"Libération" bientôt transformé en un réseau social ?

Partager l'article
Vous lisez:
"Libération" bientôt transformé en un réseau social ?
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Grave crise à "Libération"
Grave crise à "Libération"
Les propriétaires de "Libération" ont annoncé hier leur intention de faire du journal un "réseau social", provoquant ainsi la colère des salariés qui ont exprimé leur opposition à ce projet en Une du quotidien.

Libération va-t-il devenir un réseau social ? C'est en tout cas ce que semblent souhaiter les actionnaires du quotidien. Dans un texte mis en ligne hier sur le site de Libération, ces derniers ont ainsi exprimé leur intention de faire du journal "un réseau social, créateur de contenus monétisables sur une large palette de supports multimédias (print, vidéo, tv, digital, forums, évènements, radio, etc.)". Selon eux, ce projet pourrait fournir à Libération "de très forts relais de croissance" alors même que le quotidien rencontre actuellement de sérieuses difficultés financières.

À lire aussi
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos indignes" de Rachida Dati sur RTL
Presse
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après son lancement, "Factuel" s'est déclaré en cessation de paiement
Presse
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après...
"C'est un jour à la fois" : Céline Dion se confie pour la première fois sur son combat contre la maladie dans "Vogue France"
Presse
"C'est un jour à la fois" : Céline Dion se confie pour la première fois sur son...

Dans leur texte, les actionnaires ont aussi annoncé que le déménagement de la rédaction de Libération, située actuellement en plein coeur de Paris, était devenu "inéluctable". Ils ont également fait savoir qu'ils entendaient transformer le siège actuel du journal en "un espace culturel et de conférence comportant un plateau télé, un studio radio, une news room digitale, un restaurant, un bar, un incubateur de start-up". Ce "lieu d'échange ouvert et accessible à tous, journalistes, artistes, écrivains, philosophes, politiques, designers" serait "entièrement dédié à Libération et à son univers" dans l'esprit d'un "Flore du XXIe siècle, carrefour de toutes les tendances politiques, économiques, ou culturelles" en misant sur "la puissance de la marque Libération".

Toutes ces annonces n'ont visiblement pas rassuré les salariés de Libération, loin de là. Ces derniers, en grève jeudi dernier, ont ainsi utilisé la propre Une du quotidien pour exprimer leur profond rejet du projet des actionnaires. "Nous sommes un journal, pas un restaurant, pas un réseau social, pas un espace culturel, pas un plateau télé, pas un bar, pas un incubateur de start-up" peut-on ainsi lire en Une de l'édition d'aujourd'hui.

 

"Foutage de gueule"

Dans un texte lui aussi mis en ligne sur le site du journal, les personnels de Libération ont ainsi parlé de "foutage de gueule", d'"insulte" et de "bras d'honneur" à propos de ce texte des actionnaires qui a, selon eux, "de nouveau radicalisé le conflit à Libération". Dans un éditorial, les salariés ont expliqué que "le projet des actionnaires (...) a provoqué la stupéfaction puis la colère de l'équipe, tant il est éloigné de (leur) métier et de (leurs) valeurs". Selon eux, "il n'offre aucune perspective d'avenir sérieuse au journal". Et les salariés de conclure : "S'il était appliqué, Libération se verrait ramené à une simple marque. Les semaines qui viennent s'annoncent difficiles, mais nous restons unis et déterminés". Un nouveau préavis de grève a été déposé pour dimanche.

Libération
Libération
"Libération" accusé de "fake news" : La direction s'explique après la Une polémique contenant une photo générée par l'IA
"Une procédure indigne d'un pays démocratique" : Trois journalistes de "Libération" convoqués par la police judiciaire de Lille
Une journaliste de "Libération" écartée d'un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon
"Des méthodes de voyou" : Jordan Bardella annonce attaquer "Libération" pour diffamation après un article sur ses impôts
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du 8 au 14 juin 2024
Programme TV
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du...
"Un événement national" : Jean-Luc Reichmann annonce des émissions exceptionnelles pour la la 5.000e des "12 coups de midi"
TV
"Un événement national" : Jean-Luc Reichmann annonce des émissions exceptionnelles...
"C'est pour demain" : Guy Lagache débarque en prime-time sur TMC ce soir
TV
"C'est pour demain" : Guy Lagache débarque en prime-time sur TMC ce soir
C8 lance (enfin) "Enquête complémentaire" avec Jacques Cardoze... mais ce ne sera pas sur France Télévisions
Programme TV
C8 lance (enfin) "Enquête complémentaire" avec Jacques Cardoze... mais ce ne sera...
La série qui a détrôné "Fallout" est désormais numéro 1 sur Prime Vidéo dans plus de 67 pays...
SVOD
La série qui a détrôné "Fallout" est désormais numéro 1 sur Prime Vidéo dans plus...
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le journaliste Julien Pain, "faussement accusé de violences" sur les réseaux sociaux
Internet
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le...