"Le seul moment où j'écouterai Inter sera dimanche à 18h" : Alex Vizorek explique pourquoi il quitte Radio France pour RTL

Partager l'article
Vous lisez:
"Le seul moment où j'écouterai Inter sera dimanche à 18h" : Alex Vizorek explique pourquoi il quitte Radio France pour RTL
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
Alex Vizorek offre des anti-dépresseurs à Patrick Cohen pour les prochaines audiences d'Europe 1 © Jack Tribeca / Bestimage
L'humoriste belge de 41 ans rejoindra "RTL Soir" dès septembre. Il assurera une chronique quotidienne et restera en studio chaque soir pour la fin de l'émission.

Outre le chambardement horaire de "C'est encore nous" qui quittera sa case quotidienne pour une émission hebdomadaire le dimanche entre 18 et 20h, le programme emblématique de France Inter perd aussi l'une de ses voix originelles. RTL a officialisé ce lundi 10 juillet l'arrivée de l'humoriste sur ses ondes à partir de septembre. Il assurera la note humoristique de "RTL Soir" aux côtés de Julien Sellier. Dans une interview au "Parisien" , le Belge de 41 ans détaille les raisons qui l'ont poussé à quitter la radio dans laquelle il évoluait depuis plus de dix ans.

À lire aussi
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le "bordel" que crée dans les médias la décision du Conseil d'État sur CNews
Radio
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le...
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le changement de nom des 44 stations locales de Radio France
Radio
"France Bleu va devenir Ici" en septembre 2024 : Céline Pigalle officialise le...
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct sur RTL après ses chroniques assassines sur les agriculteurs
Radio
"Oh les salauds !" : Philippe Caverivière reçoit une livraison de fumier en direct...

"Toute cette séquence 'intérienne' m'a heurté", abonde le chroniqueur de "Télématin". Il assure que le passage de l'émission à une case dominicale n'a pas encouragé son départ - "Je pense d'ailleurs qu'ils vont bien s'amuser" - mais il n'a pas apprécié "tout ce qu'il y avait autour". Il estime que la direction de la station n'a pas écouté les auditeurs, à l'origine d'une pétition demandant le maintien du rendez-vous mené par Charline Vanhoenacker en quotidienne. "La communication pas très élégante aussi, en avançant d'abord les audiences et puis finalement non, on arrête parce qu'il n'y a plus de régularité... Il faut sans doute faire des changements, mais je me suis dit qu'au fond, les belles années de France Inter étaient derrière moi", poursuit-il. "Et comment explique-t-on de supprimer le podcast le plus puissant de Radio France ? Je n'ai pas d'explications."

Il a aussi assuré avoir discuté avec ses partenaires de France Inter pour prendre sa décision. "Je les ai tenus au courant de mes discussions. Ils savaient que cette séquence me touchait, et que c'était le bon moment pour moi de trouver un nouveau défi. Ils ont compris ma décision. Ce sont les premières personnes que j'ai appelées quand j'ai signé avec RTL. On a vécu tellement de choses super ensemble. Le seul moment où j'écouterai Inter, ce sera le dimanche à 18 heures..."

"Il y a plein de choses que je vais découvrir en faisant"

Outre les raisons de son choix, Alex Vizorek a aussi détaillé la mission qu'il s'apprête à endosser sur la station concurrente. Il arrivera en studio chaque jour de la semaine vers 18h30 pour un billet humoristique d'actualité. "Ensuite je passerai une heure autour de la table. C'est un vrai défi pour moi. Il y a plein de choses que je vais découvrir en faisant... Et je me dis qu'il y a peut-être des choses à créer sur une chaîne où un auditeur sur deux ne sait pas encore très bien qui je suis, ou a une image erronée de moi", a-t-il encore précisé.

Son arrivée sur RTL pourrait aussi lui ouvrir la porte des "Grosses têtes", menées par Laurent Ruquier sur la station depuis 2014 et au minimum jusqu'en 2027. "Si Laurent Ruquier me propose de passer une tête, je le ferai avec plaisir. D'autant que j'ai beaucoup d'amis dans son équipe. Mais là, je viens pour rejoindre Julien Sellier à 18 heures."

Alex Vizorek
Alex Vizorek
"Jusqu'ici tout allait bien, du coup" : Alex Vizorek ironise sur le départ de Maïa Mazaurette de "Jusqu'ici tout va bien" sur France Inter
"C'est comme le casting de 'Plus belle la vie"" : Alex Vizorek compare le choix des ministres de Gabriel Attal à la série de TF1
"Je dérange !" : Alex Vizorek ironise sur la suppression de sa chronique sur RTL à la dernière minute
"Vous n'allez pas me passer le dimanche ?" : Alex Vizorek tacle France Inter dans sa première chronique sur RTL
Voir toute l'actualité sur Alex Vizorek
l'info en continu
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her car", tournée en Ukraine pendant la guerre
TV
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her...
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2
TV
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes...
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire engueuler" : Hugo Clément décrypte le succès de son émission sur France 5
Interview
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire...
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé "avortement" et "mortalité", l'Arcom saisie
TV
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé...
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux critiques sur sa présence dans "Danse avec les stars"
TV
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux...
QR codes dans le "20 Heures" de France 2, sources, temps de parole... France Télévisions joue la carte de la transparence de l'information
TV
QR codes dans le "20 Heures" de France 2, sources, temps de parole... France...