#JeSuisProf

"Le Zapping" : Canal+ ouvre une procédure de licenciement contre le réalisateur

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Zapping" : Canal+ ouvre une procédure de licenciement contre le réalisateur
Canal+ a supprimé un "Zapping" trop insolent
Canal+ a supprimé un "Zapping" trop insolent
Patrick Menais est en train d'être licencié de la chaîne cryptée.

Canal+ a décidé de supprimer "Le Zapping" et de congédier son insolent réalisateur. Selon une information du site Les Jours, confirmée à l'AFP, la direction de la chaîne cryptée a engagé une procédure de licenciement à l'encontre de Patrick Menais, l'un de ses plus illustres salariés. La chaîne lui reproche d'avoir déposé à l'INPI la marque "Le Zapping". "La société Canal+ a découvert que l'un de ses collaborateurs, Patrick Menais, avait déposé en son nom les marques 'Le Zapping' et 'L'année du Zapping' qu'elle utilise depuis de nombreuses années. Patrick Menais a voulu s'approprier des marques qui font partie du patrimoine de Canal+, pour défendre ses intérêts", a indiqué le groupe, évoquant un licenciement "pour faute".

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Un an de tensions avec les équipes de Bolloré

Il y a quelques semaines, lors de sa conférence de rentrée, la chaîne avait indiqué la fin de la pastille quotidienne à l'antenne depuis 27 ans. La disparition du "Zapping" intervient après une année de vives tensions entre les équipes de la pastille et la direction du groupe Canal+ ainsi que son actionnaire principal, Vincent Bolloré. Tout a commencé en octobre dernier quand "Le Zapping" a diffusé de nombreux extraits d'une enquête de "Pièces à conviction" sur France 3 sur le Crédit mutuel, enquête qui devait au préalable être diffusée dans "Spécial investigation" sur la chaîne cryptée et qui a été censurée.

Depuis cette affaire, le bras de fer s'est durci. Régulièrement, l'équipe de Patrick Menais s'est ainsi payé Cyril Hanouna, l'animateur star de D8, et surtout Vincent Bolloré himself, en lui consacrant l'intégralité d'un "Zapping" en avril dernier au numéro de "Complément d'enquête" diffusé sur France 2 la veille. Fin mai, LesJours.fr révélaient que Patrick Menais, patron du "Zapping" et quatre de ses salariés, s'étaient présentés sur la liste CGT pour les élections professionnelles. Tous ont été élus, les rendant quasi-invirables pendant six mois, protégés par le droit du travail. Mais cela n'a pas freiné la direction qui a décidé de faire le grand ménage dans ces grilles, mettant également fin à l'émission "Spécial investigation" et virant Yves le Rolland, le chef des "Guignols"...

Sur le même thème
l'info en continu
Attentat de Conflans : Le département des Yvelines proteste contre la médiatisation d'un collégien
TV
Attentat de Conflans : Le département des Yvelines proteste contre la...
Jaume Roures : "Téléfoot va continuer de diffuser la Ligue 1"
Sport
Jaume Roures : "Téléfoot va continuer de diffuser la Ligue 1"
"La France a un incroyable talent" : Un numéro de danse dédié à George Floyd époustoufle le jury
TV
"La France a un incroyable talent" : Un numéro de danse dédié à George Floyd...
Affaire Mila : Gérald Darmanin dénonce la "lâcheté intellectuelle" d'Edwy Plenel
Presse
Affaire Mila : Gérald Darmanin dénonce la "lâcheté intellectuelle" d'Edwy Plenel
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le "19.45", "C'est Canteloup" faible
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le...
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas, Yves Calvi en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas,...
Vidéos Puremedias