"La Reine des neiges" aurait dû avoir une tout autre fin

Partager l'article
Vous lisez:
"La Reine des neiges" aurait dû avoir une tout autre fin
"La Reine des neiges"
"La Reine des neiges" © Disney
Un des producteurs du carton de Disney a dévoilé que le scénario d'origine était très différent de ce que les spectateurs ont découvert au cinéma.

Quoi qu'il arrive, "La Reine des neiges" se serait forcément bien fini, comme le veut la tradition Disney. Mais pour arriver à une fin heureuse, le chemin emprunté par les personnages du film d'animation le plus lucratif de l'histoire aurait pu être très, très différent. Interrogé cette semaine par le magazine "Entertainment Weekly", le producteur Peter Del Vecho a en effet révélé que le scénario d'origine de "La Reine des neiges" était à des années lumière de l'histoire des deux soeurs Anna et Elsa qui a enchanté le monde entier.

À lire aussi
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me sortent par les trous de nez"
TV
Yann Moix flingue Guillaume Canet, Jean Dujardin et Gilles Lellouche : "Ils me...
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...

"Elsa était le mal incarné"

Car à l'origine, les deux héroïnes n'étaient même pas issues de la même famille ! "Quand on a commencé, Anna et Elsa n'étaient pas soeurs. Elles n'étaient pas non plus issues d'une famille royale. Donc Anna n'était pas une princesse. Elsa s'était auto-proclamée Reine des neiges, mais elle était méchante, c'était le mal incarné" explique ainsi le producteur. "On était beaucoup plus proche du conte d'origine de Hans Christian Andersen. On a commencé avec une méchante et une héroïne innocente, et le final était une bataille épique avec des monstres des neiges qu'Elsa avaient créés pour en faire son armée", poursuit-il.

Tout se serait bien fini dans cette version car dans plusieurs ébauches du scénario d'origine, Elsa et Anna auraient fait équipe, surprenant le public. Tout devait commencer par une prophétie : "Un souverain au coeur de glace détruira Arendelle". On apprenait qu'Elsa, abandonnée à l'église le jour de son mariage, avait gelé son coeur pour ne plus jamais aimer. Tout le monde aurait alors pensé que c'était elle dont la prophétie parlait. En réalité, à la fin, alors que son armée menaçait la ville, le prince Hans, aussi manipulateur que dans la version définitive, déclenchait une avalanche qui risquait de coûter la vie à Elsa, mais aussi à Anna et à tout le royaume. Anna convainquait alors Elsa de l'aider à sauver Arendelle et le public comprenait que la prophétie concernait donc Hans, pas Elsa.

"Déjà vu"

"Le problème, c'est qu'on avait l'impression d'avoir déjà vu cette histoire-là", explique aujourd'hui Peter Del Vecho. "Ce n'était pas satisfaisant. On n'avait pas de connexion émotionnelle avec Elsa, puisqu'elle avait passé tout le film à être méchante", poursuit-il. Au final, c'est ce qui a poussé l'équipe à revisiter le scénario de fond en comble. "Sur tous les films que nous développons, à un moment, le film lui-même vous dit ce qu'il doit être et si vous êtes assez intelligent pour l'écouter, ça peut vous conduire dans une direction tout autre que ce que vous aviez prévu", assure-t-il.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Walladoox

Oui et surtout ils préfèrent s'éloigner complètement des histoires d'origines dont ils font leur propre tambouille. Pour juste en récupérer la notoriété et l'image.



Barry

Ravi d'apprendre qu'un film d'animation n'a pas à se soucier d'un minimum de vraisemblance ;)
En termes de narration, il y a un ce qu'on appelle un contrat de lecture... L'audience suit l'histoire si les règles de l'univers présenté semblent cohérentes avec la dramaturgie générale, et sont surtout respectés tout le long du récit...
C'est en cela aussi qu'on arrive à plaire aux adultes un poil exigeants ET aux enfants.
...
Je crois que Pixar avait compris la subtilité ;)



vincetv

Calmez vous il ne s'agit que d'un dessin animé ;)



Unecl__Dolan

traduction = " Elsa méchante on avait peur de moins vendre des poupées d'elles ! "



kinghas

Euh... C'est un film d'animation. Cest cohérent tu penses un tapis volant et 7 nains dans une forêt ? Lol



ElRom16

"Libééérrréééeee, délivvvrrréééeee, je ne serais jamais méchante à tout jamais"

Je connais la sortie :o
--> [] <--



Barry

Et ils ont donc bricolé à la place une histoire incohérente à tellement de niveaux...
En commençant par le coup des soeurs séparées durant toute leur adolescence ET QUI NE SE SONT JAMAIS REVUES, alors qu'elles vivent dans le même château.
Mouis..



comments powered by Disqus
l'info en continu
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
TV
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
Fou rire dans la matinale de BFM Paris
TV
Fou rire dans la matinale de BFM Paris
&quot;Mirage&quot; : France 2 lance sa coproduction internationale ce soir
Programme TV
"Mirage" : France 2 lance sa coproduction internationale ce soir
Gulli veut (aussi) récupérer le canal 14 après la fermeture de France 4
TV
Gulli veut (aussi) récupérer le canal 14 après la fermeture de France 4
&quot;Samedi d&#039;en rire&quot; : Elodie Poux quitte l&#039;émission de France 3
TV
"Samedi d'en rire" : Elodie Poux quitte l'émission de France 3
&quot;Les Marseillais aux Caraïbes&quot; débarque à 18h50 sur W9
Programme TV
"Les Marseillais aux Caraïbes" débarque à 18h50 sur W9
Vidéos Puremedias