"J'ai toujours été quelqu'un d'hyper transparent" : Critiquée pour avoir relayé un texto de Rachida Dati face à Marine Tondelier sur BFMTV, Apolline de Malherbe se défend

Partager l'article
Vous lisez:
"J'ai toujours été quelqu'un d'hyper transparent" : Critiquée pour avoir relayé un texto de Rachida Dati face à Marine Tondelier sur BFMTV, Apolline de Malherbe se défend
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Apolline de Malherbe face à Marine Tondelier ce mercredi 3 juillet 2024 dans "Face à BFM" sur BFMTV. © BFMTV
La journaliste de RMC et BFMTV a réagi, ce jeudi 4 juillet 2024 auprès de puremedias.com, aux critiques qui ont suivi son interview de Marine Tondelier la veille dans "Face à BFM".

Le texto de la discorde. À l'instar du Premier ministre Gabriel Attal et du président du Rassemblement national, Jordan Bardella, Marine Tondelier a répondu, ce mercredi 3 juillet 2024, à l'invitation de "Face à BFM", l'émission montée par la chaîne info après qu'elle a été forcée de renoncer à l'organisation d'un débat de l'entre-deux-tours. La secrétaire nationale des Écologistes a notamment été interrogée par Apolline de Malherbe, très critiquée par ses pairs sur X (anciennement Twitter) pour avoir lu face à elle à l'antenne un texto envoyé par Rachida Dati, ministre de la Culture et adversaire de Marine Tondelier, "sans recul ni vérification", s'étrangle, par exemple, "Libération".

À lire aussi
"Je ne donne pas de l'argent pour me faire taper dessus" : Valérie Pécresse enchaîne les punchlines et fait la morale à Anne Hidalgo dans le documentaire de France 2 sur les coulisses des JO
Politique
"Je ne donne pas de l'argent pour me faire taper dessus" : Valérie Pécresse...
"Ça fait deux ans que je prends sur moi" : Marine Tondelier revient sur son échange musclé avec Jean-Philippe Tanguy sur France 2
Politique
"Ça fait deux ans que je prends sur moi" : Marine Tondelier revient sur son...
"Vous êtes sûrs de ça ?" : Jean-Luc Mélenchon perturbé par une annonce en direct sur BFM TV
Politique
"Vous êtes sûrs de ça ?" : Jean-Luc Mélenchon perturbé par une annonce en direct...
"Marc-Olivier Fogiel entache la crédibilité de la rédaction" : Les syndicats de BFMTV fustigent son "clair soutien" à Nicolas Sarkozy après une enquête de "Mediapart"
Politique
"Marc-Olivier Fogiel entache la crédibilité de la rédaction" : Les syndicats de...

"Comment vous réagissez au fait d'être soutenue par des paroles comme celles-là ?"

La matinalière de RMC a souhaité revenir avec la représentante du Nouveau Front populaire (NFP) "sur les paroles (vulgaires et insultantes à l'égard, entre autres, de Marine Le Pen et de Marion Maréchal, ndlr) de 'No Pasarán'", un morceau signé d'une vingtaine de rappeurs "qui appellent, comme vous, à faire barrage au Rassemblement national". "Comment vous réagissez au fait d'être soutenue par des paroles comme celles-là ?", s'est questionnée Apolline de Malherbe.

"Vous avez noté que je ne suis pas leur porte-parole, que ce n'est pas moi qui ai écrit leur clip et que ce n'est pas moi qui leur ai demandé de le faire", a immédiatement mis les choses au clair Marine Tondelier. "Est-ce qu'il ne faut pas les condamner et carrément demander à la justice de s'en saisir ?", l'a relancée la journaliste. "Si la justice estime qu'elle doit s'en saisir, elle s'en saisit. C'est la justice qui rend la justice", a précisé Marine Tondelier, préférant porter la focale sur les propos "racistes", "antisémites" et "négationnistes" des candidats RN. Quelques minutes plus tard, Apolline de Malherbe d'insister à propos de "ce fameux clip" : "Est-ce que ça vous met mal à l'aise ?", a-t-elle demandé à son invitée qui lui a reproché de "faire diversion".

Comme pour conclure cette séquence, que puremedias.com vous propose de visionner, Apolline de Malherbe a donc lu un texto signé Rachida Dati "qui dit qu'à une autre époque, les féministes de gauche avaient poursuivi et fait condamner Orelsan, considéré de droite". Marine Tondelier a alors tenté de la contredire avant d'être interrompue : "Bref, vous pourriez dire que vous voulez poursuivre (le collectif de rappeurs). Vous ne le dîtes pas !", en a conclu Apolline de Malherbe sans préciser par ailleurs qu'en 2016, Orelsan, condamné une première fois en 2013 pour des propos violents dans plusieurs de ses chansons, a finalement été relaxé, comme l'a écrit par exemple "Le Figaro". La Cour d'appel de Versailles estimant que les propos du chanteur relevaient de la liberté d'expression.

