"Jacqueline Sauvage" : Le réalisateur Yves Rénier furieux contre TF1 et les publicités

Partager l'article
Vous lisez:
"Jacqueline Sauvage" : Le réalisateur Yves Rénier furieux contre TF1 et les publicités
Yves Rénier sur Voltage © Dailymotion
Il n'a pas apprécié de voir son oeuvre envahie par les coupures publicitaires.

Yves Rénier n'est pas content et entend bien le faire savoir. Invité de l'émission "Le show de luxe", sur la radio "Voltage" mardi soir, au lendemain de la diffusion sur TF1 de "Jacqueline Sauvage" dont il a réalisé les deux épisodes, l'homme a fait savoir qu'il n'était pas satisfait de la manière dont la chaîne a géré les coupures publicitaires.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce soir a été raccourci"
Interview
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

Car comme 7,67 millions de personnes (33,5% de PDA) en moyenne selon Médiamétrie, le metteur en scène était présent devant son écran de télévision avec sa femme pour suivre la fiction. "On voyait cet amalgame de pubs. On était hallucinés parce que c'est la première fois que je regarde un film ou une dramatique sur TF1 donc je ne savais pas que c'était saucissonné comme ça. C'est incroyable !", s'est-il exclamé en référence aux trois coupures publicitaires. Un nombre d'interruptions qui n'a cependant rien d'exceptionnel sur une chaîne privée.

"Sept minutes avant la fin, ils coupent"

Et pour expliquer en quoi sa colère n'est pas vaine, Yves Rénier a cité un exemple précis. "Sept minutes avant la fin, tac, ils coupent. A un moment hyper crucial dans le film, paf, ils te balancent une pub. C'est vrai que là j'étais un peu 'fumasse'", a-t-il confié, tout en reconnaissant qu'il n'était pas en mesure d'imposer quoi que ce soit à TF1 en matière de coupures publicitaires. Il n'a pas manqué de relever au passage que chaque écran publicitaire était "gavé" de spots : "Je n'ai jamais vu autant de pubs de ma vie !".

"Le film, je ne l'ai pas fait pour qu'il soit tronçonné comme ça. C'est un film que tu dois regarder en 1h30 d'affilée. (...) C'est un film qui te prend à la gorge. Dès le départ, il te chope et il ne te lâche plus jusqu'à la fin. Comment veux-tu qu'il ne te lâche plus jusqu'à la fin si tu le coupes déjà trois fois ?", a-t-il ajouté, visiblement exaspéré. puremedias.com vous propose de revoir le coup de gueule du réalisateur.

Sur le même thème
l'info en continu
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
"Le bureau des légendes" : Pourquoi la saison 5 n'est-elle pas disponible sur myCANAL ?
Séries
"Le bureau des légendes" : Pourquoi la saison 5 n'est-elle pas disponible sur...
Christophe Dugarry va quitter RMC
TV
Christophe Dugarry va quitter RMC
David Pujadas présente ses excuses pour... son maquillage !
TV
David Pujadas présente ses excuses pour... son maquillage !
Audiences : Quel score pour le discours de la Reine Elisabeth sur BFMTV, CNews et LCI ?
Audiences
Audiences : Quel score pour le discours de la Reine Elisabeth sur BFMTV, CNews et...
Gilles Pélisson prédit une chute "d''au moins 50%" du chiffre d'affaires publicitaire de TF1 en avril
Business
Gilles Pélisson prédit une chute "d''au moins 50%" du chiffre d'affaires...
Vidéos Puremedias