En grève, "Libération" ne paraîtra pas demain

Partager l'article
Vous lisez:
En grève, "Libération" ne paraîtra pas demain
Nicolas Demorand fait face une nouvelle fois à la défiance de ses équipes
Nicolas Demorand fait face une nouvelle fois à la défiance de ses équipes © Abaca
Les salariés de "Libération" ont voté aujourd'hui la grève. Conséquence : le journal sera absent des kiosques vendredi 7 février.

Les salariés de "Libération" réunis en assemblée générale ont voté aujourd'hui à une large majorité la grève, comme l'a rapporté Luc Peillon, rédacteur en chef adjoint chargé du service économie sur Twitter.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...

Le quotidien ne sortira donc pas en kiosques demain matin. Les salariés demandent une nouvelle fois le départ de Nicolas Demorand, président du conseil de surveillance du quotidien, mais aussi celui de Philippe Nicolas, co-président chargé de la gestion et des finances.

Cette nouvelle journée de mobilisation intervient dans un contexte tendu pour le quotidien. Avec une baisse de ses ventes de 15% l'année dernière, "Libé" connaît actuellement de graves difficultés financières. Comme le rapporte Le Monde, le journal est ainsi plombé par 6 millions d'euros de dettes et devrait perdre 1 à 1,5 million en 2013.

Pour surmonter ces difficultés, le quotidien cherche de nouveaux investisseurs. Il essaye également d'alléger sa masse salariale grâce à un nouveau plan d'économie présenté en début d'année. Ce dernier prévoit notamment un bouclage deux heures plus tôt qu'auparavant (20h) ainsi que des baisses de salaires.

 

Libération
Libération
"Libération" lance un abonnement sans collecte des données personnelles
"Libération" a vendu 400 abonnements numériques à vie
"Libération" lance un abonnement numérique à vie
#LigueDuLol : Mise à pied d'Alexandre Hervaud et Vincent Glad ("Libération") "à titre conservatoire" (màj)
Voir toute l'actualité sur Libération
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
steph3333

Je ne sais pas ce que les salariés lui reprochent mais il doit avoir une sacrée carapace pour supporter cette situation au quotidien.



steph3333

Encore un média qui a joué sur l'anti sarkozisme primaire pendant 5 ans, et qui s'écroule aujourd'hui. Nicolas Demorand n'est pas entièrement responsable de la chute libre des ventes de ce quotidien.
Les médias qui résistent aujourd'hui feront probablement plus attention à ce qu'ils écrivent et donneront des informations plus objectives pour durer... C'est déjà un bon point.



tour38

6M de dettes et 1,5M de pertes
libé doit quitter le papier
et faire comme médiapart
il sera rentable et profitable



yukulele

Ce qui est curieux, c'est qu'un journal qui appartient aux Rothschild puisse être en crise. Il y a comme un truc qui cloche, comme le multi milliardaire Dassault qui obtient des aides de l'Etat pour améliorer un Rafale qui ne se vend pas.



bigtv

C'est qd même curieux et inquiétant que demorand soit toujours la alors que régulièrement depuis qques années les salaries demandent son départ ??? comment peut il continuer a travailler ds un environnement si hostile a sa gestion ??



baudouin-de-pompignan2

Si Monsieur Demorand avait un minimum d'orgueil et d'amour propre, il quitterait le navire de par lui même car s'accrocher ainsi à son fauteuil est un manque d'honneur et de respect vis-à-vis des salariés du groupe.



Anonymous

Ils cherchent à faire du profit ? Il vont baisser les salaires ?..

Enfoirés de capitalistes.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Julien Millereux (TF1) : "La Coupe Davis était une opportunité qui faisait sens économiquement pour nous"
Interview
Julien Millereux (TF1) : "La Coupe Davis était une opportunité qui faisait sens...
Anne Viau : "Partenariat avec Netflix ou non, nous aurions produit 'Le Bazar de la Charité'"
TV
Anne Viau : "Partenariat avec Netflix ou non, nous aurions produit 'Le Bazar de la...
Le président du CSA dénonce la recherche "du show" et "du spectaculaire" de CNews et LCI
TV
Le président du CSA dénonce la recherche "du show" et "du spectaculaire" de CNews...
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
Radio
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
Programme TV
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
TV
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
Vidéos Puremedias