"Avec Jordan Bardella, j'ai relayé la question d'un attaché parlementaire PS sur les droits des parents gays"

Invitée par puremedias.com à réagir à ces critiques, Apolline de Malherbe se défend dans un texto envoyé à la rédaction : "Ma première surprise est que l'on puisse être davantage choqué par (le fait de lire un texto de Rachida Dati, ndlr) que par les propos immondes, sexistes, ultra violents, complotistes et homophobes des rappeurs", a-t-elle évacué.

"Pour le reste, j'ai toujours été quelqu'un d'hyper transparent et direct : le direct, c'est justement cela. Je raconte tout, et mes auditeurs le savent bien. Pendant mes émissions, je reçois souvent des messages de politiques, d'anciens ministres, d'élus de droite, de gauche, du centre", a-t-elle convenu. "Avec Jordan Bardella hier, j'ai d'ailleurs relayé la question d'un attaché parlementaire PS sur les droits des parents gays. C'est sourcé, c'est fait en toute transparence, et je permets en toute liberté aux politiques de répondre. L'interview est un exercice de grande liberté et réactivité. C'est ce qui me plaît. Et je respecte infiniment la liberté de mes interlocuteurs", a-t-elle écrit.

Cinq jours plus tôt, le 29 juin dernier, la journaliste s'interrogeait pourtant sur X : "Devons-nous, en tant que journalistes, nous contenter de répéter ce qu'affirme le ministère de l'Intérieur, avec le tampon du Conseil d'État ? Nous contenter de ce que le ministère affirme du nombre de manifestants dans une manifestation ? De ce qui serait ou non des "violences policières" ? Et ne faire que reprendre ce que le ministère décide de la couleur des partis ? Ou alors, devons nous observer nous-même les faits, qui ne sont pas figés, et qui font sans cesse bouger les lignes ?", questionnait-elle. Avant de conclure : "Je ne prétends pas clore ce débat qui est complexe. Et la période impose à la fois exigence et grand respect les uns des autres".

Apolline de Malherbe
Apolline de Malherbe
Sébastien Chenu confirme que le Rassemblement national privatisera l'audiovisuel public en cas de victoire du RN aux législatives
"Vous avez bien fermé la porte ?" : Quand Apolline de Malherbe s'inspire de Jean-Pierre Elkabbach face à Valérie Hayer sur RMC
"C'est saisissant et remarquable !" : Apolline de Malherbe bouleversée par le témoignage d'un auditeur sur RMC
Voir toute l'actualité sur Apolline de Malherbe
Autour de Apolline de Malherbe
  • Julien Courbet
  • Yann Barthès
  • Karine Le Marchand
  • Camille Combal
  • Stéphane Plaza
l'info en continu
"Nous serons bien là, à l'antenne, à la rentrée" : H20, la société qui produit "TPMP", réagit après la décision de l'Arcom de ne pas renouveler la fréquence de C8
TV
"Nous serons bien là, à l'antenne, à la rentrée" : H20, la société qui produit...
"Entre 10h et 0h30, on bascule sur une page blanche" : Découvrez les coulisses du studio de France Info qui délocalise et bouleverse son antenne pendant les JO (Photos)
Exclusivité
"Entre 10h et 0h30, on bascule sur une page blanche" : Découvrez les coulisses du...
"Les recours nécessaires" : NRJ 12 envisage de contester la décision de l'Arcom de lui retirer sa fréquence
TV
"Les recours nécessaires" : NRJ 12 envisage de contester la décision de l'Arcom de...
Audiences Netflix : "Super Mario Bros. le film" fait toujours la course en tête, la suite du classement chamboulée par des nouveautés
SVOD
Audiences Netflix : "Super Mario Bros. le film" fait toujours la course en tête,...
"Bolloré perd une fréquence mais en conserve six" : Le Média, candidat à la TNT non-retenu par l'Arcom, fait part de sa "consternation" et "engage un recours"
TV
"Bolloré perd une fréquence mais en conserve six" : Le Média, candidat à la TNT...
"Je suis sous le choc et triste" : Maxime Saada, président de Canal+, réagit après la décision de l'Arcom de ne pas renouveler la fréquence de C8
TV
"Je suis sous le choc et triste" : Maxime Saada, président de Canal+, réagit après...