"Grazia" absent des kiosques pendant plusieurs mois faute de publicité

Partager l'article
Vous lisez:
"Grazia" absent des kiosques pendant plusieurs mois faute de publicité
"Grazia"
"Grazia" © "Grazia"
Un dernier numéro du magazine féminin doit paraître demain.

La presse touchée indirectement par la crise sanitaire. Selon une information de "Challenges", que puremedias.com est en mesure de confirmer, le magazine féminin "Grazia" voit sa parution suspendue durant le temps de la crise. Cette décision fait suite aux annulations des communications des annonceurs au sein du journal. Toutefois, un numéro est toujours prévu en kiosques demain. L'activité du site de l'hebdomadaire est pour sa part maintenue.

À lire aussi
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

Un hebdomadaire détenu par Reworld Media depuis l'automne 2019

Depuis le 31 juillet 2019, le magazine féminin "Grazia" est détenu par l'entreprise de presse Reworld Media. Le titre a été cédé par Mondadori France. Ce dernier avait pris la décision vendre ses magazines, comprenant également "Science et Vie", "Closer" et "Telestar" à la société fondée par Pascal Chevalier pour une somme s'élevant à 70 millions d'euros. Ainsi, la rédaction de "Grazia" a rejoint depuis la rentrée dernière celles de "Marie France", "Be" et "Télé Magazine".

En octobre dernier, le groupe Reworld Media avait fait face aux départs de près de 200 journalistes en CDI dans le cadre de leur clause de cession. Au total, c'est 60% des journalistes qui ont quitté le groupe Reworld Media. Pour rappel, la clause de cession est un dispositif permettant aux journalistes de démissionner à des conditions avantageuses lors d'un changement d'actionnaire. Dans une interview accordée aux "Echos" le 22 octobre 2019, Pascal Chevalier avait jugé ces départs "compréhensibles car la presse magazine est en crise", même s'il croyait aussi détecter en eux un "effet d'aubaine". "Chez Mondadori, il n'y avait pas eu de clause de cession depuis quinze ans, il est donc logique que les départs soient importants", avait-il souligné. Et d'ajouter : "Notre projet, c'est de lancer de multiples idées nouvelles, de les tester sur ce secteur en pleine transformation qu'est la presse magazine et de lui réinventer une vie dans le numérique."

l'info en continu
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire devant les prud'hommes
Sport
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire...
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
Programme TV
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Cinéma
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La gaule d'Antoine" faible
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La...
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA", "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA",...
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour "Cuisine impossible" sur TF1
Audiences
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour...
Vidéos Puremedias