était en panique totale"

"TF1 était en panique totale", a résumé de son côté Cyril Hanouna hier soir pour résumer l'ambiance du week-end. L'occasion pour lui de préciser ses propres chiffres. "Mes infos étaient bonnes puisque c'est 500.000 euros par journée. J'avais peut-être oublié de dire que c'était par journée. (...) Et il y a une enveloppe pour les invités danse, les invités chant. Un Jean Dujardin n'est pas payé, c'est sûr". Sachant que, selon Cyril Hanouna, deux émissions ont été enregistrées chaque jour, cela correspond à la somme de 250.000 euros avancée par Jérôme Revon dans "Le Parisien".

"Avec TF1, il n'y a pas de guerre. On ne se parlait pas avant, maintenant on se parle", a précisé le trublion de C8. Et d'affirmer à propos des audiences mitigées de cette nouvelle émission : "C'est une catastrophe industrielle mais ils ne veulent pas avouer qu'ils ont pris une tôle". Ou encore : "Ils ont l'impression que ça nous fait plaisir. Mais on s'en fout que ça marche ou pas".

"C'est compliqué de mettre Canal sur la chaîne de Mimie Mathy"

Ses chroniqueurs n'ont pas été plus tendres avec "Le Late d'Alain Chabat". "C'est compliqué de mettre Canal sur la chaîne de Mimie Mathy", a estimé Matthieu Delormeau. "Je pense que ça les rendrait beaucoup plus humains et beaucoup plus sympathiques de reconnaître que ça ne marche pas", a complété Guillaume Genton. Cette séquence s'est terminée par un petit happening avec la venue d'un improbable expert médias, un certain Michel Carnat. L'homme s'est contenté de dire : "Les audiences, c'est catastrophique", avant de quitter le plateau de "Touche pas à mon poste" sous les rires et les applaudissements. puremedias.com vous propose de revoir une partie de cette séquence.

A noter que lundi soir, pour sa deuxième et dernière semaine de diffusion, "Le Late avec Alain Chabat" a été suivi par 991.000 téléspectateurs, soit 9,8% du public et une part de marché de 14,5% sur les femmes responsables des achats de moins de cinquante ans (FRDA-50) selon Médiamétrie.

Touche pas à mon poste
Touche pas à mon poste
Débat sur la peine de mort dans "TPMP" : Pas de manquements de C8, selon l'Arcom
Traitement de l'affaire Lola dans "TPMP" : C8 mise en demeure par l'Arcom
"Tocard va, allez tais-toi !" : Énorme clash entre Cyril Hanouna et le député Louis Boyard à propos de Vincent Bolloré
Voir toute l'actualité sur Touche pas à mon poste
Autour de Touche pas à mon poste
  • Stéphane Bak
  • Est-ce que ça marche ?
l'info en continu
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce soir sur France 2 ?
Déprogrammation
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce soir sur France 2 ?
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste !" et C8
TV
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste...
"Cette partouze d'influenceurs" : Sébastien Thoen dézingue "Asterix et Obélix : L'empire du milieu" sur RTL
Radio
"Cette partouze d'influenceurs" : Sébastien Thoen dézingue "Asterix et Obélix :...
"Ca me coûte un peu d'argent à produire" : Pourquoi Samuel Etienne a fait sponsoriser son émission sur Twitch
Plateforme
"Ca me coûte un peu d'argent à produire" : Pourquoi Samuel Etienne a fait...
Netfix : Un thriller poignant, inspiré de faits réels, va quitter la plateforme dans quelques jours
SVOD
Netfix : Un thriller poignant, inspiré de faits réels, va quitter la plateforme...
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable face à un projet étonnant
TV
"Qui veut être mon associé ?" : Les investisseurs pris d'un fou-rire incontrôlable...