"Boyard Land" : puremedias.com a vu les premières images du spin-off de "Fort Boyard"

Partager l'article
Vous lisez:
"Boyard Land" : puremedias.com a vu les premières images du spin-off de "Fort Boyard"
Willy Rovelli est le personnage central de "Boyard Land"
Willy Rovelli est le personnage central de "Boyard Land" © Instagram Willy Rovelli
Les 50 premières minutes du jeu ont été dévoilées à la presse ce mercredi.

Un "univers à la Tim Burton avec une touche de 'The Greatest Showman'". C'est de cette manière qu'Alexandra Redde-Amiel, la patronne des divertissements et des variétés de France Télévisions résume l'esprit de "Boyard Land", jeu dérivé du programme culte "Fort Boyard". Cette nouveauté, qui plus est une création française signée Adventure Line Productions (ALP), arrivera à l'antenne dans les prochaines semaines sur France 2. Les quatre numéros mis en boîte sont actuellement en cours de montage, pour une diffusion qui n'a pas encore été annoncée mais paraît imminente.

À lire aussi
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Deux ans de développement

Après s'être rendu dans les coulisses du tournage le mois dernier à Boran-sur-Oise, près de Paris, puremedias.com a pu découvrir, comme de nombreux médias réunis pour l'occasion dans l'enceinte du parc d'attraction du Jardin d'acclimatation, à Paris, les 50 premières minutes du programme. Et quoi de plus logique que d'inviter les journalistes dans un parc d'attractions, quand on sait que "Boyard Land" se déroule dans cet univers ? Un projet d'envergure, qui a nécessité pas moins de deux ans de développement et pour lequel 40 attractions sont nées dans l'esprit de Guillaume Ramain, producteur artistique et dans celui de ses équipes.

Pensé comme un prequel de l'émission culte, le programme a été tourné sur une ancienne base de loisirs et est incarné par un duo composé d'Olivier Minne et de Willy Rovelli, deux visages familiers de "Fort Boyard". Un duo testé avec succès cet été en deuxième partie de soirée avec les numéros spéciaux destinés à célébrer les 30 ans du célèbre fort. Si Olivier Minne est toujours l'animateur, Willy Rovelli a pour sa part troqué son tablier de cuistot pour le costume autrement plus classe de directeur de parc qui lui permet d'occuper une place centrale.

Deux équipes de quatre personnalités

Dans la genèse développée par ALP, le parc de "Boyard Land" était autrefois celui du père Fouras qui, dévasté par son histoire d'amour impossible avec la fée Roni (Nicole Ferroni) a préféré s'exiler et trouver refuge dans son fort de Charente-Maritime. Voilà pour les bases. Dans les faits, deux équipes de quatre personnalités - les Rouge d'un côté et les Blanc de l'autre - s'affrontent pour tenter d'amasser le plus de Boyards possible. Des Boyards qui sont convertis en euros sonnants et trébuchants à l'issue de l'épreuve finale, l'ascension à mains nues d'une grande roue de 18 mètres de haut, soit l'équivalent de six étages, avec jusqu'à 15.000 euros à la clé en faveur d'associations.

Dans le numéro présenté à la presse, Amel Bent, Slimane, Vitaa, Mickaël Miro d'un côté et Jarry, Frédérick Bousquet, Ariane Brodier et Christelle Cholet de l'autre, se sont affrontés. Une bonne surprise dans l'ensemble puisque la magie opère dès les premières minutes, avec un générique soigné mettant en avant les différents personnages tous plus étonnants les uns que les autres qui composent l'univers de "Boyard Land". Citons un géant de 2,35 m baptisé Passe Nullepart, des soeurs siamoises répondant au nom de Double Passe ou encore Pass'ivite, incarné par Anthony Laborde alias Passe Muraille dans le jeu original. La musique, féérique, est omniprésente, mais pas gênante.

Les deux équipes débutent l'aventure avec 100 Boyards chacune, une somme qui leur permet de payer l'accès aux attractions, dont le prix de base débute à 5 Boyards. Il faut souvent débourser le double pour pouvoir s'offrir un avantage (essai ou temps supplémentaire) sur les épreuves. Ici, pas de clés à récupérer, mais des ours en peluche baptisés les "Willies", en hommage au directeur mégalo du parc, Willy Rovelli, pour un gain potentiel de 20 Boyards.

Dans les épreuves qui ont été dévoilées à l'écran, toutes ne présentent pas le même niveau d'intérêt mais on se prend vite de sympathie pour les candidats qui par moments semblent retomber en enfance le temps d'une attraction. Pour éviter l'effet de lassitude, la production alterne les épreuves où deux équipes s'affrontent et les épreuves en solo. Mention spéciale à la "Maison des Clowns", dans lequel un candidat, Jarry en l'occurrence, doit libérer un ours en peluche retenu par une ligne de vie, en surmontant divers obstacles... et sa peur des clowns.

