"Ce gros porc puant d'Harvey Weinstein" : Antoine de Caunes "fier" de sa fille Emma de Caunes

Partager l'article
Vous lisez:
"Ce gros porc puant d'Harvey Weinstein" : Antoine de Caunes "fier" de sa fille Emma de Caunes
Antoine de Caunes dans "Popopop"
Antoine de Caunes dans "Popopop" © France Inter
L'animateur a évoqué le témoignage de sa fille au "New Yorker".

Le papa soutient sa fille. Depuis une semaine, le producteur américain Harvey Weinstein est empêtré dans un scandale sexuel qui voit chaque jour de nouvelles actrices l'accuser de harcèlement sexuel ou de viol. Après un premier article du "New York Times", le "New Yorker" a été le deuxième média à faire des révélations sur cette sordide affaire, dévoilant le témoignage de huit nouvelles femmes qui auraient été victimes du producteur.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Parmi elles, Emma de Caunes, qui a raconté en détails au magazine comment Harvey Weinstein avait tenté de la forcer à avoir des rapports sexuels avec lui dans une chambre d'hôtel, après un déjeuner professionnel. "J'étais tétanisée" raconte ainsi Emma de Caunes au "New Yorker". "Mais je ne voulais pas lui montrer que j'avais peur parce que je sentais que plus j'étais effrayée, plus il était excité" poursuit-elle, disant s'être sentie comme "un animal sauvage face à un chasseur"

"Ce gros porc puant"

Hier après-midi, Antoine de Caunes est revenu sur les révélations faites par sa fille en introduction de "Popopop", son émission culturelle quotidienne diffusée sur France Inter. "Je suis un père comblé. J'ai trois beaux enfants auxquels je trouve toutes les vertus", a-t-il commencé, évoquant ses "deux beaux gaillards" puis sa fille qui fait "le merveilleux métier d'actrice". Il a ensuite parlé des "hommes de pouvoir", des "prédateurs sexuels qui abusent de leur position" dans ce milieu.

"Mais il arrive que ces femmes se rebiffent et rendent publics de tels agissements. C'est ce que vient de faire ma fille, en même temps qu'Asia Argento, Angelina Jolie, Judith Godrèche, Rosanna Arquette et plein d'autres en dévoilant les turpitudes d'un tout puissant producteur hollywoodien, ce gros porc puant d'Harvey Weinstien pour bien le nommer. Tout le monde le sait, il faut du courage quand on est une femme pour mettre sur la place publique de telles histoires (...) Voilà pourquoi aujourd'hui je suis heureux non seulement d'avoir trois beaux enfants, mais en plus je suis fier d'avoir une fille comme elle", a-t-il conclu. puremedias.com vous propose de découvrir la séquence dans le tweet ci-dessous. De son côté, Emma de Caunes a simplement repris la chronique en question sur son compte Twitter, la commentant de la sorte : "Et moi fière d'avoir un papa comme lui".

Sur le même thème
l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias