"Drag Race France" : Un épisode tourné en 2 jours, un apprentissage express... Dans les coulisses, c'est vraiment "une course" !

Partager l'article
Vous lisez:
"Drag Race France" : Un épisode tourné en 2 jours, un apprentissage express... Dans les coulisses, c'est vraiment "une course" !
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Quand une queen de "Drag Race France" avoue ne pas connaître Nicola Sirkis © Capture d'écran France 2
Pour puremédias.com, Nicolas Missoffe et Raphaël Cioffi, les producteurs de "Drag Race France" ont accepté de dévoiler les coulisses de fabrication du programme de France 2.

"Les Américains nous avaient prévenu dès le début. L'info est dans le titre. C'est vraiment une course", lance, amusé, Raphaël Cioffi, l'un des producteurs de "Drag Race France", auprès de puremedias.com. Depuis l'été dernier, la compétition de drag queens de France Télévisions connaît un écho retentissant en France. Entre défilées légendaires, lypsinc iconiques et sujets de société, l'émission fait vibrer des centaines de milliers de téléspectateurs chaque week-end. Pourtant, loin des strass et paillettes, la production de l'émission est un véritable défi pour Endemol France et Shake Shake Shake. "En terme de production, c'est vraiment l'une des émissions les plus dures de la télévision", nous explique d'entrée Nicolas Missoffe qui officie également sur "Les enfants de la télé" et "Prodiges" sur France 2. Tout commence réellement "six à sept semaines avant le début du tournage."

À lire aussi
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
TV
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des "Petits meurtres d'Agatha Christie" sur France 2
TV
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des...
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les débordements" de Cyril Hanouna dans "TPMP"
TV
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les...
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6 nouvelles recrues de la troupe ?
TV
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6...

A LIRE AUSSI : "Drag Race France" : Qui a gagné la saison 2 ?

"On tourne un épisode en 2 jours. Dans ces deux jours, on doit tout faire rentrer"

Après avoir peaufiné leur cast, les producteurs envoient aux reines "un document, une bible assez large, qui leur donne plein d'infos, plus ou moins précises, sur le nombre de looks qu'il faudra ou sur les thématiques globales. La course commence vraiment pour elles quand elles reçoivent ce document. Un mois et demi pour tout préparer, c'est très sport en réalité", confie Nicolas Missoffe.

La course prend un virage décisif lors du début du tournage. "On tourne un épisode en deux jours. Dans ces deux jours, on doit tout faire rentrer, explique le producteur. Pour le premier épisode de la saison 2, par exemple, on a commencé par filmer l'entrée des queens, puis leur rencontre avec Nicky (Doll), le mini-défi photo, tous les plateaux et, enfin, on leur a fait découvrir la musique du l'hymne. Elles ont dû écrire leur texte en une après-midi. Le soir, on a fait venir un studio d'enregistrement sur le plateau et elles ont enregistré leur voix en studio tout en préparant leur chorégraphie pour le lendemain. Le lendemain matin, elles ont répété avec un chorégraphe puis on a tourné la scène l'après-midi même. Au final, on a commencé le tournage le lundi à 9h et on a fini le mardi à 19h". "Le pire c'est que tout recommence le lendemain avec le même rythme", ajoute Raphaël Cioffi.

A lire aussi : Nicolas Missoffe et Raphaël Cioffi : "'Drag Race France' montre comment la télévision devrait parler des sujets LGBTQIA+"

"Avec ce rythme, tu n'as pas le temps de te mettre des barrières"

Ce rythme de tournage, le même dans chaque version de la franchise, permet aux queens de "ne pas trop réfléchir", selon ce dernier. "Elles accèdent encore plus vite à elle-même. Avec ce rythme, tu n'as pas le temps de te mettre des barrières, tu lâches prise direct. Avant, elles regardaient 'Drag Race' en se disant 'mais pourquoi elle n'a pas fait ça, pourquoi elle fait ci', jamais elles n'auraient imaginer ce rythme. À la fin du tournage, elles sont toutes hyper bienveillantes et nous disent 'je ne critiquerai plus jamais quelqu'un à la télé'", explique le producteur qui n'en revient toujours pas que les queens de la saison aient réussi à performer "une comédie musicale, mini-drag, de presque 15 minutes, qu'elles ne connaissaient pas 24 heures avant".

l'info en continu
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
TV
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des "Petits meurtres d'Agatha Christie" sur France 2
TV
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des...
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les débordements" de Cyril Hanouna dans "TPMP"
TV
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les...
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6 nouvelles recrues de la troupe ?
TV
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6...
"C'est absolument scandaleux !" : Dans "C à vous", Élise Lucet s'emporte contre la campagne de LFI utilisant l'image Nathalie Saint-Cricq
TV
"C'est absolument scandaleux !" : Dans "C à vous", Élise Lucet s'emporte contre la...
Santa nouvelle recrue des Enfoirés : "J'ai été prise d'émoi de les voir reprendre ma chanson 'Popcorn salé'"
Interview
Santa nouvelle recrue des Enfoirés : "J'ai été prise d'émoi de les voir reprendre...