"Le JDD n'a plus aucun avenir" : Rima Abdul Malak et François Hollande s'inquiètent de l'arrivée de Geoffroy Lejeune

Partager l'article
Vous lisez:
"Le JDD n'a plus aucun avenir" : Rima Abdul Malak et François Hollande s'inquiètent de l'arrivée de Geoffroy Lejeune
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
"TF1 ne supporte pas l'idée de s'appeler TF2" : Michel Field ironise sur les difficultés d'audience de la chaîne privée © Abaca
Après la nomination de Geoffroy Lejeune à la tête du Journal du Dimanche ayant entraîné la grève de la rédaction, confrères, ministres mais aussi politique ont pris position contre le parachutage de l'ancien rédacteur en chef de "Valeurs actuelles".

Après un dimanche sans "Journal du dimanche", plusieurs rédactions, personnalités politiques et même ministres se sont exprimés sur la nomination de Geoffroy Lejeune à la tête du quotidien historique. Des réactions en soutien à la rédaction de l'hebdomadaire dominical, en grève depuis le jeudi 22 juin et jusqu'au mercredi 28 juin 2023.

À lire aussi
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une première étape vers la sortie de crise ?
Presse
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une...

"Comment ne pas s'interroger" au regard de "nos valeurs républicaines" ?

Dans le camp présidentiel, seule la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, s'en fendue d'un tweet pour commenter ce parachutage à la tête du journal. "Mon rituel du dimanche, c'était de me réveiller avec le JDD. Aujourd'hui il ne paraît pas", s'est-elle désolée dans un tweet. Elle précise toutefois qu'"en droit, le JDD peut devenir ce qu'il veut, tant qu'il respecte la loi" avant de s'interroger : "Comment ne pas s'interroger" au regard de "nos valeurs républicaines" ?

D'autres réactions sont venues du monde politique, principalement de gauche. Invité de "Télématin" ce lundi 26 juin 2023, François Hollande a dénoncé "que Vincent Bolloré veut faire une presse idéologique, au service de l'extrême droite. Qu'à partir de là il y a suffisamment d'inquiétudes parce que c'est ce qu'il fait dans d'autres organes de presse et donc que la rédaction est en droit, même en devoir de réagir sauf qu'on ne peut pas la laisser seule. Sans doute qu'il y aura nécessité de faire une évolution de la loi pour que les rédactions [...] puissent avoir le droit de choisir leurs dirigeants." L'ancien président socialiste a conclu, pessimiste, que "le JDD dans sa forme actuelle n'a plus aucun avenir". En adressant son soutien à la rédaction du journal, la députée écologiste Sandrine Rousseau a dénoncé que "les intérêts économiques entendent garder leur place et font diversion pendant que la crise écologique et sociale galope".

Parmi les journalistes aussi, ce parachutage de l'ancien directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles" est mal vu. Huit anciens directeurs du même "Journal du dimanche" ont apporté leur soutien aux salariés quatre jour après le début de leur mouvement de grève, dans une lettre transmise pas la SDJ du journal à l'AFP. Il déplorent un arrivée pas seulement synonyme de "provocation et la démonstration que l'extrême droite s'installe désormais tranquillement dans les médias". "C'est aussi un reniement devant l'ensemble de la rédaction et des lecteurs. [...] Penser que l'identité d'un journal puisse être ainsi gommée revient à mettre en danger le fondement même de notre métier."

Mais le revirement de ligne éditoriale à venir a aussi généré le soutien d'autres rédactions. Dans une lettre adressée aux salariés du "JDD", les SDJ de 30 autres médias demandent à la direction du journal de renoncer à cette nomination polémique estimant qu'elle "est incompatible avec les valeurs que porte le journal depuis 75 ans".

l'info en continu
"Il fallait que je regarde ce milieu droit dans les yeux" : Judith Godrèche fait des révélations sur son discours aux César
TV
"Il fallait que je regarde ce milieu droit dans les yeux" : Judith Godrèche fait...
Audiences samedi : 1,1 million de téléspectateurs d'écart entre Jean-Luc Reichmann et Jarry le midi, Sophie Davant au plus bas sur France 3
TV
Audiences samedi : 1,1 million de téléspectateurs d'écart entre Jean-Luc Reichmann...
Audiences : "Meurtres à Bayeux" sur France 3 leader devant  "The Voice" sur TF1, "100% logique" au-dessus des 3 millions sur France 2
TV
Audiences : "Meurtres à Bayeux" sur France 3 leader devant "The Voice" sur TF1,...
Pas vu à la télé dans "The Voice" 2024 : Bigflo et Oli révèlent que la production est parfois obligée d'intervenir car les coachs sont "trop dissipés"
TV
Pas vu à la télé dans "The Voice" 2024 : Bigflo et Oli révèlent que la production...
Florent Pagny va se livrer sur sa vie et son combat contre la maladie dans un documentaire inédit diffusé en prime-time sur France 3
TV
Florent Pagny va se livrer sur sa vie et son combat contre la maladie dans un...
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette sérié crée l'événement et détrône le phénomène "Un jour" en France et partout dans le monde
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette sérié crée l'événement et détrône le...