"C'est vraiment une émission de sadiques"

A l'instar de son illustre aîné, "Boyard Land" s'amuse avec les peurs de ses participants. On sourit en entendant les cris d'effroi poussés par l'humoriste dans la "Maison des Clowns" lorsqu'il se fait surprendre à plusieurs reprises par l'occupant des lieux, tout droit sorti d'un roman de Stephen King. Même constat positif pour l'épreuve de la "Pince humaine" où c'est le candidat, juché sur une plateforme en mouvement contrôlée par un de ses coéquipiers, qui occupe la fonction de pince. Aveuglé et sanglé, sa seule marge de manoeuvre consiste à tendre les bras pour s'emparer du "Willy" tout en tentant d'éviter les rats qui peuplent la cage géante. "C'est vraiment une émission de sadiques", s'amuse ainsi Amel Bent, mise à rude épreuve.

La production a su également tirer partie des conditions de tournage compliquées, marquées par la pluie et par le froid, en faisant par exemple croire que la pluie est un sort jeté par Nicole Ferroni, alias la Fée Roni, laquelle, tel un père Fouras au féminin mais en plus punk, accueille les deux équipes au milieu de sa "rivière enchantée" pour deux duels. Le père Fouras lui, physiquement absent des lieux, apparaît seulement à l'antenne pour expliquer les règles du jeu. L'occasion de le découvrir vêtu d'un habit de Monsieur loyal à des années lumière de la modeste toge qu'il arbore depuis 30 ans chaque été sur France 2.

Si la chaîne reste pour l'heure prudente en se contentant d'affirmer qu'elle veut proposer un programme capable de rassembler le public le plus large possible, le destin de "Boyard Land" dépendra bien entendu en grande partie de ses audiences. Adventure Line Productions a d'ores et déjà prévu en cas de saison 2 de retourner poser ses caméras sur la même base de loisirs, de préférence plus tôt dans le calendrier, dans l'espoir d'avoir un climat plus clément...

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Stratégik Platypus

Ca a l'air pas mal.



xavier brunet

Donc, si j'ai bien compris on prend les gens pour des imbéciles avec une marque qui n'a rien a voir avec celle de Jacques Antoine. Bref, ça se passe dans un parc d'attraction ! Pire, ça a l'air de ressembler à une émission d'Arthur "rock'n'roll circus" Un peu comme les cigarettes, ça a la marque mais pas le gout.



matew76

Voilà tu juges sans rien avoir vu...comme souvent sur ce site..



matew76

Personne n'a rien vu dans ceux qui commentent et déjà t'en a qui disent je ne regarderais pas...mais sérieusement..ça vous sert a quoi ?



Next Boy

ca va marcher, aucun doute
bonne idée



Sanmibor

Ouais donc en gros c'est la version fête foraine de Fort Boyard qu'on a depuis quelques années, qui commence à être assez usante et répétitive, mais puissance 1000. GÉNIAL.
Mais si ça peut permettre de revenir à un Fort Boyard sobre, archaïque, un peu effrayant, je dis oui.



Dotv

Ah bon ....



Dotv

L'entendre est encore pire que de le voir....



Dotv

Je n'ai rien compris , c'est du fort boyard revu et corrige mais pas au fort boyard , ok avec des géants au lieu de nains , passe muraille en sœur siamoise , ok , façon tim burton MDR et ca va nous couter combien tout ca ???
Sinon willy et jarry ds la meme émission , c'est plus que je ne peux supporter , les prod doivent pas arrêter de leur dire de " faire le show " ou qu'ils soient alors ils n’arrêtent jamais et c'est soulant de les voir et surtout de les entendre , non merci ....



Sandra Lejeune

Animé par Rovelli = pas moyen, il est usant, fatiguant rien qu'en le voyant 5 minutes alors une emission complète non merci



Steph3333

C'est ce que je dis plus bas, Fort Boyard sans le Fort Boyard, il y a un truc qui ne colle pas.



Steph3333

Willy Rovelli, Jarry qui en fait des tonnes à la télé, ça fait beaucoup.
S'il y a une saison 2, le casting sera probablement à revoir.
Et puis, un fort Boyard sans le fort Boyard, il manque 50% du concept au final.



Panpan

Je regarderai en tant que fan de Fort Boyard mais sans grande conviction... au moins, la surprise ne pourra être que bonne.



Selim

Ça a l'air très chouette !



AB77

Ça promet :)



stef38

Rien que de savoir que Willy Rovelli occupe une place centrale, je ne vais même pas m'aventurer à regarder ^^



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
Programme TV
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
Séries
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de triche par Nagui
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de...
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et étrille les éditorialistes de la chaîne
TV
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et...
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
TV
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Vidéos Puremedias