"Envoyé spécial" sur le glyphosate : Le CSA ne relève aucun manquement

Partager l'article
Vous lisez:
"Envoyé spécial" sur le glyphosate : Le CSA ne relève aucun manquement
"Envoyé spécial"
"Envoyé spécial" © France 2
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait reçu plus de 500 signalements concernant le numéro du magazine de France 2 diffusé le 17 janvier dernier.

Le CSA ne reproche aucun manquement à France 2. Le 17 janvier 2019, "Envoyé Spécial" sur France 2 s'était penché pendant deux heures et à travers plusieurs reportages sur le glyphosate, un herbicide controversé. Lors de la diffusion de l'émission, de nombreux internautes, dont notamment des journalistes, avaient pointé du doigt sur les réseaux sociaux certains éléments du magazine d'Elise Lucet qu'ils estimaient incohérents, voire complètement faux. Quelques jours plus tard, le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait reçu plus de 500 signalements concernant ce numéro. De son côté, France 2 avait publié une réponse point par point aux critiques faites à l'encontre du numéro d'"Envoyé spécial".

À lire aussi
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
Clash dans "TPMP", Morandini pris à partie, karaoké dans "ADP" : Le zapping de la semaine
TV
Clash dans "TPMP", Morandini pris à partie, karaoké dans "ADP" : Le zapping de la...
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer "L'Express TV"
TV
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer...
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"
TV
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"

"Il était rappelé l'absence de consensus scientifique sur le caractère cancérogène du glyphosate"

Dans une décision publiée ce lundi, le gendarme de l'audiovisuel précise avoir été saisi par de nombreux téléspectateurs et par des parlementaires au sujet du magazine de France 2. Les plaignants dénonçaient une émission "totalement à charge" contre le glyphosate, véhiculant de fausses informations et stigmatisant les agriculteurs utilisant cet herbicide.

"Le Conseil a relevé que l'objet de l'émission n'était pas d'apporter un éclairage scientifique sur la dangerosité du glyphosate, mais de présenter les pratiques de la société Monsanto en matière de recherche scientifique et d'études relatives au glyphosate. Dans la plupart des sujets, il était rappelé l'absence de consensus scientifique sur le caractère cancérogène du glyphosate", souligne le CSA dans sa décision. De plus, le Conseil présidé par Roch-Olivier Maistre note que l'expression des différents points de vue a été assurée par l'émission, "dans la mesure où ont été invités à s'exprimer un représentant de la société BAYER France", "les chercheurs mis en cause en raison des études qu'ils avaient produites", "des responsables politiques français" et "un agriculteur avançant que le glyphosate ne présente pas de danger cancérogène".

"Aucun manquement à ses obligations en matière d'honnêteté"

Le CSA reconnaît que la diffusion de certains témoignages de personnes attribuant leurs maladies respectives au glyphosate a pu heurter le public. Toutefois, il ne considère pas qu'un manquement de la chaîne "à ses obligations ait été caractérisé". "En diffusant un dialogue entre deux agriculteurs céréaliers aux méthodes opposées, l'émission n'a pas donné lieu à une stigmatisation de l'agriculteur pratiquant une agriculture conventionnelle", ajoutent les Sages. Et de conclure : "Le CSA a estimé qu'il ne pouvait pas être reproché à la chaîne d'avoir manqué à ses obligations en matière d'honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information, ni en matière de dignité de la personne humaine et de présentation des différents points de vue."

Invité en janvier du "Quart d'heure médias" de puremedias.com, Yannick Letranchant, patron de l'information de France Télévisions, avait répondu aux critiques contre ce numéro d'"Envoyé spécial" :

Yannick Letranchant, invité du "Quart d'heure médias" © France 2
Envoyé spécial
Envoyé spécial
"Le procès médiatique est fait à l'avance" : "Envoyé spécial" diffuse le seul échange entre N. Hulot et E. Lucet (MAJ)
"Envoyé spécial" : L'enquête sur Nicolas Hulot sera diffusée ce soir sur France 2
"Envoyé spécial" : Un bug relance un reportage à zéro, Elise Lucet meuble comme elle peut
"Envoyé spécial" fête ses 30 ans toute la nuit ce soir sur France 2
Voir toute l'actualité sur Envoyé spécial
l'info en continu
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
"Danse avec les stars" : Quel bilan pour le show de retour sur TF1 après deux ans d'absence ?
Audiences
"Danse avec les stars" : Quel bilan pour le show de retour sur TF1 après deux ans...
Audiences Youtube : Qui de Cyprien, Squeezie, McFly et Carlito ou Tibo InShape arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Cyprien, Squeezie, McFly et Carlito ou Tibo InShape...
"Tahiti Quest" : Issa Doumbia aux commandes de la saison 5 dès ce soir sur Gulli
Programme TV
"Tahiti Quest" : Issa Doumbia aux commandes de la saison 5 dès ce soir sur Gulli
Clash dans "TPMP", Morandini pris à partie, karaoké dans "ADP" : Le zapping de la semaine
TV
Clash dans "TPMP", Morandini pris à partie, karaoké dans "ADP" : Le zapping de la...
Audiences access 20h : Delahousse réduit l'écart avec Coudray, le "19.45" au plus bas, record pour Lemoine
Audiences
Audiences access 20h : Delahousse réduit l'écart avec Coudray, le "19.45" au plus...